Tour de France : l’épatant Bardet contre le syndrome de Stockholm

Romain Bardet
Pas besoin d’être un spécialiste de la petite reine pour comprendre après quelques étapes que l’ordinateur branché sur une mobylette turbo Christopher Froome domine encore les débats cette année.

Par conséquent il faut que les outsiders fassent preuve de courage et d’initiative pour déstabiliser celui qui nous rappelle tant un certain Lance Armstrong de sinistre mémoire.

Ce Dimanche, nous avions une magnifique étape avec trois cols Hors catégories pour que le tour 2017 ne soit pas le remake de celui de l’an dernier. Eh bien comme en 2016, c’est le seul Romain Bardet (avec son épatante équipe AG2R La Mondiale) qui a osé secouer le cocotier. Comme il était un peu juste pour attaquer en montée, il l’a fait en descente avec un culot qui force l’admiration. Et au moment où, échappé, il pouvait rêver au maillot jaune, que croyez vous qu’il arriva ? Les autres outsiders se sont mis à relayer Froome pour l’aider à sauver le paletot, une version cycliste du syndrome de Stockholm en quelque sorte.

Autre sujet d’énervement à propos du Tour : désormais il est admis (par les complaisants commentateurs de France Télévision entre autres) que des coureurs qui ont le potentiel pour jouer le top 10 voire le top 5 ou même le podium, comme Thibaut Pinot, Warren Barguil ou George Bennett, se vantent de perdre volontairement un quart d’heure dans les premières étapes pour que, n’étant plus un danger au général, sa majesté Froome les laisse s’échapper pour gagner une étape (Barguil a failli le faire hier)… Si ça arrive on est prié de ne pas les applaudir car se sont des faussaires.

Heureusement Bardet… Et rendez-nous Sagan !

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans sport, Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Tour de France : l’épatant Bardet contre le syndrome de Stockholm

  1. Emmanuel dit :

    Heureusement, il y a encore Federer !

  2. commandantdromard dit :

    un sprint sans Sagan et Cavendish, c’est un peu une salade niçoise sans olives noires ni anchois….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s