Attentat de Nice : Macron lave l’affront

14 juillet - 1
Devant le maelström de manifestations diverses et variées dont certaines relevaient plus de la communication que de l’émotion, nous avons décidé de participer essentiellement à la commémoration républicaine de la place Masséna. C’était un choix personnel qui n’engageait bien sur que nous, chacun réagissant à sa manière face à ce type de manifestation.

La cérémonie de la place Massena fut longue (deux heures et demie) mais chargée d’émotion et de sens.

Tout d’abord, on aurait pu l’intituler « Trois présidents pour une République », un bel exemple d’oeucuménisme politique. Voir François Hollande et Nicolas Sarkozy un peu isolés (mais où sont donc passés les courtisans ?) deviser en attendant le discours du Président en titre fut un spectacle réconfortant pour qui souhaite une République forte capable de se transcender dans les moments dramatiques de son histoire.

La lecture du nom de chaque victime (celui des enfants, un vrai crève-coeur) et le discours de la représentante des familles furent un moment d’une infinie tristesse et d’une impeccable dignité. Le moment pour envoyer vers la lointaine Alsace une petite pensée pleine d’amitié et de tendresse pour le petit Gaston et sa maman Francesca qui se remettent définitivement quelque part en Alsace.

Quant au discours du Président, c’est peu de dire qu’il fut à la hauteur des circonstances puisqu’en quelques minutes Emmanuel Macron a lavé l’honneur de la République bafoué à Nice il y a un an. On se souvient que les prises de position du maire de Nice voulant se dégager de toute responsabilité avaient à l’époque créé un climat tellement délétère qu’à la première cérémonie d’hommage les tricoteuses niçoises avaient conspué les autorités de la République et en particulier le Premier Ministre. Présent lors de cette infamie, j’ai mal à ma ville depuis. Le Président a, ce vendredi, définitivement éteint cette polémique en rendant un hommage appuyé à François Hollande, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve pour leur engagement contre le terrorisme et leur gestion de l’attentat de Nice.

J’ai également apprécié que le Président rappelle que le soutien aux victimes et les commémorations n’avaient aucun sens si on n’amplifiait pas nos efforts pour lutter contre le terrorisme islamique (même si le qualificatif n’a pas été employé à la façon de son prédécesseur) aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il a même évoqué « un combat moral de civilisation », j’aime assez la formule. Cela dit sans pour autant casser l’ambiance je serai tenté de dire que la contribution de la France au combat sera d’autant plus efficace qu’on ne rogne pas trop son budget de la Défense !

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans politique locale, politique nationale, Société, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Attentat de Nice : Macron lave l’affront

  1. Fabienne Riganelli dit :

    Bel hommage, tu as toujours les mots choisis qui m’ont donné la chair de poule, aujourd’hui j’étais à Lisbonne, il y a un an, j’étais dans l’horreur.
    Merci pour ces mots réconfortants

  2. Antonia Jimenez-Moreno dit :

    C’est vrai, très bel hommage, je jeune président a été parfaitement à la hauteur !!!

  3. Pauline Debourg dit :

    Tu as vraiment les bons mots …

  4. Sabine Venaruzzo dit :

    Oui mots simples et justes. Merci pour romain 10 ans. Toujours le cœur crevé Par les roues d’un camion fou

  5. Josy Bolognesi dit :

    Bel hommage j’ai trouvé la journée très belle et bien organisé on a pense très fort à nos anges intense émotion à la remise de médaille à Franck Terrier j’avais les larmes aux yeux

  6. Monique Boyaval Fourcroy dit :

    C était bien franck Terrier le héros grâce à lui le camion n a pu arriver jusqu’à nous. Simplement MERCI à ce Monsieur

  7. Patrick attali dit :

    merci Patrick ,de ce beau témoignage ,en racontant les actions et tes fellings sans déformer son sens,,

  8. Cosmos dit :

    La cérémonie était digne du début à la fin. Le concert (que j’ai suivi sur la confidentielle LCI) était très beau. L’acmé fut la chanson de Calogero que ce dernier n’a pu terminé, l’émotion l’ayant saisi.
    Les 86 faisceaux lumineux sur la Promenade étaient sobres.
    La colère des Niçois l’année dernière était tout à fait saine. Ce n’était en aucun cas une infamie comme vous l’écrivez. Il y a eu des défaillances notoires. Ces hommages ne doivent pas faire oublier qu’une enquête est toujours en cours.

    http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentat-a-nice-un-an-apres-ou-en-est-l-enquete-7789340445

  9. Claude Grange dit :

    Ému tout simplement.

  10. Patrick Mottard dit :

    Cosmos si on entre dans les détails c’est l’arroseur arrosé …vingt passages d’un camion devant les caméras de vidéosurveillance sans réaction des opérateurs mais là les responsables n’ont pas été ceux qui ont été conspué ! vous pouvez toujours Cosmos faire de la petite politique médiocre moi je préfère comme les niçois présents hier les propos du président qui a sifflé la fin de la partie .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s