Tous en marche pour le 2e tour

Avec un taux de participation élevé, les Français ont tranché. Le deuxième tour opposera Emmanuel Macron qui portera les valeurs de la République à Marine Le Pen la candidate anti-européenne, xénophobe et porteuse d’un programme économique dangereux. Ce sera l’opposition de celui qui rassemble contre celle qui divise.

Après le deuxième tour, les Français auront la possibilité de débattre, de choisir, de se mobiliser sur les principaux dossiers régaliens, économiques et sociaux de la politique nationale. Mais pendant 15 jours, un seul objectif doit mobiliser les démocrates de ce pays : faire en sorte qu’Emmanuel Macron gagne le plus largement possible.

Ainsi le peuple français aura démontré au monde entier qu’il résiste mieux que les Anglais ou les Américains au populisme et à la démagogie.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour Tous en marche pour le 2e tour

  1. Gwen Doo dit :

    J’y crois !! Il y a de l’espoir !

  2. Rositsa Nikolova Gomes dit :

    L’intelligence gagnera toujours contre l’ignorance !!!

  3. Colette Degeilh dit :

    au 2ème tour, votons MACRON, pas simple en 06 mais c’est l’avenir.

  4. Jasmine Colizza dit :

    La porte-parole de Melenchon ouvre la porte au FN???

  5. Isabelle Olivieri dit :

    Oui deux bulletins avec des 💙dans la même enveloppe. …!!!!!!

  6. Jasmine Colizza dit :

    Sur France 2, elle se présente contre Macron, la monarchie présidentielle et refuse de se positionner contre le FN.

  7. Elsa Rubinstein dit :

    on a encore le droit de ne pas être en accord avec les 2 candidats du second tour … ras le bol de cette pression de voter pour un candidat pour faire barrage à un autre

  8. Neda Dimy dit :

    Oh oui! Allons voter contre le populisme et la démagogie! Soyons intelligents!

  9. Bou Bourgoin dit :

    J’eusse tellement aimé que l’intelligence s’opère de 8 à 20h aujourd’hui.

  10. Tina Scott dit :

    Pas cette fois ci pour moi !

  11. ricciarelli dit :

    Fillon-nous (!!) aux futurs sondages pour connaître le futur résultat. Pour ce 1er tour ils ont été corrects.

  12. Emmanuel dit :

    Où l’on voit que le pire n’est pas toujours certain. Forza Emmanuel

  13. An Ann dit :

    je n’irai pas voter, que choisir ? la peste ou le choléra ? très peu poi moi, insoumise je suis, insoumise je resterai ! on se retrouve dans 5 ans !

  14. Helyette Laborelli dit :

    On a eu chaud,mais c est fait.. »En marche »pour la présidentielle

  15. Chris06 dit :

    J’ai écouté le discours de EM ce soir, il n’a pas ré-expliqué «liberté égalité fraternité» comme d’habitude, oufff! mais on a eu droit à un tissu de phrases creuses, en résumé, il nous aime toutes et tous, on va tous s’aimer, son quinquennat ce sera l’harmonie universelle etc… bref, sous le vernis des sourires, je n’ai rencontré que le vide de sa pensée…
    Donc pour moi le 2eme tour sera blanc! Je ne me rangerai pas à la «doxa» qui dit qu’il faut élire un VRP frais sorti de l’oeuf pour échapper à Satan!

    • Bernard Gaignier dit :

      Donc vous renvoyez dos à dos une raciste, prônant la préférence nationale, manifestant la haine des étrangers, ayant un projet culturel délirant et un démocrate, avec lequel vous avez des désaccords politiques…

  16. Bernard Gaignier dit :

    Mélenchon sénateur ps pendant des années ministre à plusieurs reprises renvoie dos à dos macron et le pen
    Un démocrate et une facho une qui est pour l’expulsion des immigrés etc …..
    Il est vrai qu’une bonne partie du programme de Mélenchon notamment sur l’Europe se rapproche de celui de Le Pen

    • Cosmos dit :

      Ministre à plusieurs reprises, non, ministre délégué à l’enseignement professionnel. Ne désinformez pas. Je rajoute qu’il n’a pas renvoyé dos-à-dos M. Macron et Mme Le Pen. Il va consulter les insoumis qui ont appuyé sur sa candidature pour savoir la formulation du message qui doit être le sien en vue du second tour.

  17. ricciarelli dit :

    J’espère que la photo de la pge 10 du Nice-Matin de ce jour n’est qu’un mauvais cadrage..Sinon ce n’est pas le renouveau que j’attendais…..Sympathisant oui Acteur NON

