Les lieux communs en politique (1) : les élus qui désertent le terrain

PM vert - 1Ça m’énerve ! comme dit la chanson…

En effet, je suis plus qu’agacé par de nombreux lieux communs concernant la vie politique. De quoi nourrir cette nouvelle rubrique sur mon blog.

Premier lieu commun : les élus sont souvent absents du

terrain, ils ne s’intéressent plus aux électeurs une fois l’élection passée. Paresseux chroniques, ils se contentent d’empocher de confortables indemnités pour parader dans des réceptions où ils se goinfrent en buvant du champagne (en réalité la plupart des élus fuient les buffets et font semblant de boire).

Un tel état d’esprit peut aboutir à de savoureuses affirmations : ainsi ce monsieur me reprochant de ne pas être présent dans le quartier… devant l’entrée de mon immeuble d’habitation où, pour des raisons domestiques, je passe au moins six fois par jour, ainsi cet autre fin connaisseur de la vie politique locale affirmant à deux pas de moi (il ne m’avait pas reconnu) sur une place où j’ai mes habitudes « Mottard on ne le voit que pour les élections ! C’est normal tout de suite après il retourne en Australie où il habite ! », ainsi cette dame reprochant aux « politiques » de n’être là que pour les élections alors que je venais de lui remettre une lettre de remerciements aux électeurs une semaine APRÈS l’élection.

Si les affirmations péremptoires ne sont pas toujours aussi pittoresques, elles n’en sont pas moins fréquentes chez les électeurs. Disons-le sans langue de bois : c’est une sottise ! En effet, le problème n’est pas d’avoir des élus qui ne s’intéressent pas à leurs électeurs mais des élus qui s’intéressent trop à leurs électeurs.

Autoproclamés élus de proximité, ils paniquent à l’idée compromettre leur réélection. Aussi, ils se mettent au service presque exclusif des électeurs de leur périmètre électoral. Avec un zèle qui transcende les couleurs politiques, ils sont au four et au moulin de leur circonscription. La conséquence est qu’ils confondent l’intérêt général avec celui de leurs électeurs.

Très longtemps, comme élu local, je n’ai pas toujours résisté aux sirènes de la proximité. Je l’avoue mais n’en suis pas moins critique même si le scrutin majoritaire incite à avoir ce type d’attitude.

Quoi qu’il en soit, réfuter ce lieu commun permet d’en réfuter un autre.  Celui qui consiste à dire que la fin du cumul des mandats nationaux et locaux (ce qui se fait dans tous les autres pays ) coupera les parlementaires de leur racines locales. En réalité, ce non cumul permettra aux parlementaires de se consacrer à leur tâche de législateur à l’abri de lobbies locaux et au service de l’intérêt national.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans Les lieux communs en politique, politique locale, politique nationale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les lieux communs en politique (1) : les élus qui désertent le terrain

  1. ricciarelli dit :

    Peut-être qu’un petit cours d’instruction civique, simple sous la forme d’un organigramme pyramidal, indiquant chaque fonction politique avec son volant d’électeur et ses compétences précises ferait bien l’affaire.Cet organigramme pourrait être joint à chaque élection au même titre, même en mieux, que les programmes des candidats.

  2. Emmanuel dit :

    Une maison en Australie, un château en Bourgogne et une station de ski en Alaska !

  3. Cosmos dit :

    « En réalité, ce non cumul permettra aux parlementaires de se consacrer à leur tâche de législateur à l’abri de lobbies locaux et au service de l’intérêt national. »

    Si seulement ! Vous êtes bien naïf !
    Cf. les petites tactiques d’Estrosi pour rester à la manoeuvre tout en se conformant à la loi…

  4. bernard gaignier dit :

    Patrick franchement t’es pas sympa…. Tu ne m’as pas encore invité en Australie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s