Un an après : Macron face à un vide intersidéral !

Le sondage qui vient d’être publié un an après les présidentielles est riche d’enseignements. Il nous fait prendre de la distance par rapport au miroir déformant de l’actualité brûlante.

Premier constat : le Président Macron avec 36% augmente de… 12% son score de 2017. C’est une donnée importante qui peut apparaître en contradiction avec sa côte plutôt faible dans les sondages mesurant le soutien à sa politique. En fait, si de nombreux électeurs contestent tel ou tel aspect de celle-ci, ils finiraient par voter pour lui face au vide intersidéral de la concurrence.

Deuxième constat : l’effondrement des Républicains. Avec 8 % leur leader ferait 12% de moins qu’un Fillon embourbé dans les affaires. Plus 12, moins 12 :  le constat est limpide, Macron a réussi a capter la confiance de presque deux tiers de l’électorat LR. Ce qui confirmerait l’orientation plutôt droitière de ce début de quinquennat.

Troisième constat : dans un climat social plutôt agité la gauche continue à reculer. La stratégie d’opposition frontale de Mélenchon est sanctionnée car il perd 3% dans un contexte qui devrait lui être favorable. La remontada de la gauche ne passera pas par lui, ni par un Benoît Hamon stable à un niveau faible. Il y a là une opportunité pour la gauche de gouvernement… mais à terme !

Quatrième constat : le Front National est toujours là ! Il est même en léger progrès. Mais le mouvement qui s’est clairement démarqué de la « dédiabolisation » est condamné à buter contre un plafond de verre de plus en plus bas même si les scores de premier tour peuvent être flatteurs. Un FN qualifié pour le deuxième tour (7 points d’écart avec le troisième), c’est une assurance tout risque pour Macron.

Le 11 mars 2018 j’ai publié un billet sur ce blog intitulé  » Macron jusqu’en …2027 ! », ce sondage ne me donne pas l’impression de m’être trompé !

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans politique nationale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Un an après : Macron face à un vide intersidéral !

  1. ricciarelli dit :

    Et pourquoi pas, s’il sait jouer sur son statut particulier mais très utile de n’être ni de gauche (mais c’est quoi ?) ni de droite (mais c’est quoi ?) qui lui permet des circonvolution bien utiles en politique pour durer, en ratissant (mais quel mauvais mot….) large. Le seul bémol, mais il n’est que personnel, s’est que je suis né une année en – – – 7 et il y aura alors très (assez…..) longtemps.

  2. Daniel Moatti dit :

    Bonjour Patrick,
    Le vide suscite toujours la venue de nouveaux éléments… Macron en 2017, X ou Y en 2020. Les Français en ont assez d’être constamment culpabilisés et, aussi, d’être légitimement inquiets quant à l’avenir de leurs enfants.
    Le Président de la République et ses conseillers ponctionnent les grands-parents retraités qui, la plupart du temps, aident financièrement leurs enfants et leurs petits-enfants. Pendant ce temps les cadeaux aux assureurs et aux banquiers se développent plus que jamais. Les mêmes stigmatisent les automobilistes qui ont acheté des voitures particulières diesel, encouragés par les gouvernements qui aidaient de leur mieux la filière d’excellence du diesel français. En attendant, les boues rouges, devenues blanches polluent toujours le parc national des Calanques, les avions et les navires peuvent polluer tant et plus, d’ailleurs Nice obtient le pompon rouge des villes métropolitaines 99ème place sur 100 (dernière Fort de France) en matière de pollutions de l’air. Seule proposition gouvernementale que la Méditerranée devienne dans son ensemble une zone à émission de soufre contrôlée, sauf que le Gouvernement sait bien qu’il n’aura pas l’unanimité obligatoire de tous les pays riverains, dont la Syrie en guerre civile, la Libye où le chaos sanglant domine, la Turquie en lutte contre les Kurdes etc…
    Sur le plan Européen, notre Président est bloqué par l’impuissance d’Angela Merkel et la ferme opposition des ex-pays de l’Est. Quant à la Syrie, les frappes chirurgicales montrent une gesticulation qui en dit long sur la faiblesse de nos Etats occidentaux qui regardent impassibles l’écrasement de nos seuls véritables alliés dans cette région, les Kurdes.
    Effectivement Macron rencontre le vide, mais ce vide peut rapidement prendre une forme et une autre étoile filante politique aura toute sa place. Qui attendait Macron en 2016 ? Qui voyait venir Fillon et Hamon ? Qui pensait que Mélenchon pourrait constituer un groupe parlementaire ? Et si l’on pense aux carrières chaotiques pleines de hauts et de bas de François Mitterrand ou de Jacques Chirac, Marine Le Pen a encore de belles années devant elle.
    Pour moi, l’avenir reste grand ouvert et les Français s’éloignent de plus en plus du monde politique faisant preuve d’une défiance grandissante ! Jusqu’à quand ? Jusqu’où ?
    amicalement
    Daniel Moatti

