Juppé et la Coupe de France

Il faut reconnaître que le dernier débat de la Droite fut d’assez bonne tenue. Mais il fut parfois un peu ennuyeux tant les sept protagonistes disaient à peu près la même chose. Sur le fond, cela donne des propositions… de droite sur le plan interne et la volonté de poursuivre l’action du gouvernement actuel en politique étrangère (avec toutefois un rapprochement pragmatique plus affirmé avec Poutine – position que je partage même si elle ne m’enthousiaste pas vraiment).

Du coup, la forme est devenue le seul véritable enjeu d’un faux débat. Hier soir, on distinguait très nettement deux catégories : le trio de tête et les autres. Parmi ces derniers si Coppé et Le Maire furent transparents, NKM (sur le périmètre de la fonction publique) et Poisson (sur le numérique) n’ont pas démérité.

Chez les cadors, Sarkozy a plutôt bien géré son débat même si, la nature revenant au galop, il a donné l’impression qu’il pensait être toujours (ou déjà) Président, convoquant l’Europe et licenciant Pujadas d’un regard assassin.

Fillon a été un ton en dessous de ses prestations précédentes car, paradoxalement, lui, le candidat « du sang, de la sueur et des larmes », fut accusé – à juste titre – de démagogie.

Reste Juppé qui dégageait une certaine sérénité en ne disant pas grand-chose sur le fond.
Il était un peu dans la position d’un club de L1 qui mène 1 à 0 en deuxième mi-temps d’un match de Coupe de France contre un club amateur : certes la tendance est bonne mais attention à l’égalisation surprise et à l’éprouvante épreuve des penalties qui s’en suivrait.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Juppé et la Coupe de France

  1. Monique Lucie Dozsa dit :

    Merci pour cette synthèse Patrick : pas eu le courage de regarder cette navrante guéguerre …

  2. Gérard Chiurchi dit :

    « Ennuyeux » est un euphémisme, perso je dirais nul et non avenu. Bon après c’est la droite, avec des propositions ulta-libérales surannées sans surprise, et surtout sans espoir pour celles ou ceux qui galèrent pour trouver un job, ou qui bossent payés au smic. J’avais entrevu, un moment, l’idée d’aller voter Juppé pour éliminer Sarko, mais finalement je resterai chez moi ou bien irais faire un tour histoire de prendre l’air, tant que celui-ci reste encore respirable!!!!!

  3. Lanteri Gregory dit :

    A gauche C kif kif…
    Triste spectacle

  4. Christian Depardieu dit :

     » On ne dîne pas avec le diable, même avec une longue cuillère  » Cela dit pour le rapprochement que tu souhaites avec Poutine. Depuis son retour au pouvoir son attitude hostile n’a cessé de s’affirmer : En la Géorgie, en Crimée, en Ukraine ; ses multiples provocations militaires dans l’espace aérien et maritimes de l’OTAN, ses tentatives de déstabilisation de l’Europe, son soutien aux partis europhobes dont le FN, son entrée en force en Syrie après qu’Obama ait refusé d’intervenir contre l’emploi des armes chimiques, son intervention très probable dans la campagne présidentielle américaine avec la diffusion des E-mails d’Hillary etc. J’en oublie certainement… Lui parler, certes, c’est le rôle des diplomates de discuter avec nos ennemis mais pour le reste nous devons rester fermes et à très bonne distance…
    L’Europe doit craindre par dessus-tout qu’un rapprochement Trump – Poutine ne se traduise par un partage du monde entre eux… A ce sujet, l’Europe de 500 millions d’habitants ne peut plus compter pour sa défense sur le parapluie de 300 millions d’américains. Il va bien falloir que nous nous prenions en charge collectivement…. Il y a urgence !

  5. Paula Toledo dit :

    zappez blanc bonnet bonnet blanc bonnet d ‘âne

  6. Dominique Dufour dit :

    L’agenda neo-liberal toujours d’actualite

  7. Cosmos dit :

    Mme Kosciusko-Morizet a adouci son discours. Lors du débat précédent, elle proposait de ne plus donner le statut de fonctionnaires à certains corps de métiers, comme les enseignants par exemple. Elle n’a pas réitéré cette ignominieuse proposition. Les agrégés de Lettres, Le Maire et Juppé ne sont pas en reste non plus…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s