1er tour : qui d’autre que Macron ?

Avec quatre candidats pour deux places, le niveau d’incertitude pour ces élections présidentielles est inédit. Et, qu’on le veuille ou non, le vote utile va jouer à plein en condamnant définitivement Benoît Hamon le vainqueur de la primaire qui a commis l’irréparable erreur de négocier avec ceux qui n’ont pas participé à la primaire au détriment de ceux qu’il avait battu dans la compétition commune.

Reste donc quatre candidats parmi lesquels il faut choisir dès le premier tour. Pour ma part, comme pour une très grande majorité de radicaux de gauche 06 et PACA (à l’exception de quelques copains encore sur la base d’un vote Hamon au nom de la parole donnée, d’anciens Vallsistes pour la plupart), ce choix n’en est pas vraiment un.

Pas question de voter Le Pen, cette représentante de l’extrême droite xénophobe et antisémite, anti européenne hystérique, qui méprise la justice de son pays.

Pas question de voter Fillon, le candidat de la Manif pour tous qui programme la destruction de notre modèle social par une saignée mortelle dans la fonction publique et une remise en cause de notre sécurité sociale. Un candidat qui ne pourrait être qu’un président discrédité par ses mensonges et son éthique flageolante.

Pas question de voter Mélenchon qui a pour objectif de dynamiter l’Europe (même Hamon le dit) au profit d’improbables alliances anti-OTAN avec Cuba, le Venezuela de son modèle Chavez et… l’Iran. Sans parler de son pacifisme angélique en pleine guerre contre le totalitarisme islamique. Mélenchon, c’est aussi et surtout un programme économique qui est un empilage invraisemblable de mesures sociales certes séduisantes mais au coût prohibitif (208 milliards d’euros de dépenses publiques supplémentaires, 85 milliards d’impôts supplémentaires). A propos de ces mesures, Hamon là encore est critique, parlant de « fables » et de contes pour enfants. Mélenchon, c’est aussi des alliés encombrants en matière de lutte contre le communautarisme et un programme constitutionnel qui, avec les meilleures raisons du monde, risque d’institutionnaliser le populisme.

Reste Macron, le seul candidat vraiment européen du quatuor et qui prône un modèle social proche de celui de la CFDT, le premier syndicat du pays, tout en ayant un regard apaisé sur la société française.

Bien sûr, pas question d’accorder un chèque en blanc au futur président. Ainsi la question des alliances en vue de législatives cruciales si on veut éviter une cohabitation paralysante sera très importante. Sur le fond, je serai pour ma part très vigilant sur la question de la lutte contre le communautarisme qui n’est pas un point fort du programme du candidat Macron. Je serai également très attentif à la volonté politique de faire émerger un projet social-démocrate avec un véritable équilibre entre l’économique et le social.

Mais chaque chose en son temps : après l’élection, la vie politique continuera avec ses débats, ses mobilisations et ses négociations. Un contexte où la gauche protestataire (Mélenchon, Hamon, Montebourg…) et la gauche anti communautariste (Valls) retrouveront force et vigueur dans le nécessaire débat démocratique.

NM 18:4:2017 Macron

Nice-Matin 18/04/2017

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

53 commentaires pour 1er tour : qui d’autre que Macron ?

