Fragments-Gaignier-Venaruzzo : for ever…

Quatre représentations. Quatre représentations qui ont défilé à une vitesse vertigineuse comme dans un rêve psychédélique. Des salles pleines (quel crève-coeur d’être obligé de refuser des réservations) avec un public qui ne se contente pas d’adhérer à un spectacle mais qui en toute conscience partage. C’est ainsi que chaque soir, on nous a dit plus souvent merci que bravo.

Pourtant, monter une quatrième version en moins de quinze ans de ces Fragments déjà joués une quarantaine de fois était risqué. Le metteur en scène (qui en son temps m’avait incité à écrire un tel texte), mon ami Bernard Gaignier, en avait conscience. Pour gagner ce pari, il fallait à l’évidence bousculer l’ordonnancement du spectacle en lui donnant une nouvelle dimension. Grâce au talent de Sabine Venaruzzo, la réussite actée par le public était au bout de l’aventure. Par ses talents multiples de comédienne, de chanteuse et de performeuse, elle a réussi à devenir l’alter ego de Bernard, son double bienveillant et malicieux. De ce fait, que ce soit dans les scènes légères comme L’amphi 200 ou dans les séquences d’émotion comme Pourquoi si tard ? c’est un duo qui s’est épaulé pour servir les mots et l’atmosphère du texte. L’apport musical  d’une subtile simplicité de Sabine a également ravi le public. Il faut dire que, de l’air de Didon de Purcell (pour l’épisode du 11 septembre) à la ritournelle fétiche d’un chanteur populaire sur les filles de sa contrée (la séquence d’ouverture), elle sait tout chanter. Que dire par exemple de ce « Imagine » se lovant dans les notes cristallines de son quasi-xylophone ? Que dire aussi de sa capacité à transformer dans le final la chansonnette anodine d’une ex-idole des jeunes en oratorio céleste ?

Ce spectacle fut aussi celui de l’amitié avec l’aide de Frédérique Grégoire-Concas (la star Roxane) et de Jean-Christophe Picard (la star des médias nationaux) à la régie : deux heures dans  deux mètres carrés surchauffés. Didier Veschi, quant à lui, a assuré en chauffant la salle entre deux triomphes de son Cyrano. Je n’oublie pas non plus l’ami Carni (à l’héroïsme hugolien !) pour sa conception de l’affiche et des teasers (3000 vues à ce jour).

Ce soir l’auteur a le blues. Il a bien conscience que les obligations artistiques des comédiens empêcheront de reprendre le spectacle sous cette forme.  Il se résout donc à ranger au fond de son coeur ces Fragments-Gaignier-Vénaruzzo des 7, 8, 9 et 10 juin 2018… for ever !

PS : pour les nombreuses personnes qui m’ont demandé où retrouver en spectacle la talentueuse Sabine : on pourra l’écouter en concert le 1er juillet à 19 h au jardin exotique d’Eze avec un spectacles intitulé « Les 4 barbues » reprise 100% féminine du répertoire des 4 barbus, groupe vocal des années 40, patrimoine de la chanson française… Qu’on se le dise !

Critiques de la pièce :

Didier Codani, Au théâtre hier soir, les « Fragments » de Patrick Mottard

Françoise Richard, Fragments de Nice version 2018 de Patrick Mottard

Laure Bruyas (Nice Matin 08/06/2018), Les Fragments de Patrick Mottard sur les planches

Nice Matin 08:06:2018

 

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans littérature-théâtre, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Fragments-Gaignier-Venaruzzo : for ever…

  1. Sylvie Parodi dit :

    Si je commence à dire comment j’ai aimé ce spectacle, je serais dithyrambique. Les journalistes font ça bien mieux que moi. Entre rire et larmes, ce sont des fragments de vie d’une autre époque peut-être, tant depuis la chute des tours de Manhattan, notre monde semble empreint de peurs et de haines. Retrouver l’insouciance, les rêves et les idéaux des années 70, 80 et 90, le temps d’une soirée, avec un texte superbement écrit et des acteurs fabuleux, c’était un vrai bonheur. Merci Patrick Mottard

  2. Ivet Blanc-Benoit dit :

    Ivet Blanc-Benoit J’y étais tout à l’heure avec Dominique de Gueyer, et c’était un très bon moment !

  3. Katy Strazzeri dit :

    Nous avons passé un merveilleux moment. Des acteurs juste fabuleux. Une très bonne mise en scène…. Après avoir aimé le livre, j’ai aimé la pièce. Mon fils à adoré et un peu plus compliqué de la comprendre pour ma fille. Merci beaucoup !!