  18. Cosmos dit :

    Je suis très déçu par les résultats de ce scrutin. Je suis persuadé que de vrais citoyens de gauche (pas les libéraux à la sauce Valls-Hollande) ont voté pour M. Macron en vertu du sacro-saint « vote utile » dont M. Mottard a ici même tressé des lauriers alors qu’ils étaient plus en phase avec le programme nourri de l’Avenir en Commun.
    A titre personnel, je ne donnerai évidemment pas ma voix à Mme Le Pen, héritière de Jean-Marie Le Pen qui a fondé le F.N. avec des anciens de la Waffen-SS. Les personnes qui font des rapprochements entre le programme de cette dame et l’Avenir en commun insultent les millions de citoyens qui étaient en phase avec un programme social et écologiste ambitieux. Mme Le Pen est une opportuniste qui ne développe aucune pensée.
    Mais je ne donnerai pas non plus ma voix à M. Macron qui incarne l’oligarchie, qui incarne le bling-bling que l’on reprochait tant à M. Sarkozy, qui recycle les vieux politicards qui se sont succédé au gouvernement. Et surtout, M. Macron a le même programme que M. Fillon avec une intensité moindre : suppression de 120.000 fonctionnaires, autonomie des établissements, destruction du code du travail par ordonnance (le cousin antidémocratique du 49.3).
    Je voterai blanc, sans aucun état-d’âme, et je suis intimement persuadé que si le vote blanc était compté dans l’expression des suffrages, ni Mme Le Pen, ni M. Macron ne seraient élus.
    Je suis persuadé que l’élection de M. Macron le 7 mai prochain préparera un boulevard au clan Le Pen pour 2022.
    Les prochaines luttes sociales s’annoncent intenses (sauf à la CFDT évidemment).

  19. Voir le PS et ses alliés reprocher à Mélenchon de ne pas donner de consignes de vote pour le 2nd tour, alors que leurs propres caciques et bon nombre de ministres en exercice ont trahi leur engagement de la primaire en refusant d’en soutenir le vainqueur (Hamon) et préférant choisir d’entrée d’aller à la soupe macroniste, est quand même, permettez-moi de le penser et de le dire, assez croquignolet et affligeant.
    Moi aussi, j’irai voter blanc pour les mêmes raisons que celles exprimées ci-dessus par Cosmos. Et nous serons nombreux à le faire. Sans compter ceux qui s’abstiendront.
    Droite et gauche néo-libérales n’ont plus que le chantage FN pour survivre d’élection en élection. On nous a fait le coup en 2002 pour donner 80 % à Chirac alors qyu’il suffisait que la droite se mobilise pour que celui-ci passe tranquillement. Conséquence : on a eu pendant 5 ans un super ministre omniprésent du nom de Sarkozy qui s’est déroulé le paris pour lui-même pour 2007.
    Alors non merci, j’ai compris. On ne m’y reprendra pas deux fois…

    • Lire ci-dessus : « … qui s’est déroulé le TAPIS pour lui-même pour 2007′ ;o)

    • « Moi aussi, j’irai voter blanc pour les mêmes raisons que celles exprimées ci-dessus par Cosmos. Et nous serons nombreux à le faire. Sans compter ceux qui s’abstiendront. » Et sans compter ceux qui vont voter Le Pen…

    • Il fallait y penser avant. En faisant une vraie politique de gauche au service des gens les plus démunis et pas à celui des plus nantis. On récolte ce qu’on sème. Si MLP arrivait au pouvoir le 7 mai (ce que je ne crois pas une seule seconde, pas une), je ne me considèrerai en rien responsable. Les LR, le PS et ses alliés qui lui ont déroulé consciencieusement le tapis depuis au moins 20 ans pourront-ils en dire autant ? C’est trop facile de créer le chaos, puis de venir ensuite culpabiliser ceux et celles qui refusent de vous aider à remettre les choses en place avec vous. Il faut assumer en politique.

    • En 2002, Jospin n’a pas été présent au second tour au profit déjà d’un Le Pen car trop de suffrages d’électeurs se sont portés sur des « petits » candidats venus d’autres partis de gauche. Pourtant il avait un excellent bilan (de gauche) au gouvernement. Et tous ceux qui l’avaient empêché d’être au second tour n’ont pas hésité une seconde à aller défiler dans les rues pour battre le FN en votant Chirac (bonne vraie droite). Et maintenant, ils font la fine bouche pour voter Macron. Quelle dérision… Il est vrai qu’il y a encore à gauche une culture d’opposition plus que de gouvernement : c’est plus facile de râler que de mouiller la chemise.

