Le singulier Président de la 5e République

patrick-mottard

Avoir programmé comme thème pour notre « Vendredi du PRG » de décembre Le Président de la 5e République : élément de stabilité ou obstacle à la démocratie, au lendemain du séisme provoqué par le renoncement de François Hollande, était assurément une belle anticipation.

Ce fut l’occasion pour moi de rappeler comment cette Constitution, née dans l’ambiguïté, est restée un objet juridique et surtout politique non identifié totalement atypique dans le monde démocratique avec son Président irresponsable doté de très importants pouvoirs. Un Président qui à l’évidence est plus un obstacle à la démocratie qu’un élément de stabilité.

patoch-1Sans oublier cette particularité, toujours d’actualité malgré le quinquennat, d’un régime politique qui change de nature en fonction du résultat des élections. En cas de correspondance entre majorité présidentielle et majorité parlementaire, on a un présidentialisme à la française avec un « hyper-Président » qui décide de tout, en cas de non correspondance, un parlementarisme dualiste trompeur qui est en fait la « bunkerisation » de deux camps au sommet de l’Etat.

Rayon de soleil dans l’eau froide d’une constitution décidemment bien mal foutue : la montée en puissance du Conseil Constitutionnel, seul véritable contre-pouvoir en cas d’hyper-Présidence.

patoch-2Quant à la 6e République fantasmée par beaucoup, elle consisterait à revenir au régime parlementaire classique (en gardant l’élection au SUD d’un Président cantonné à son rôle d’arbitre). En fait, ce retour en arrière qui serait un grand progrès exigerait un certain courage politique. A priori, il ne faudra pas compter sur les candidats à l’élection de 2017 pour avoir ce courage-là.

À moins que les résultats et une nouvelle situation politique nous obligent à faire une révolution institutionnelle à chaud. Ça tombe bien, cela aussi est une spécialité française…

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le singulier Président de la 5e République

  1. Emmanuel dit :

    on dirait le SUD, la vie dure longtemps, on aurait pu vivre plus d’un million d’années…et toujours en été !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s