Sarko K.O. : pas vraiment une mauvaise nouvelle.

Soyons clair : je ne voterai jamais au 1er tour de la Présidentielle pour François Fillon ou Alain Juppé. Pour autant, le résultat de la primaire de droite n’est pas négatif à mes yeux de démocrate.

En effet, il n’y a pas de pire ennemi de la démocratie que le populisme. Ce populisme qui a triomphé en Angleterre avec le Brexit. Ce même populisme qui a triomphé aux USA avec Trump.

En France, il est incarné bien sûr par le Front National mais aussi depuis de nombreuses années par Nicolas Sarkozy qui a fortement dégradé le débat politique en France tout en abaissant la fonction présidentielle.

Son élimination par son propre camp est donc une bonne nouvelle pour la République.

Reste à mener la mère des batailles contre le Front National. Mais cela est une autre histoire dans laquelle la gauche aura son mot à dire. Et le programme social du candidat arrivé en tête de la primaire de la droite risque de transformer ce souhait en impérative nécessité.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Sarko K.O. : pas vraiment une mauvaise nouvelle.

  1. Georges Cuffi dit :

    Entièrement d’accord, Patrick! Fillon, c’est horrible mais beaucoup moins pire que Sarkozy (mais j’aurais largement préféré Juppé, car Fillon se définit lui-même comme « Thatcherien »)

  2. Dominique Dufour dit :

    La politique menée par Fillon ne donnera sans doute aucun résultat. 2022 s’annonce très chaude.

  3. Sophie Mancel dit :

    Et oui Patrick, la page Sarko se tourne au profit d’un candidat de droite et non du centre car Juppé est un centriste avec un copain comme Bayrou, le traitre. Non merci.

  4. Lanteri Gregory dit :

    Francois H sera le prochain..

  5. ricciarelli dit :

    Peut-être aussi que ce résultat a été obtenu grâce à la mobilisation d’électeurs dits de gauche faisant fi de consignes diverses.

  6. Catherine Vallée dit :

    Y’a pas de quoi se réjouir, l’avenir reste sombre et ça sent de plus en plus Marine !!!

  7. Patrick Mottard dit :

    plus probablement la droite libérale !

  8. Dominique Dufour dit :

    Lu sur le site du Figaro le mot d’un lecteur : « Je me marre déjà en pensant à la tête des électeurs de Gauche quand ils devront mettre en 2017 un bulletin Fillon dans l’urne ».

  9. Jean Cagnazzo dit :

    15% de personnes se prétendant de gauche qui signent la charte de la droite et du centre …………j’ai du mal à comprendre et celà m’inquiète…………..

  10. Dominique Mina dit :

    Juppe est un second hollande et trop proche des freres musulmans

    • Bernard gaignier dit :

      C’est pour cela qu’il voulait interdire Tarik ramadan à bordeaux contrairement aux grandes gueules niçoises

  11. Josy Bolognesi dit :

    J’aimerais voir la tête de Ciotti qui tout d’abord devait être le porte parole de Fillon et qui a tourné sa veste pour Sarko qui a perdu et celle d’Estrosi qu’est ce qu’ils vont devenir maintenant qu’ils ont choisi le mauvais cheval

  12. Jean Marc Fonseca dit :

    Remettez les pendules à l’heure.

    Selon les résultats quasi-définitifs de la primaire de la droite et du centre, François Fillon s’impose très largement avec 44.2% des suffrages (soit 1 749 757 voix), loin devant Alain Juppé à 28.6% (1 131 519 voix) et Nicolas Sarkozy à 20.6% (815 977 voix). Nathalie Kosciusko-Morizet s’impose à la quatrième place avec 2.6% devant Bruno Le Maire à 2.4%. Jean-Frédéric Poisson à 1.5% surclasse Jean-François Copé, bon dernier avec 0.3%.
    4 millions d’électeurs auront participés à cette élection.
    Au 1er mars 2015, selon les données provisoires, 44,6 millions de Français sont inscrits sur les listes électorales en France.
    De fait moins de 10% des électeurs inscrits sur les listes électorales, ces 4 millions étant eux même composés de 60 % d’encartés à un parti , dont 15% de militants actifs ou professionnalisés.
    De fait et toujours selon les médias dont les activités des leaders des partis politiques représentent 30% de leur contenu éditorial , le vainqueur de la primaire de la droite et du centre(Poisson représentant l’extrême droite du dit centre) François Fillion est déjà le futur président de la république française. Elus donc avec 1749 757 suffrages.
    Nous ne sommes plus dans le concept d’une démocratie mais celui de la dictature de quelques partis dont la préoccupation essentielle est de ne pas perdre les privilèges des quelques centaines de princes qui en constituent les effectifs.

  13. Georges Cuffi dit :

    c’est- juste pour éliminer Sarkozy, les témoignages sont multiples! Nous sommes très nombreux à gauche à éprouver une véritable répulsion pour lui. Mais je ne suis pas allé voter, j’ai préféré donner deux euros à deux sdf.

  14. Paula Toledo dit :

    je retourne ma veste toujours du bon cote cette fois ci boulette il est sournois le fillon gare a sa rancune

  15. Gérard Chiurchi dit :

    En tout cas, en cas de victoire, probable, de Fillon, cela aura au moins l’intérêt de redistribuer les cartes à droite. Car autant Juppé était consensuel aux yeux des centristes, autant je vois mal Bayrrou avec son Modem, le partir Radical et l’UDI soutenir Fillon. Il se pourrait très bien que le Centre désigne son propre candidat en 2017.

  16. Patrick Quillier dit :

    Fillon est le candidat de la Manif pour tous. Reste à découvrir les détails de son programme économique « thatchérien », la suppression de 500 000 postes de fonctionnaires, le retour aux 39 heures, la suppression de l’ISF, je n’énumère pas tout. Fillon, c’est la droite éternelle, la droite polie et implacable, la droite bien coiffée, la droite française des chateaux, des lodens et des abbayes, dans toute sa droititude.
    Pour cette raison, Catho-Fillon est une bonne nouvelle pour le (s) candidat (s) de gauche. Il laisse à la gauche un espace un peu plus large que l’attelage mort-né Juppé-Bayrou. Il prendra davantage de voix à Le Pen. Laissons-leur le temps d’intégrer l’information, et on va voir que cette nouvelle cartographie donne d’abord une prime aux candidats les moins compromis avec la Hollando-vallsie : dans l’ordre, et pour n’énumérer que les déclarés, Mélenchon, Filoche, Lienemann, Hamon, Montebourg, Macron (essayons, cette fois, de n’oublier personne).
    A moins que. Rêvons un peu. Pourquoi les divines surprises seraient-elles toujours pour la droite ? Face à Catho-Fillon, celle qui ferait une perdante magnifique, une perdante à oriflamme, le meilleur signal d’adieu avant cure de régénération pour une gauche en capilotade, celle qui ramènerait vers l’urne l’électeur de gauche en déconfiture, et qui serait même capable, sait-on jamais, l’humeur des électeurs étant ce qu’elle est, de se hisser au second tour, c’est Taubira. (Arrêt sur images, Schneidermann)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s