    • Merci, Dominique, de rappeler ce qui s’est passé en 2002 et qui démontre que 2017 n’est pas 2002. Jospin avait effectivement un bon bilan, globalement parlant (pas « excellent », il ne faut pas exagérer, la manière dont il ne sut pas faire « vivre » les 35 heures, dévoyées de leur but initial, par exemple, et pour lesquelles il n’a pas su faire preuve de l’autorité que l’on attendait de lui, j’en sais quelque chose, j’étais très engagé dans le combat syndical à l’époque…).
      En 2017, le bilan des 5 ans de Hollande est catastrophique, peut-être plus encore par l’impact sur les esprits et le moral des Français que par les faits eux-mêmes (pourtant bien négatifs, doux euphémisme). Et qui est présent au 2e tour ? Et pour qui nous demande-t-on d’aller voter ? Qui est l’un des meilleurs représentants de cette politique-là, y ayant été associé de près, et même inspirateur ? Qui est le meilleur représentant du néo-libéralisme et de cette Europe des marchés et du pognon qu’on a le droit (j’espère) de rejeter en tant qu’Européen convaincu ? Qui est soutenu par les marchés, les banques, le Medef, Madelin, Minc ?
      Macron, bien sûr…
      Peut-être que dans les états-majors de quelques partis qui se rengorgent de « mouiller la chemise » (pour faire quoi à l’arrivée ??), mais se tiennent avec une belle obstination à côté de la plaque des réalités sociales les plus désespérées, on se réjouit de ce candidat « ni droite, ni gauche » (donc, de droite, car c’est la même logique que pour le centre – tu te souviens que de 1945 à 1981, la droite refusait ce qualificatif [droite] et se présentait comme centriste ou, mieux encore, gaulliste, mot magique qui faisait semblant de transcender l’échiquier politique ? Comme si de Gaulle, Pompidou, Chirac n’étaient pas de droite, défenseurs têtus du capitalisme, puis du néo-libéralisme !).
      Pouvez-vous accepter que d’autres personnes se fassent une idée différente de ce que sont la Gauche et la Droite ? Que ces personnes-là constatent au quotidien que, non, la lutte des classes n’est pas un mirage fané appartenant au passé, mais hélas une réalité toujours bien vivante ? Et que Macron, sa politique – on l’a vu au gouvernement, et pas qu’un peu ! – , son attitude même, sa démarche d’enfumeur publique, représente clairement un camp, une vision du monde et de la France, que ces gens de gauche dont je fais partie, ne veulent pas, plus, à aucun prix ?
      Je comprends parfaitement (et je respecte votre choix, même si je le regrette) que vous n’ayez aucun problème à aller voter Macron, puisque vous appartenez à un parti qui a soutenu et participé au gouvernement dont il a été un élément primordial. Rien que de très logique. Et je sais très bien que le PRG rejoindra très vite (aux législatives à n’en pas douter) son mouvement, plutôt que le PS. Par adhésion idéologique sans doute, mais aussi car – contrairement à ce que tu dis – il est beaucoup plus confortable d’être au pouvoir que dans l’opposition, surtout prolongée.
      Macron sera largement élu. Avec vos voix. Pas avec la mienne, car je ne le reconnaîtrai pas comme « mon » président.
      Si je peux donner un très humble conseil : pensez un peu moins au FN (dont je ne minimise en aucun cas la nocivité, tout mon engagement parle pour moi à ce niveau), et un peu plus à faire quelque chose de positif pour la nation et les Français les plus démunis et les plus délaissés quand vous êtes au pouvoir. La question du FN ne se posera alors même plus. Mais, justement, vous avez besoin du FN. Lui a besoin des immigrés, des Islamistes, de l’insécurité. Que ferait-il sans eux ? Vous, vous avez besoin du FN comme épouvantail pour remporter les élections, et qui sert en même temps de paravent à une politique de droite menée au nom de la gauche. Crier pendant deux semaines « Le fascisme ne passera pas ! » servira bien commodément à ne pas faire le bilan de Macron et du gouvernement sortant, ni à procéder à l’analyse de son programme qui se résumera en « défense de la République ». Comme c’est simple !
      « Râler » n’est pas facile et encore moins agréable, Dominique. Mais je préfèrerai toujours ça au renoncement à mes convictions.

  20. bernard gaignier dit :

    Renvoyer dos à dos un démocrate (même si on a des désaccords politiques) et une candidate raciste xénophobe dont la politique entraînerait la ruine et la mise au ban de notre pays ça m’interpelle. Je me demande si certains ne seraient pas tentés par le vote révolutionnaire (celui par lequel en 1981, le PCF en sous main appelait à faire voter Giscard contre Mitterrand)…..

  21. Nous sommes à quelques jours d’une élection majeure et force est de constater que les petits calculs politiciens, les postures sont toujours de mise. Pourtant, le choix est clair entre un démocrate et une dangereuse raciste antisémite xénophobe qui surfe sur les difficultés des perdants de la mondialisation pour faire croire aux lendemains formidables en quittant l’Europe et l’euro. l’Europe est certes imparfaite, personne ne le conteste mais n’oublions pas d’où elle vient ! Sans remonter à la deuxième guerre mondiale, la paix fragile dans les Bakans (c’est l’actualité) est maintenue grâce à l’Union Européenne…
    La pitoyable attitude de Jean-Luc Mélanchon au soir du 1er tour refusant de prendre parti contre le FN laisse un goût amer et ne laisse pas d’interroger sur ce qu’aurait pu faire un tel mauvais perdant à la tête de l’Etat…
    Voter blanc ne vous en déplaise, c’est ouvrir la porte au FN dont les électeurs eux ne voterons pas blanc ! C’est tellement simple et évident et tout le reste n’est qu’accessoire.
    Macron président ne plaira pas à tout le monde. Mais quel président de la république a plu à tout le monde ? Notre système monarchique/républicain fait qu’on est que nous serons toujours plus ou moins déçus.
    Nous verrons bien s’il répond (très vite !) aux attentes et aux difficultés de tous ceux qui n’ont pas voté pour lui au 1er tour. C’est là que nous l’attendons.
    Christian Depardieu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s