  3. Dominique Dufour dit :

    Le choix sera à moyen terme entre le Centre-Droit et la Droite dure. Nice en est une illustration avec l’affrontement Estrosi contre Ciotti. Les mauvais esprits diront que la Gauche de Gouvernement est aujourd’hui chez Macron.

  4. Sylvette Defrance dit :

    Patrick, je souhaite juste que tes pronostics ne te donnent pas raison, car jusqu’en 2027, c’est ma raison qui ne supportera pas et qui risque de vaciller…

  5. Robert Azario dit :

    Plutôt d’accord avec votre analyse.

  6. Berenice Andreani dit :

    Je crois que nous tentons d’analyser le présent avec les outils du passé. Le Macronisme se révélera peut être n’avoir été qu’une illusion mais vu l’état de délabrement des partis traditionnels on se demande bien quelle catastrophe nous attend si ce mouvement échoue. En tout cas quelque chose de nouveau est entrain d’arriver. On ne sait pas quoi. C’est angoissant mais passionnant.

  7. Rita Gosti dit :

    Tout à fait d’accord Berenice Andreani à 200%.

  8. Marie Claude Leguillon dit :

    C’est le vide sidéral , je suis bien d’accord avec toi, et c’est très inquiétant .
    Un équilibre républicain d’opposition serait souhaitable pour la Démocratie .

  9. Yves Campana dit :

    Oui Patrick
    Très bonne analyse.
    J y souscrit.

  10. Dominique Dufour dit :

    Un Député d’En Marche disait que Macron a trois traits principaux : le Populisme – rejet des partis et des syndicats -, le Césarisme – pouvoir personnel fort appuyé sur l’appareil administratif – et ce qui est remarquable – le Libéralisme économique. Une conjonction rare dans la vie politique française. En cela il est le vecteur parfait pour faire entrer la France dans une dynamique libérale. Les deux premiers traits ont toujours été présents dans la vie politique française. Ils sont inconcevables en Europe du Nord. La question de la cohabitation de ces deux premiers avec le troisième se posera sans doute à terme.

  11. Michel Hassan dit :

    Tu es visionnaire 😜 !…

  12. Nous nous interrogeons surtout sur les effets négatifs que peut apporter Macron que ce soit pêle mêle : le libéralisme accru, un rejet des propositions radicales manifestée par une politique forte et inflexible, idem sur les propositions même de certains députés à l’assemblée qui onot été récemment toutes rejetées sur la loi Immigration et asile.
    Cependant, il faut aussi voir les effets positifs de Macron, non pas sur sa politique, mais les effets en chaîne qu’il a provoqué sur les système partisan français.
    Par une idéologie politique et économique très fédératrice, il rassemble centre droit et centre gauche ce que corroborent d’ailleurs les sondages, ce qui permettra à terme d’affirmer de nouvelles idéologies pour des partis qui en avaient beaucoup perdu.
    Le Parti Socialiste français était en totale perte de vitesse militante et idéologique avec des discours très ambigus, peut etre la cohérence pourra se retrouver et la voie d’une réelle gauche moderne possible. Idem pour les républicains, la voie radicale choisie par Wauquiez et ses combats qui éparpillent même à l’intérieur de son partit ne sont que les symptômes d’un parti en quête d’identité et de renouvellement vers une nouvelle droite républicaine française.
    Selon moi, cet effet du parti En Marche est majeur car permettra de recréer un vrai prisme politique, pluriel avec des idéologies affirmées et à terme d’améliorer le fonctionnement démocratique dont on doute aujourd’hui.
    Pour conclure, ce n’est certes pas un effet voulu en anticipé par Macron lui même et son parti mais c’est bien quelque chose qu’il ne faut pas sous estimer et prendre en considération. Voir à plus long terme et attendre 2027?

