Barbarastraße, Göttingen

Barbarastrasse

Après l’Italie du Nord et la Suisse (et un lever de soleil magique sur le Mont Blanc à Chamonix), c’est en Allemagne que nous avons longtemps roulé pour nous rapprocher du but de notre périple de l’année : l’extrême nord de l’Europe.

Et comme à chaque fois que je suis de passage dans ce pays mon histoire familiale m’amène à me poser la question du rôle et de la responsabilité des peuples dans l’Histoire. Même si au final c’est toujours la même réponse dénuée d’ambiguïté que j’apporte.

Et j’en veux pour preuve le choix de notre étape : Göttingen. En effet cette discrète ville universitaire chantée par Barbara est devenue grâce au talent et à la générosité de celle-ci le symbole de la réconciliation franco-allemande.

Ô faites que jamais ne revienne
Le temps du sang et de la haine
Car il y a des gens que j’aime
A Göttingen, à Göttingen

Et lorsque sonnerait l’alarme
S’il fallait reprendre les armes
Mon coeur verserait une larme
Pour Göttingen, pour Göttingen

C’est pour cela que nous rendre à Barbarastraße, la petite rue de la ville dédiée à Barbara était pour nous une impérative nécéssité. Un pélerinage salutaire qui me permettra, quelques temps plus tard, de surmonter le trouble qui fut le mien quand j’ai constaté que le centre de la cité avec ses maisons à colombages ressemblait à Chalon-sur-Saône la ville où mon père a été arrêté par la Gestapo.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Barbarastraße, Göttingen

  1. Jean-Pierre Gastaud dit :

    Quelle vie intelligente et ouverte vous avez réussie !!!! Je lis toujours non seulement avec intérêt , mais avec une forme de curiosité gourmande vos publications ….qui laissent toujours la place à la réflexion, mais aussi témoignent d’une fidélité à la beauté et à chacun de nous …. je veux dire à l’autre …. belle route à tous les deux ….

  2. bernard gaignier dit :

    On parle toujours de cette barbe à rat, je me demande pourquoi.

  3. Véronique de Aro dit :

    Parce que c’est bien joli, tout de même. ..

  4. Patrick Carnicelli dit :

    Selon le même principe, il y a une place Jacques Brel à Vesoul .Et il doit y avoir maint autres exemples. Mais je doute qu’il y ait une rue Hervé Vilard à Capri et une place Claude François à Alexandrie…(Mais je viens de vérifier : il y a une rueClaude François à Ismaïlia, sa ville natale.)
    J’aimeAfficher plus de réactions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s