  1. A une semaine du premier tour de l’élection présidentielle, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) publie son évaluation du programme des candidats . Ce think tank classé à gauche se montre critique vis-à-vis des projets de Marine Le Pen et François Fillon, sans épargner Jean-Luc Mélenchon. Le programme de Benoît Hamon est aussi visé. Emmanuel Macron est plutôt épargné.
    François Fillon : un projet aux « effets récessifs »
    L’ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy « propose des transferts importants des ménages vers les entreprises et l’Etat au prix d’une augmentation probable des inégalités et d’une faible réduction du chômage », estiment les économistes de l’OFCE. Certes, François Fillon peut se targuer d’être « le candidat qui réduit le plus la fiscalité sur les entreprises ». Le programme du candidat, axé principalement « sur la baisse de la fiscalité des entreprises et celle du capital financée par une réduction de la dépense publique et une hausse de la TVA, couplée à la suppression des 35 heures et au recul de l’âge légal de départ à la retraite, s’inscrit dans une logique très claire de politique d’offre dont les effets positifs, à travers l’amélioration de la compétitivité-prix, la flexibilité, l’attractivité ou la hausse de la population active, sont à attendre sur le long terme », préviennent les experts.
    Mais à court terme, la donne sera probablement différente : « l’économie devrait surtout subir au cours des cinq prochaines années les effets récessifs de la baisse de la demande », jugent-ils. Enfin, si François Fillon entend réduire le chômage, plusieurs décisions risquent pourtant de jouer dans le sens inverse, selon l’OFCE. «Le recul de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans, qui conduira à une forte augmentation de la population active et la suppression de 500 000 fonctionnaires rendront difficile une baisse significative du taux de chômage sur le quinquennat », estime le think tank.

  2. Cher Patrick, je pense que tu te fais beaucoup d’illusions concernant Macron; puissé-je avoir tort s’il l’emporte; je regrette que tu joignes ta voix aux sirènes et harpies aboyant contre l’ALBA: il faut lire attentivement le point 62 du programme de Mélenchon, et regarder en face la situation post-coloniale dans les départements et territoire d’outre-mer; une fois qu’on a bien fait cela on ne peut pas (ou alors on est de mauvaise foi), dire ce que tu dis à ce sujet. Bien à toi…

  3. 5-4=1….Le seul, l’unique…Celui que vous auriez du suivre…

  4. Guy D'amore dit :

    J’adore votre vote utile…question utile à qui ?

  5. L’avantage de voter Macron lorsque l’on est de Gauche, c’est que l’on est pourra pas être déçu! Il n’y a rien à en attendre.

  6. Max Rieux dit :

    Est ce raisonnable ou extrême de proposer « cette UE néolibérale il faut la changer ou en sortir pour entrer dans l’Europe des peuples souverains de l’Atlantique à l’Oural ?? /// Les chiens de garde aboient ,le peuple passe !! 🙂 BH Un vote futile et ensablé ,JLM c’est le vote populaire majoritaire NON de 2005 enfin respecté ! Mais Macron c’est si vous aimez le changement dans la continuité !

  7. orlando dit :

    J’ai, depuis longtemps, le profil parfait pour voter Macron. Et pourtant, ce n’est pas ce que je vais faire.
    J’ai commencé à y penser comme une évidence, puis j’ai pensé le faire par défaut. Mais je ne supporte pas le personnage et ses techniques de séduction et de communication. Comme je ne supporte pas le chantage habituel du vote utile. Alors j’ai évolué vers le vote Blanc. Ensuite, je me suis dit, après tout s’il faut voter inutile autant donner ma voix à quelqu’un d’autre et j’ai choisi Jean Lassalle.
    Il sera bien temps d’éliminer au second tour.

