Flora Lattès de la Villa Jacob

dominique-boy-mottard-villa-jacob

Ce jeudi, en présence de Beate et Serge Klarsfeld, un hommage a été rendu aux quinze résidents de la villa Jacob (une maison de retraite juive du quartier de Cimiez) qui ont été arrêtés en 1943 par les nazis et déportés à Auschwitz où ils ont été assassinés.

Seul membre identifiable d’une famille des quinze martyrs, Dominique a donc été choisie pour dévoiler la plaque commémorative et prononcer un discours de témoignage sur son arrière-grand-mère, Flora Lattès, qui appartenait au petit groupe des résidents de la maison de retraite.

Un discours d’autant plus émouvant qu’en présence de ma mère Edith, elle a associé à la mémoire de son aïeule Edgard, mon grand-père, et René, mon père, tous deux déportés.

Une belle cérémonie qui fut aussi une cérémonie utile, car comme l’ont dit plusieurs orateurs : la mémoire de la barbarie d’hier nous rend plus fort quant il s’agit d’affronter la barbarie d’aujourd’hui.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans politique locale, Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Flora Lattès de la Villa Jacob

  1. Très beau .. Et très émouvant ….en même temps que cela nous donne de la force de vie !!!

  2. Emmanuel dit :

    Quand la mémoire est encore vivante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s