Sylvia Pinel avant Fillon

sylvia-pinel

Si François Fillon est désormais candidat officiel à l’élection présidentielle (au titre du parti « Les Républicains » (car Dupont-Aignan et Bayrou seront peut-être dans la course), il n’était pas le premier candidat du week-end car, dès samedi, Sylvia Pinel a été investie par la Convention Nationale du PRG.

Convention très dense car il s’agissait, après avoir débattu de l’avant-projet en matinée, d’arrêter une stratégie présidentielle. Une partie importante des délégués, dont mon ami le député Joël Giraud, ont appuyé la candidature d’Emmanuel Macron, estimant que celui-ci représentant le centre gauche, il était capable d’éviter un deuxième tour Fillon/Le Pen. La majorité des délégués était quant à elle favorable à une candidature PRG naturellement incarnee par sa présidente Sylvia Pinel.

Par contre, pour certains, dont Roger-Gérard Schwartzenberg, le président du groupe PRG à l’Assemblée Nationale, et la Fédération des Alpes-Maritimes (une majorité de militants s’était prononcé en ce sens), cette candidature devait passer par les primaires organisées par le PS afin d’éviter une trop grande dispersion. Cette démarche n’a pas été retenue par la majorité des délégués qui craignaient la logique de la primaire : une fois inscrit dans le processus, on est obligé de soutenir dès le premier tour de l’élection, le vainqueur de la primaire. En l’état actuel des choses, beaucoup ne voulaient pas prendre le risque d’être obligés de soutenir Montebourg (ou – accident industriel – Hamon) alors même qu’il y aurait d’autres candidats plus proches de nos valeurs radicales dans ce premier tour.

C’est ainsi que Sylvia Pinel a été investie par la Convention sur la base d’une candidature directe. Cela dit, il y a encore beaucoup d’inconnues (Hollande ou pas Hollande, Valls ou pas Valls, Taubira ou pas Taubira, percée électorale ou non de Macron, etc.) et rien ne me semble gravé dans le marbre.

patrick-mottard

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, PRG, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Sylvia Pinel avant Fillon

  1. alaind dit :

    Un effet bizarre du phénomène « primaire », est le presque repérage, le traçage administratif, de qui vote à droite, et de qui vote à gauche, ce qui va au sens contraire de l’anonymat. Evidemment, on peut se mobiliser pour le vote adverse, mais statistiquement, il y a tout de même, au temps où règne le Big Brother latent, un problème…

  2. Emmanuel dit :

    il va bientôt y avoir autant de candidats que de votants à Gauche !

  3. Cosmos dit :

    Le PRG n’existe que grâce au PS. C’est un sérieux revers pour le gouvernement socialiste… A quand une candidature autonome de l’UDE en dehors de la primaire de la B.A.P. ? Placé 2017 !
    Comment M. Hollande peut-il garder au gouvernement des membres du PRG alors qu’ils investissent une candidate contre lui ?
    C’est incroyable.

    Mélenchon avait raison depuis le début.

  4. bernard gaignier dit :

    Quel est l’intérêt d’une candidature qui rassemblera 1 ou 2% des voix si ce n’est à la participation à l’effondrement de son camp? Le précédent Taubira qui a contribué à l’élimination de Jospin n’a donc pas servi de leçon??

  5. Daniel Moatti dit :

    Ce soir, les journalistes ont perdu leur icône, Alain Juppé. Deux autres pointent pour le remplacer dans le J.T. :
    1 – François Fillon déjà donné pour vainqueur des présidentielles 2017 par les sondages. Il devrait se méfier, car Juppé tout comme Rocard, Balladur et Barre étaient, eux aussi en leurs temps, Présidents avant même toute élection ;
    2 – et puis Emmanuel Macron, l’autre « chouchou » des médias, le remplaçant préféré d’Alain Juppé. Quand même, il est plus souriant, avenant, en un mot, plus beau et plus photogénique que François Fillon. Enfin, qu’a-t-il donc fait de si extraordinaire ? A part une assurance, une confiance en soi, une fatuité digne de celle de Bernard Tapie, je ne vois pas. Sincèrement !
    Et puis Fillon va supprimer 500000 fonctionnaires, augmenter la TVA, cet impôt injuste de 2%, supprimer l’ISF… Mais qui a pris la peine de contrer ce programme cette nuit dans les médias ? Qui donc a osé dire que ce programme économique allait à l’encontre de l’intérêt des Français et de la France ? Hamon, non ! il parlait de lui et du rassemblement de la gauche ! Non, non et non vous n’y êtes pas ! C’est une fine mouche politique Florian Philippot ! Si la Gauche reste inaudible, lancée dans ses querelles de chapelles, oublieuse du terrain, du réel, et bien nous avons la réponse devant nous, le terrain sera occupé intelligemment par le F.N. Déjà, la majorité des ouvriers vote pour le FN, ainsi que celle des moins de 35 ans, aujourd’hui les fonctionnaires se rallient en masse, y compris parmi les enseignants. .
    Que propose la Gauche ? Quel est son programme économique ? Comment compte-t-elle défendre la laïcité lorsque ses pires adversaires de cette dernière viennent de l’ex – ultra gauche acceptant ouvertement le communautarisme comme Jean-Louis Bianco, Président de l’Observatoire national de la laïcité ?
    Faut-il le dire ? Les divers partis de gauche semble peu capables de fournir de réponses cohérentes à ces questions.

    • Cosmos dit :

      « Mais qui a pris la peine de contrer ce programme cette nuit dans les médias ? Qui donc a osé dire que ce programme économique allait à l’encontre de l’intérêt des Français et de la France ? »

      Hier, Jean-Luc Mélenchon, sur France 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s