Les trois bonheurs

Dans son dernier ouvrage inspiré par une émission de France-Culture « 3 minutes à méditer », Christophe André nous propose un exercice de méditation tout simple.

Il s’agit, quand vous vous endormez le soir, de tourner votre esprit vers trois moments agréables que vous avez vécus durant cette journée. Pas forcément des bonheurs majeurs… De petites choses suffisent : un coucher de soleil, le sourire d’un ou d’une inconnue, un travail bien conduit, un plat que l’on a savouré, un fou rire avec un proche…

Il n’est pas nécéssaire d’avoir passé une très bonne journée ; au contraire, l’exercice est encore plus riche lorsque la journée a été ordinaire, compliquée, ou difficile… Car il nous apprend à voir que, même dans un tel contexte, il y a toujours des parenthèses agréables  qu’il ne faut pas oublier.

Lentement, rendez vous pleinement présent aux situations que vous ramenez dans votre mémoire. Ne vous contentez pas de penser ou de réfléchir trop vite aux trois moments, mais ressentez-les profondément dans tout votre corps.

Cet exercice est salutaire parce que, lorsque nous nous endormons, notre esprit va plus volontiers chercher les problèmes à résoudre, les soucis du jour ou du lendemain, que ce que nous avons connu de bon ou de beau.

Bon, moi je suis convaincu, je commence ce soir ! Et vous ?

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Les trois bonheurs

  1. Edith Ponthus dit :

    Je vais tenter

  2. Anik Angelozzi Kaigl dit :

    Méditer en pleine conscience , mon livre de chevet !!!

  3. Lorene Majou dit :

    L’un des bons moments de cette journée: lire cette chronique.Mais si, mais si!

  4. Sylvie dit :


    Françoise Hardy… le premier bonheur du jour

  5. alaind dit :

    Hé bien, j’ai depuis une trentaine d’années, expérimenté plusieures méthodes de méditation: en focalisant mon oeil intérieur vers un son, vers une « supposition » de lumière ou lueur, vers une attentive observation de la respiration, avec ce vide insondable entre l’expire et l’inspire. Là, la main droite sous le nombril, la main gauche par dessus, une porte de paradis s’ouvre lorsque l’oeil intérieur observe cette alternance de respiration, comme une vague… et encore, il m’arrive de répéter mentalement les quiens, avec les alternances d’adversaires qui arrivent des quatres directions, et dont je bloque et réplique sur les attaques…Les trois moments, je vais essayer, pour voir.
    Merci Patrick.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s