  8. Cosmos dit :

    Je suis déçu de vous voir céder aux mensonges faciles des chiens de garde médiatiques. Que vous ne soyez pas d’accord avec le programme est votre droit le plus absolu. Mais que vous relayiez des mensonges médiatiques est décevant et discrédite votre parole.
    L’ALBA n’est pas une coopération militaire ni commerciale mais coopérative, visant au développement. En sus, je rajoute que cela concernerait les DROM caribéens.
    Quant à l’angélisme (vous reprenez la logorrhée macronienne), c’est inepte. Il n’a pas écoute le discours de Marseille. Il ne s’agit pas de dire que nous ne devons pas nous défendre, simplement que nous devons cesser de suivre certains franc-tireurs comme les Etats-Unis d’Amérique qui représentent actuellement un grand danger (ce qui se passe en ce moment au large des côtes de la Corée du Nord me paraît extrêmement inquiétant).
    Quant aux dépenses, elles sont nécessaires. Et les chiens de garde médiatiques parlent du chiffre des dépenses mais omettent opportunément de parler des recettes (cf. https://www.youtube.com/watch?v=T7b67QCjibc).
    La possibilité de révoquer les élus à mi-mandat, la reconnaissance du vote blanc dans les suffrages exprimés, les votes d’initiative populaire sont donc l’institutionnalisation du populisme ? Eh bien.
    Vous accordez deux lignes à Mme Le Pen qui est LE DANGER de cette élection, et un paragraphe à M. Mélenchon. Cela ne laisse personne dupe : les macronistes sont en train de se rendre compte que de plus en plus d’électeurs sont incertains et balancent entre M. Mélenchon et M. Macron. De là à en faire perdre leur sens républicain à des élus qui étaient exemplaires, il y a un pas que je ne croyais pas franchissable.
    Je corrige une inexactitude dans votre article : la CFDT est le 1er syndicat dans le PRIVE. La CGT reste, public et privé confondus, le premier syndicat de France (http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/le-vrai-du-faux/2017/03/31/29003-20170331ARTFIG00259-la-cgt-reste-t-elle-le-premier-syndicat-de-france-comme-l-affirme-philippe-martinez.php).
    Enfin, j’invite chacun ici à regarder le documentaire La Sociale avant d’aller voter. Comment peut-on vouloir s’infliger une cure quinquennale de libéralisme après avoir vu ce documentaire ?

    • umberta dit :

      Merci Cosmos pour ce commentaire argumenté! Vous écrivez (en bien mieux) tout ce que je n’ose pas dire lorsque je passe sur des blogs qui se présentent comme de gauche et qui me déçoivent tant en se fourvoyant dans ce vote soit disant utile.
      J’ai beaucoup apprécié hier sur TF1 la réponse de Mélenchon au journaliste qui lui demandait « que ferez vous le premier jour après votre élection? »: il a répondu  » le calendrier sera déjà rempli: ce sera le 8 mai nous célèbrerons la victoire sur le nazisme! »
      Ceci quelques jours après son plaidoyer sur la paix à Marseille qui ne m’a pas paru « angélique » mais tout simplement humaniste et emprunt de culture européenne

  9. Marc Concas dit :

    Tout autre vote que Macron est inutile et dangereux. Hamon est définitivement hors jeu et Mélenchon est une grande illusion. Une illusion à haut risque. Il faut éviter un second tour cauchemardesque entre le Pen et Fillon. Macron est la solution. La seule.

  10. Que d’outrance ! moi je vais voter Macron par conviction et je ne vois pas au nom de quoi on me ferait la leçon…on a l’impression d’être dans les années Marchais !

  11. Hervé Astruc dit :

    l’intolérance des partisans de Mélenchon est consternante …en cas de victoire ça fout la trouille !

  12. Bravo Patrick, Ravi de ton soutien à Macron… un choix responsable et respectable!

  13. remi dit :

    Macron, c’est clairement le choix de la liberté et de la justice, le choix de la France fidèle à elle meme, respectueuse de ses valeurs et qui se projette dans l’avenir avec confiance et détermination, c’est le choix d’une politique pour tous les francais, avec notamment des propositions audacieuses pour l’égalité dans les quartiers , c’est le seul projet fondé autour de la fraternité. Il n’y a pas d’autre choix possible

  14. Remi Boggio dit :

    Macron, c’est clairement le choix de la liberté et de la justice, le choix de la France fidèle à elle meme, respectueuse de ses valeurs et qui se projette dans l’avenir avec confiance et détermination, c’est le choix d’une politique pour tous les francais, avec notamment des propositions audacieuses pour l’égalité dans les quartiers , c’est le seul projet fondé autour de la fraternité. Il n’y a pas d’autre choix possible

    • Cosmos dit :

      Ce n’est pas le seul projet fondé autour de la fraternité. C’est la base même de l’Avenir en commun : https://avenirencommun.fr/
      Ces éléments de communication qui annihilent toute pensée font du mal à la politique.

