Présidentielles : le programme des « papabili »

Contrairement à une idée largement répandue selon laquelle au cours de cette campagne on ne parlerait pas des programmes, je pense que ceux-ci sont devenus les stars incontestées de la compétition électorale.

Mais pour qu’on s’intéresse à un programme encore faut-il que le candidat soit en situation de l’emporter. Tant que celui-ci est un figurant, il peut raconter impunément n’importe quoi. Mais dès qu’il devient un compétiteur sérieux, tout va changer : il n’est pas aisé de passer de l’ombre à la lumière, c’est le début des difficultés car on devient comptable de son programme.

Ainsi Fillon a bénéficié d’un certain anonymat jusqu’à sa victoire à la Primaire. Mais à partir de là, on s’est intéressé à ses propositions et ce fut le début de ses problèmes. Une grande partie des électeurs – y compris ceux de droite – ce sont inquiétés de sa remise en cause du modèle social français avec la suppression des 500 000 fonctionnaires et la volonté de réduire le périmètre de la Sécurité sociale. Sans parler des gages idéologiques donnés à la Manif pour tous et à une minorité de catholiques plus proches de feu Monseigneur Lefebvre que du pape François. Même avant les affaires, le candidat Fillon s’est donc retrouvé sur la défensive.

Quelques mois plus tard, la même mésaventure est arrivée à Benoit Hamon. Grâce à son habileté tactique, il a gagné une Primaire ou, entre Valls et le flamboyant Montebourg, il n’était pas le favori. Du coup, on a examiné son programme (en gros celui d’EELV plus le revenu universel) et celui-ci n’a pas franchi le cap de l’opinion. Il avait beau être sympa et djeun à souhait, la crédibilité n’était pas au rendez-vous.

Et on arrive à l’épisode Mélenchon. Séduit par le tribun (et sa grande culture), on avait oublié de s’intéresser à son programme. Ce n’était pas grave car une belle course de premier tour semblait être son ambition. Et puis brusquement, avec 20% d’intentions de vote, voila que JLM devient papabile. Du coup, depuis quelques jours, son programme est passé au peigne fin et on se rend compte de l’irréalisme de ses propositions économiques (si on ne veut pas devenir l’Albanie de Hodja) et de la naïveté de sa politique étrangère  (pacifisme unilatéral et alliances exotiques). Mais là où les supporters de Hamon réagissent avec modération, ceux de Mélenchon ne supportent pas à l’évidence cet audit démocratique si on en juge par la violence de leur propos sur les réseaux sociaux. Joann Sfar – qui s’apprêtait d’ailleurs à voter Mélenchon – a  été victime d’un déferlement de commentaires haineux pour quelques dessins pourtant anodins. Quand on s’attaque aux caricaturistes, ce n’est jamais bon signe. A JLM de calmer le jeu : ce serait en tout cas son intérêt.

En effet, il faut garder son calme et s’habituer à ce que les citoyens s’intéressent aux programmes de ceux qui peuvent devenir Président de la République. Poutou et Lassalle peuvent continuer à dire n’importe quoi. Fillon, Hamon et Mélenchon non. C’est plutôt une bonne nouvelle.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Présidentielles : le programme des « papabili »

  1. Gérard Bony dit :

    Pas de fumée blanche mais un enfumage permanent du conclave politico-médiatique 😅 ! Difficile de garder calme et esprit sain pour analyser objectivement les programmes dans pareil foutoir indécent .

  2. Sophie Mancel dit :

    Voilà toute la limite de la démocratie, Patrick. Mélanchon a laissé croire depuis un moment qu’il était devenu un candidat tout à fait acceptable, civilisé et respectueux des autres. Les gens en oubliaient même quelques dérapages pourtant inquiétants comme une agression verbale d’une extrême violence contre un homme qui lui reprochait de ne pas être clair sur son programme en 2016. Les mots étaient si violents que l’interlocuteur a été déstabilisé. Et depuis est apparu ce programme digne du communisme le plus obscure de l’après-guerre en URSS. Mélanchon est dangereux. Il sourit et présente un visage avenant pour mieux séduire un électorat qui n’entend rien de ses vrais projets.

