Quand il est né le Poët-Poët…

img_2514

Depuis vendredi, nous sommes entrés dans la 11e édition (2 au 12 mars) des journées Poët-Poët, le festival de poésie organisé par la compagnie  Une petite voix m’a dit et sa charismatique présidente , la poétesse Sabine Venaruzzo assistée par son poëtburö (j’adore). Pendant dix jours, à Nice, Saorge, Beaulieu et La Gaude, vont se succéder des conférences, des lectures, des spectacles impeccablement organisés comme chaque année.

En 2017, la manifestation est parrainée par deux stars de la poésie. C’est avec bonheur que j’ai fait connaissance avec le premier : le poète belge (Hiroshima mon Namur dit-il) Jean-Pierre Verheggen. Un personnage attachant et haut en couleur qui se définit lui-même comme un auteur mélan-comique ayant des fins de moi difficiles.

Vendredi, j’ai assisté dans ma fac de Carlone à sa rencontre avec de nombreux universitaires et étudiants. Conquis par sa verve et son talent j’ai donc assisté le lendemain à sa lecture à l’auditorium de la BMVR Louis Nucera dans une salle pleine et réactive. Les deux fois, j’ai été subjugué (et un peu jaloux) par la virtuosité de la poésie orale et l’élégance avec laquelle il dynamite la langue française. Une façon toute personnelle de répondre à l’exhortation d’Henri Michaud, un de ses maîtres : Engagez-vous dans le langagement et de conjuguer poésie et humour deux mots rarement associés (Omar s’est fait pincer, Quand l’épinard est tiré il faut le boire, Bijoutier de famille chez Van Cleef et à poil, Personne à sobriété différée ).

Mais, comme le dit l’intéressé lui même, Ça ne l’engage que moi et du coup Ma petite poésie ne connait pas la crise ce qui tombe bien car c’est le titre de son dernier livre. Et on comprend quand il nous dit Spermettez-moi de me retirer probablement pour retrouver Le docteur Clitoris Causa de Michaud pour suivre un régime de carême en sauna.

Donc bravo à Sabine et à son poëtburö pour ce qui fut pour moi une belle découverte. C’est pourquoi j’attends avec gourmandise les prestations du deuxième parrain de la manifestation, Marc Alexandre Oho Bambe dit « Captain Alexandre » (hommage à René Char), poète slameur que l’on dit professeur d’espérance. Ce sera pour les Niçois encore à la BMVR Louis Nucera , encore à 15 heures.

PS :  Entre les deux manifestations de Pouët-Pouët, j’ai assisté au « Bouillon de culture-hiver » de l’association Brasilazur présidée par ma collègue Filomena Iooss. Un ciné-débat au Mercury autour d’un remarquable film (brésilien of course) d’Anna Muyaert Une seconde mère, une sorte de « règle du jeu » à la brésilienne où l’on apprend beaucoup de choses sur l’évolution sociale du pays à travers l’intimité d’une famille aisée et de ses domestiques.

img_2517

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Quand il est né le Poët-Poët…

  1. Emmanuel dit :

    C’est Bernard qui doit être content ! Il fait école !

  2. Sabine Venaruzzo dit :

    MERCI pour ce poët billet !

  3. Sabine Venaruzzo dit :

    Choët billet s’entend !

  4. Brasil Azur dit :

    Merci pour votre présence ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s