  13. Bernard Gaignier dit :

    Cela ne t’étonnera pas si je partage ce pronostic et si j’en suis fort satisfait.

  14. Denis Troester dit :

    En 2016 un an avant c’était Juppé……

  15. Patrick Mottard dit :

    brillante analyse Hadrien !

  16. Pierre Assus dit :

    Tous les pronostiqueurs se sont toujours trompés en matière de politique. Macron est brillant et sur de lui. Il parle bien et présente bien. Il est supèrieurement intelligent et à une mémoire redoutable. Il travaille aussi beaucoup. Celz lui.mermet de faire face sans problème à tous les contradicteurs. Il est bien parti pour renouveler son contrat en 2022 mais rien n’est jamais sur. Le futur a une particularité, il est imprévisible! Et donc, en attendant, il serait important de recréer une alternative crédible à cet imprévisible. Ce n’est pas le chemin suivi par les français. Ce n’est pas très raisonnable.

  17. Pierre Assus dit :

    Le seul défaut réel de EM est de manquer d’une opposition crédible. Ceux qui hurlent dans la rue aujourd’hui ont le droit de le faire, et le devoir aussi s’ils expriment un réel mécontentement justifié, mais ce ne sont pas ceux-là qui pousseront Macron à la porte, au contraire.

  18. Bérénice Andréani dit :

    Tout simplement parce qu’ils ne sont pas assez nombreux ni vraiment convaincants.

  19. Yves Campana dit :

    Je pose une question
    Poussez Macron a la porte pourquoi ?
    Et pour qu’elles raisons ?

  20. Elena Sanfilippo dit :

    Ce qui est clair c’est que les partis traditionnels doivent comprendre qu’il y a une mutation profonde de la société et un ras-le-bol du système. C’est une des raisons principales pour lesquelles Macron a été élu, à mon avis. Et il nous a donné de l’espoir.

    • Robert Nicolas dit :

      Comme Français je ne me permettrais pas de donner un avis en Italie sur la politique du pays . Alors…..

  21. Patrick Carnicelli dit :

    Pierre, on ne peut pas reprocher à Macron de ne pas avoir d’oppossition crédible. La gauche démocratique s’est fourvoyée avec les staliniens pour conqurir des mairies, des CG et des Régions, puis avec ses doux dingues affairistes et opportunistes d’écolos, puis avec la secte islamo-trokskiste alliée de la caillera fanatisée pour gargner des voix en banlieues, et maintenant, elle pratique la fuite en avant avec un socialisme « fondamentaliste » obsolète et nombriliste. Aucune analyse sérieuse des causes de la déroute, aucun inventaire, aucune remise en cause, et toujours la même rengaine d’union de la gauche (gauche d’ailleurs toujours non définie en termes de projet adequat au « ici et maintenant »). Non, on parle d’une alliance avec le PCF (c’est à dire en fait es apparatchiks du PCF et de la CGT et les prolos qui’ils instrumentalisent), les écolos noyautés et instrumentalisée eux par l’ultra-gauche et les casseurs, et enfin les escrocs mélanchonistes qui surfent sur les modes d’une jeunesse inculte et donc naïve, qui tire ses idées de publications écrites par les altermondialistes anti croissance dans des journaux appartenant au patronat globalisé..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s