  15. Chris Dessay dit :

    Je sens qu’on va bien rire le soir du premier tour …

  16. j’espère plus modestement que nous pleurerons pas ensemble …

  17. Vingt ans au PCF , en responsabilité, j’ai t!ré les leçons du passé, j’ai adhéré au PS au côté de Patrick MOTTARD et nous avons été virés puis j’ai continué avec Gauche Autrement et aujourd’hui face au risque de la droite extrème et de l’extrème droite et fidèles à nos valeurs humanistes je partage totalement l’analyse et les choix de Patrick. je voterai Emmanuel MACRON à la fois pour barrer la route au FN et surtout par conviction Social Démocrate.

  18. Le tribun Mélanchon aveugle ses soutiens. Oui, Patrick to analyse est la bonne. Il faut voter Macron dès le premier tour pour éviter de tomber soit dans l’extrême droite soit dans l’extrême gauche. Une extrême gauche qui fascine encore et toujours nombre de français nostalgiques des années 50, d’où son programme est directement issu. Ses hologrammes ne masquent pas les énormités économiques qu’il annonce et en plus, sa fascination pour les dictateurs du Venezuela, de Cuba, de Russie, etc tout cela devrait suffire à le disqualifier.
    La vision globale de Macron est celle d’une France apaisée, en accord avec les réalités du monde d’aujourd’hui. C’est ce dont nous avons besoin.
    Cette campagne aberrante a causé suffisamment de doutes et de troubles vis à vis de la démocratie pour qu’il faille maintenant se ressaisir et barrer dès le premier tour, la route aux extrêmes.
    Christian Depardieu

  19. Le tribun Mélanchon aveugle ses soutiens. Oui, Patrick ton analyse est la bonne. Il faut voter Macron dès le premier tour pour éviter de tomber soit dans l’extrême droite soit dans l’extrême gauche. Une extrême gauche qui fascine encore et toujours nombre de français nostalgiques des années 50, d’où le programme de Mélanchon est directement issu. Ses hologrammes ne masquent pas les énormités économiques qu’il annonce avec en plus, sa fascination pour les dictateurs du Venezuela, de Cuba, de Russie, etc tout cela devrait suffire à le disqualifier.
    La vision globale de Macron est celle d’une France apaisée, en accord avec les réalités du monde d’aujourd’hui. C’est ce dont nous avons besoin.
    Cette campagne aberrante a causé suffisamment de doutes et de troubles vis à vis de la démocratie pour qu’il faille maintenant se ressaisir et barrer dès le premier tour, la route aux extrêmes.

  20. meddy dit :

    Bravo pour ce choix logique ! Un peu d’ironie pour dire que Hollande aurait du se présenter ?

  21. ricciarelli dit :

    Je vais voter MACRON au 1er tour, mais finalement à défaut, alors que j’étais enthousiasmé par l’idée d’une candidature ni de droite ni de gauche.Le contenu de son programme me déçoit même s’il reste le plus acceptable.

  22. Quand je vois le sectarisme et l’agressivité des mélenchonistes, je pense au PCF des années 70… Pour ma part dés le début j’ai choisi de soutenir la démarche d’Emmanuel Macron qui suit en toute logique les choix que j’ai pu faire quand j’étais au PS de soutenir DSK en 2007 ce que j’aurai renouvelé en 2012. Oui la voie sociale démocrate qui se dégage de son programme me parait être celle qui permettra à notre économie de redémarrer et de créer des emploi. Oui j’approuve son choix de poursuivre l’aventure européenne. Je sais déjà que je vais avoir droit à la doxa et à l’ironie des mélenchonistes.. Autant vous dire que je m’en moque totalement. Comme toi Patrick je suis persuadé que le programme de Melenchon serait catastrophique.

