Les Lapons sont des Samis

Une fidèle de ce blog a écrit il y a quelques jours que les Lapons étaient fripons. C’était peut-être vrai mais en tout cas ça ne l’est plus car les Lapons n’existent plus. On parle désormais des Samis. Le terme « lapon » que l’on employait encore couramment lors de notre premier séjour en Scandinavie (il y a fort longtemps, il est vrai) était perçu comme péjoratif. Alors va pour « Sami ».

Parlement à Inari

De Jokkmokk (Suède) et son centre culturel très pédagogique à Inari (Finlande) et à son Parlement same consultatif en passant par Karasjok (Norvège), nous sommes passés par les principaux lieux emblématiques de ce peuple autochtone de la Scandinavie (Poutine étant pire que Brejnev, il est impossible pour des voyageurs individuels en voiture comme nous d’aller en Laponie russe). Et cerise sur le gâteau ou plutôt guirlande sur l’arbre, nous sommes arrivés aujourd’hui à Rovaniemi, la ville du père Noël, probablement le Sami le plus célèbre du monde avec son traineau et ses rennes.

Avec leur physique plutôt slave, les Samis passent assez inaperçus dans la population nordique (60 000 personnes dans les quatre pays). Du coup, nous avons eu du mal à les identifier contrairement à d’autres peuples autochtones que nous avons eu l’occasion de rencontrer dans le monde.

On trouve beaucoup de Samis dans le secteur du tourisme (notre hôtel sympa d’Inari était tenu par des Samis). Il faut dire qu’ils ont une certaine expertise en matière d’activités hivernales. Mais, et c’est le plus intéressant, avec l’aide de l’Europe, ils n’ont rien cédé par rapport à leurs activités d’agriculture et d’élevage. Ainsi ils continuent à avoir le monopole de l’élevage ô combien extensif des rennes. Nous avons pu voir vers Hammerfest et sur l’île du Cap Nord des exploitations avec leur coral en bois utilisé une fois par an l’hiver pour rassembler et trier les animaux qui divaguent le reste de l’année. Bien sûr, les motos-neige fièrement garées devant les fermes ont remplacé les traineaux mais l’activité traditionnelle perdure. Ces éleveurs ne sont qu’une minorité mais ils permettent, à la force de poignet, à la communauté de rester elle-même.

Du coup, sans être un spécialiste de la question same et sans oublier que leurs droits culturels, économiques et politiques ont été reconnus tardivement, nous ne pouvons que constater que la majorité de ce peuple vit dignement là où d’autres peuples autochtones que nous avons croisé les années précédentes en Australie ou en Amérique du nord vivent en grande partie d’une assistance peu compatible avec leur dignité. Et les Samis le font dans un monde qui n’est pas tout à fait le leur.

 

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les Lapons sont des Samis

  1. Bernard Gaignier dit :

    Les lapons sont dès Sami
    Les salamis sont des pons

  2. Emmanuel dit :

    Avec le climat ce sont des Samis frais !

  3. Bernard Gaignier dit :

    Et un Sami qui écrase qq’un c’est un Sami broyeur

  4. Isabelle Baud dit :

    Et les amis de nos samis sont nos amis. Bon voyage ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s