Eric et Dany : la passion de l’écriture

Paradoxe : à l’époque d’Internet et des NTIC, l’écriture conserve tout son prestige et ne s’est jamais aussi bien portée. De salons littéraires en séances de dédicaces, je ne compte plus les amis qui ont écrit un ou plusieurs livres pour faire partager un récit de vie, une passion, un rêve ou tout simplement une bonne histoire. Eric et Dany, les derniers en date sont particulièrement représentatifs de ce nouveau type d’écrivain (les écrivains de la « société civile » dirait un Macroniste !) .

Eric Maja :  Chimères.

Derrière ce pseudo-pseudonyme, on retrouve un haut fonctionnaire qui a mis en pratique ces dernières années sa conception exigeante de la République dans notre département. Chimères, son premier roman est aux antipodes de ses occupations profanes. Il ‘agit d’un récit passionnant d’Héroïc Fantasy où il raconte la traque des Chimères, ces créatures mi-humaines, mi-animales qui perturbent le monde hautement civilisé et… traumatisé des Quarks (« le grand malheur » ce n’était pas de la tarte…). Ce thriller galactique scientifiquement bien documenté qui a parfois des accents de Guerre des étoiles nous conduit quand même à nous poser une question fondamentale : est-ce en fréquentant les politiques de tout poil de notre région qu’Eric Maja est devenu un spécialiste des… chimères ?

La dernière phrase : On s’y remettrait, dès que les cylindres seraient récupérés, et peut être nos fantasmes d’avancées technologiques majeures nous rapprocheraient de cette exclusivité jusque-là de nature divine : la création maîtrisée de la vie.  

Dany Grandvoinet : Un carnet de vol 

Dany lui est un pilote d’avion. C’est à ce titre qu’il avait fait découvrir à Dominique alors nouvelle conseillère générale l’espace aérien… du 7e canton aux commandes d’un petit bimoteur. Un carnet de vol  n’est pas consacré à cet exploit mémorable mais à la carrière de notre ami. En effet, après un brillant passage par l’Aéronavale, Dany a piloté dans le monde entier pour Air France pendant 33 ans.

D’anecdotes cocasses en moments plus dramatiques sans oublier le quotidien, Dany nous fait vivre la vie d’un pilote comme si nous étions dans le cockpit (et en escale) avec lui. Passionnant, le livre est aussi une réflexion sur le métier, son évolution et son avenir. Il est aussi une déclaration d’amour pour de nombreux pays. Il devrait provoquer un geyser de vocations chez les jeunes lecteurs et écraser de regrets les anciens : « Mais bon sang pourquoi n’ai-je pas fait pilote de ligne ? »

La dernière phrase : Bientôt les nouveaux pilotes ne seront là que pour corriger les erreurs de jugement d’un robot ou d’une intelligence artificielle, les automatismes assurant la conduite si l’on arrive à dominer commercialement la réticence des passagers. J’espère que l’avenir me contredira mais la profession de pilote est en pleine mutation et la fonction pilotage se minimise considérablement.

 

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans littérature-théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s