    • Cosmos dit :

      Je nuancerai un peu votre propos, les livres programmatiques se vendent bien. L’Avenir en commun en est déjà à 200.000 exemplaires vendus. Quant à nos adversaires, je crois que les livres respectifs de MM. Fillon et Macron ont été aussi des succès de librairie.
      Vous ne pouvez pas généraliser et mettre dans un même sac ce que vous appelez les « supporters ». Les réseaux ont un effet grossissant sur des phénomènes parfois marginaux. Pour parler un instant du cas que vous évoquez, le tweet antisémite dont a été victime M. Sfar est odieux et à vomir.
      Cette polémique est née non pas à cause d’un dessin de presse, mais parce que M. Sfar a posté un message sur Facebook où il indique pour quelle raison il ne votera pas pour Mélenchon mais en invoquant de FAUSSES INFORMATIONS, notamment sur cette fameuse ALBA qui est l’angle par lequel chacun nous attaque, vainement (@rrêt sur images l’a prouvé). Un nombre important internautes a répondu avec pédagogie, les uns avec une vigueur sans doute excessive, d’autres enfin ont franchi des bornes inacceptables. Il faut le dire clairement. Mais c’est le lot de chaque mouvement politique quand il prend de l’ampleur. On ne contrôle pas comme de bons petits soldats ce que chacun peut déverser sur ces réseaux.
      Je me permets de dire que je ne crois pas absolument pas au fait que M. Sfar s’apprêtait à voter pour Mélenchon quand on regarde l’historique de ses tweets, mais c’est une autre affaire.
      Où est Mme Le Pen dans votre billet ?

    • Cosmos dit :

      Pardonnez-moi, la réponse ne vous était pas adressée personnellement, je ne sais pas pourquoi mon commentaire apparaît en réponse du vôtre.

  3. Il serait temps que les électeurs ouvrent les yeux. Fillon purge, chômage, recession, retour à lordre moral avec sens commun, yeux doux à poutine. Melanchon, un programme irréaliste, l’alliance bolivarienne, la fuite des capitaux, la sortie de l’Europe. Il paraît que les Français y sont majoritairement opposés, qu’ils le prouvent dimanche.

  4. Chris06 dit :

    Et oui, on parle des programmes de Fillon de Hamon et de Mélenchon, voire de celui de Marine Lepen, mais point de celui de Macron : normal, il est dans une pochette surprise, on le connaitra s’il est élu…

    • bernard gaignier dit :

      Faux Chris…le programme de Macron est diffusé précis détaille…Il suffit d’aller sur le site en marche… Mais c’est tellement plus facile de reprendre cette rengaine….
      Après vous pouvez ne pas être d’accord mais dire qu’il n’a pas de programme relève au mieux de la paresse intellectuelle au pire de la mauvaise foi…

  5. Mélenchon! aaahhh Mélenchon! le petit père des peuple qui durant ses meetings pleure sur les « migrants » morts durant leur traversée mais pas un mot sur ses compatriotes morts au Bataclan ou sur la Prom! Qui rend hommage à Fidel Castro mais qui veut pas entendre parler de Chavez, j’en conclu que c’est un mondialiste de gauche au service des mondialistes de droite. Il a effectivement un programme dont le coût serait exorbitant, et ses aficionados lobotomisés par 50 ans de lavage de cerveau refusent de voir la réalité, celle que Mélenchon et tous les autres nous cachent: nous ne sommes plus maîtres chez nous……ils peuvent tous raconter ce qu’ils veulent aucun ne fera rien……ou plutôt si, ils seront devant le corbillard qui emmènera la France au cimetière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s