  23. Quand je lis les commentaires agressifs et sectaires de melenchonistes j’ai l’impression de me retrouver dans les années 1970 face aux communistes de l’époque.

    • Cosmos dit :

      Je ne sais pas qui vous visez, mais il n’y a ni sectarisme, ni agressivité. Il est quand même normal que nous rétablissions des faits qui nous semblent inexacts.

  24. Quand on est de gauche et que l on porte un regard objectif et realiste sur la situation de la france, sans denier l europe et la mondialisation, on se sent orphelin dans cette présidentielle. Seul macron peut se retrouver au second tour face à le pen à la place de Fillon qu on aurait tort d enterrer

  25. En conclusion,moi je vote Macron,c est le seul qui pourra faire barrage au FN.

  26. Ceux qui ont peur de Mélenchon, ont en fait peur du peuple ! Ils ont peur de ceux qui n’ont pas peur ! Ils ont peur de tous ceux qui osent taper du poing sur la table et dire STOP ! Ils ont peur de tous ceux qui donnent des coups de pied dans leur fourmilière ! Ils ont peur de tous ceux qui cassent les moules ! Ils ont peur de perdre leur pouvoir et leur argent !
    Ils ont peur des briseurs de chaînes ! Ils ont peur des gens libres ! Des gens heureux ! Du bonheur ! Ils ont peur de la nature qu’ils ont domptée et domestiquée comme ils nous ont asservis et avilis ! Ils font de l’amour un tabou, nous en faisons une joie ! Ils font de la différence des barrières entre les gens, nous en faisons la richesse d’un peuple ! Voilà la différence entre eux et nous, les insoumis : ils ont tout à perdre ! Mais nous n’avons rien à perdre et tout à gagner ! Liberté ! Égalité ! Fraternité ! Je vote Mélenchon !

  27. Je te préférai au modem

  28. Mais je n’ai jamais été au modem cher Bernard…

  29. il faut dire que tu es un peu difficile à suivre puisqu’il y a 2 ans tu étais sur la liste d’Olivier Bettati aujourd’hui adjoint de la nièce de Marine Le Pen…on peut au moins considérer que ton parcours est atypique mais c’est le tien et on t’aime bien quand même !

  30. En bon apparatchik hamon gere sa carriere et soigne un electorat potentiel pour sa prochaine campagne dans les yvelines. Comme ce dernier Mélenchon a du charisme mais il est facile de plaire avec des projets non financées, s il était présidentiable il ne se permettrait pas. Un accord tant attendu par les militants ne leurs auraient pas été profitable…sinon quel serait l argument sérieux ?

  31. pour moi c’est Jean Lassale il chante et parle bien lui.

  32. Je vais encore voter blanc

  33. Marc Concas dit :

    Quand Mélenchon a été élu conseiller municipal en 1983, Macron avait 6 ans. Ou est le renouvellement de la vie politique ? Melenchon ne vit que de mandats d’élu et de deniers publics depuis 34 ans. A quand remonte la dernière fois où il a travaillé ? Et vous voulez nous donner des leçons sur la valeur travail ? On parle de sa présence au parlement européen ? Et des mails que ses équipes envoient pour comptabiliser des pseudo explications de vote ? Vivement Macron. Vite.

    • Cosmos dit :

      Ce jeunisme est insupportable. Quand l’on voit les patriarches qui soutiennent Macron (Bergé, Attali, Minc, BHL, Cohn-Bendit, Delanoé, Collomb, Hue) on rigole doucement. Ce n’est pas l’âge des impétrants que l’on doit critiquer, mais leurs idées. Et force est de constater que les idées de M. Macron sont vieilles et sont celles qui nous plongent dans le marasme depuis des années. Libéraliser encore et toujours.

