Fares Madi : l’artiste autrement

Fares Madi est un artiste forcement apprécié à Nice Autrement. C’est qu’il y a quelques mois, il a offert à la permanence de l’avenue Cyrille Besset une oeuvre emblématique (Fares est franco-libanais) : le portrait d’une femme bafouée qu’il avait réalisé pour illustrer un colloque sur les droits de la femme organisé à la fac de Carlone par son épouse Gadha Sleit qui est aussi notre étudiante.

Ce mois d’avril, c’est au forum Jorge François, le centre culturel situé dans le périmètre de l’église Saint-Pierre D’Arène que Fares expose certaines de ses peintures. La sélection est éclectique avec toutefois une majorité d’oeuvres symboliques qui refusent la double facilité de la naïveté ou de l’hermétisme. A l’exception de deux tableaux évoquant le drame libanais, les peintures parfois très sensuelles par leur rythme et leurs couleurs célèbrent une certaine joie de vivre. On l’aura compris Fares, artiste concerné par le monde qui l’entoure, est aussi un incorrigible amoureux de la vie.

                  

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans culture, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s