Pléonasmes à gogo…

Nicolas Koch, correcteur-relecteur professionnel, est un impitoyable chasseur de pléonasmes, son palmarès impressionnant est une belle leçon d’humilité. Personnellement, je pensais être immunisé parce que j’évitais soigneusement d’écrire « universelle panacée », « monter en haut », « prédire à l’avance » ou « être devant une double alternative »… J’étais loin du compte et je ne suis pas certain de ne pas avoir utilisé quelques-uns de ces spécimens :

« applaudir des deux mains » (avec une seule ce n’est pas trop pratique!), »mauvais cauchemar » (ils sont rarement rigolos !) , »l’apparence extérieure » (l’apparence intérieure c’est plus compliqué !), « devenir par la suite  » (devenir avant peut provoquer un torticolis !), « un revolver à barillet » (ils sont toujours à barillet !), « dresser les cheveux sur la tête » (où en dehors de la tête ?), « faux prétexte »(le prétexte c’est quelque chose qu’on invente et qui est par essence faux), « un tri sélectif » (paf pour les écolos !  un tri est toujours sélectif), « collaborer ensemble » (tout seul, c’est difficile!), « une dune de sable » (en cailloux ce n’est plus une dune !), « perfection absolue » (même quand on a l’impression de l’atteindre, il faut se dire qu’elle est déjà absolue !), « caserne militaire » (les casernes  sont rarement civiles !), « importer de l’étranger » (importer du pays où on est déjà est assez original !), « hémorragie sanguine » (de quoi d’autre peut-on saigner, à part le sang?)…

Et une dernière pour le prof de droit constitutionnel : « opposer son véto » (veto en latin -n’est ce pas Delphine ? – veut déjà dire « je m’oppose ». Donc, il oppose son véto veut dire il oppose le fait de s’opposer… On préférera « mettre son véto » !

Et dire que ce diable de Nicolas en a encore des dizaines sous le coude… « au jour d’aujourd’hui »,  « on est loin du but final ! » donc « on va reporter à une date ultérieure » pour « optimiser au maximum » « cette opportunité à saisir » que j’ai fait « mitonner lentement » !!! et six pléonasmes de plus !

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans culture, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Pléonasmes à gogo…

  1. Emmanuel dit :

    Et l’insupportable au jour d’aujourd’hui !

  2. chris06 dit :

    Le problème, c’est que le mot « aujourd’hui » est lui-même un pléonasme. En effet « hui » , du latin « ho die » signifie ce jour! Il faut croire qu’il y avait quelques confusions amusantes entre « hui » et « oui  » pour que l’on construise ce curieux aujourd’hui = « au jour de ce jour »!
    Finalement, pas si simple de chasser les pléonasmes…

  3. gebony1 dit :

    C’est fou ce que l’on apprend sur ce blog en toute simplicité . Merci Patrick pour ton art de diffusion et de partage du savoir . gb

  4. Alain Dupasquier dit :

    Jai un top pléonasme couramment utilisé dans la profession bâtiment et en gros titre des pages de garde:

    Réhabilitation d’un Bâtiment Existant.

    A méditer sur la réhabilitation d’un bâtiment fictif… il faut demander un tuyau à Pénélope.

  5. Gérard Bony dit :

    Sans oublier les charges confiscatoires notariales ! Au
    nom du pléonasme d’équité fiscale étatique courante cousue de fil blanc n’en déplaise à Pénelope ….

  6. Delphine dit :

    Dans les copies, fleurissent pléonasmes (« l’objectif a pour but… ». Vous grimacez ?, « selon moi, de mon point de vue, je pense… »), barbarismes et des termes que je qualifie d’assassins, tant ils sont responsables de la perte d’autres mots (délaissés) et de nombreuses nuances (« les ressentis », « impacter », « choquer », « dégoûté »…).

  7. Très fréquent : « sur un même pied d’égalité »

  8. Merci pour ces précisions humoristiques sur les écrivains peu attentifs au sens des mots !

  9. RASSE Isabelle dit :

    OUI mais parfois les pléonasmes peuvent avoir du charme et une certaine poésie ou jouer sur l’humour!

  10. bernard gaignier dit :

    Il y a aussi dire de quelqu’un de bavard qu’il est atteint de logorrhée verbale……

  11. Antoine Vissuzaine dit :

    Un taux d’alcoolémie est assez fréquent aussi, l’alcoolémie étant le taux d’alcool dans le sang, on parle donc d’un taux de taux d’alcool. C’est beaucoup. Hips. À la vôtre.

  12. Antoine Vissuzaine dit :

    En pour clarifier tout ça, un occis mort est un pléonasme tandis qu’un mort-vivant est un oxymore. Je vous laisse le temps de relire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s