  34. Si hamon et melanchon souhaitaient réellement porter les valeurs de la gauche au pouvoir, ils auraient trouvé un accord mais ce n est pas dans leur intérêt et surtout ils auraient été contraint de réviser leurs programmes inapplicables

  35. après il faut raison garder raison les lecteurs hostiles à ce billet ne représentent qu’un quart de l’ensemble

  36. et consultez la liste sur FB de cette large majorité : difficile de croire qu’il s’agit d’opportunistes sans foi ni loi vendus à la City…un peu de respect que diable !

  37. René Poesy dit :

    J’ai laissé un peu de temps pour réagir ce qui m’a permis de lire l’ensemble des réactions. Je trouve ton positionnement courageux et réaliste (comme celui de Patrick Allemand que j’avais complimenté d’ailleurs, une première ! 🙂 ). Le déversement de commentaires acides venant comme prévu des afficionados de Mélenchon pour lequel je n’ai pas le début du commencement de la moindre sympathie. Je ne sais pas encore ce que je vais voter mais ton analyse compte pour moi.

    • Cosmos dit :

      Ce ne sont pas des commentaires acides, mais nous n’allons quand même pas laisser des inexactitudes. Je respecte les opinions de chacun, mais sans travestissement des faits. 🙂

  38. Arno Weber dit :

    En fait, tu ne dis rien qui élimine Hamon, attaque plus Melenchon que tu ne défends Macron, duquel le peu que tu dis est très complaisamment opportuniste…

  39. L’essentiel est dit : « Reste Macron, le seul candidat vraiment européen du quatuor et qui prône un modèle social proche de celui de la CFDT, le premier syndicat du pays, tout en ayant un regard apaisé sur la société française. »

  40. L opportunisme aurait amené à s engager plus tôt et plus fortement pour Macron, et encore ce n aurait pas été illogique au regard de l’ affront qu ‘a fait hamon a au moins 50% des vrais electeurs de la primaire puisque on sait que beaucoup de Mélenchonistes ont voté contre Valls sans être partisan d’Hamon

  41. Une victoire de Macron conduira peut-être à un éclaircissement idéologique.

  42. Je lis que Macron serait le seul européen des candidats : soit ! Si l’on considère que le score des candidats s’explique pour beaucoup par le rejet du fonctionnement actuel de l’Europe, qui s’intéresse quasi exclusivement à la finance, et peu des peuples, et surtout de ce que pensent les peuples, (c’est vrai pour les électeurs de tous les candidats sauf Macron et Fillon) cela signifie que la politique préconisée par Macron (c’est à dire en gros la politique de FH en accéléré concernant la mondialisation) ne serait approuvée que, au mieux par 40 pour cent des sondés qui ont fait un choix, c’est à dire en gros 20 pour cent du corps électoral… avec un tel soutien, bon courage pour le, peut être, et malheureusement, futur président, si EM devait réussir à l’emporter !

  43. Ça oui il faudra lui souhaiter bon courage :))

  44. En lisant la prose des melenchoniens leur aveuglement et leur sectarisme je me dis que Staline n’est pas vraiment mort

  45. Mes doigts vont me bruler quand je mettrai le bulletin dans l’enveloppe…. En dehors de tout débats des parties, j’ai toujours voté pour quelqu’un qui me semblait honnête au premier tour. Étant sans étiquette je peux voter à droite comme à gauche. C’est une première pour moi, un vote utile au premier tour et encore c’est bien grâce à toi Patrick et à ton billet que je suivrai cette direction. Après et ça n’engage que moi, ce qui me désole encore c’est qu’aucun candidat n’arrive à faire reculer le FN n France. Serait ce du à la crise économique ? Ou tout simplement à une crise des parties ? Cela fait un moment que je le pense, les parties s’essoufflent et je pense sincèrement qu’ils ont besoin d’une bonne bouffé d’oxygène plutôt que d’en créer encore et toujours des nouveaux….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s