  4. Simone Beauchamp dit :

    Je n’ai pas pu rester après la représentation mais j’ai adoré. Vivement la prochaine. Dommage que la chaleur ait un peu gâché là plaisir.

  5. Paula Toledo dit :

    plus qu une reussite comediens talentueux il faut y aller amicalement bravo

  6. Fabienne Riganelli dit :

    Allez y, retournez-y, c’est un beau moment

  7. Isabelle Baud dit :

    Très bonne soirée. Merci !

  8. Sophie Malbequi dit :

    C était vraiment réussi. … de très bons comédiens pour une excellente pièce.. ..merci.. très belle soirée..

  9. Michelle Bottaro dit :

    Très bonne adaptation de Fragments de Nice. De la poésie, de l’humour, et cette petite touche musicale qui relève le tout

  10. Robert Chemla dit :

    vraiment bien … foncez !

  11. Meriem Messouter dit :

    Bravo 👏👏 on a adoré 😍

  12. Robert Chemla dit :

    Bravo aux acteurs, belle prestation et quel auteur à la hauteur. Bises.

  13. Cédric Cirasa dit :

    J’ ai passé un très agréable moment .Bravo Patrick cette belle écriture théâtrale.

  14. Frédéric Loison dit :

    Je suis venu pour la première. Une écriture simple, humains sans fausses notes. un parcours de souvenirs qui pourraient être les nôtres. Beaucoup de bienveillance pour tout un chacun et parfois de l’humour en guise de pudeur. La présence musicale et toujours touchante de Sabine Venaruzzo s’alliait avec tendresse aux trébuchages du comédien qui donnait avec sincérité voix à ces fragments.

  15. Paul Mazé dit :

    un duo qui s’est transformé en trio pour plus de talents! !

  16. Magahina Mapiaka dit :

    Encore merci pour ces moments 😘

  17. Pat Foresti dit :

    A voir en ce moment, au théâtre de l’eau vive,
    Fragments de Nice de Patrick Mottard joué avec brio par Sabine Venaruzzo et Bernard Gaigner!! C’est délicieux …

  18. Sylviane Mazza dit :

    Vu hier soir et avec grand plaisir dans une chaude, très chaude ambiance!

  19. Jean-Pierre Fouchy dit :

    Nous avions apprécié la version 2016, nous sommes tout autant « enchantés » par celle de 2018.

    La version précédente était musicale, celle-ci est « musicale » et EN PLUS « chantée » et EN PLUS « dite » par Sabine Venaruzzo qui fait écho à Bernard Gaignier. Bernard Gaignier, comédien, tient le rôle de l’auteur, et EN PLUS est le metteur en scène.
    Remercions les régisseurs de luxe Frederique Gregoire et Jean-Christophe Picard.

  20. Les amis du théâtre dit :

    Fragments de Nice, est-ce la vie de Patrick Mottard, la vie à Nice ou la vie du monde de la fin du XXe siècle. Les trois mon amiral !!!

  21. Francette Toledo-Poggi dit :

    Je l’ai vu hier soir..jai beaucoup aimé

  22. Isabelle Baud dit :

    Bravo aux comédiens . Sans oublier
    l auteur et sa muse…

  23. Les amis du théâtre dit :

    . le nouveau duo Bernard/Sabine, alias Patriiiiick /Dominique au service d’un joli texte de souvenirs niçois de Patrick Mottard. Alternant moments d’émotions et passages humoristiques , vous allez aussi chanter et même slamer avec notre cher Bernard Gaignier qui se livre à de vraies performances.

  24. Julia Docheva dit :

    merci pour ces fragments de Nice
    Et à bientôt pour des nouvelles aventures théâtrales

  25. Thomas Morel dit :

    Merci, Patrick, pour ce beau spectacle !
    J’ai dû partir avant de pouvoir vous remercier en personne.
    Je ne m’attendais vraiment pas à quelque chose d’aussi personnel et j’ai trouvé vos histoires très touchantes. Un grand merci pour cette occasion !

  26. Karine Scneider dit :

    Merci! Encore bravo!

  27. Bernard Gaignier dit :

    Merci à toi de m’avoir donné ces beaux textes

  28. Jacques Gros dit :

    Belle pièce de théâtre/musique de l’ami Patrick Mottard au théâtre de l’eau vive…

  29. Corinne Meyer dit :

    Tandem de choc et de tendresse sur les fragments de Nice de Patrick Mottard!! Bravo !!

  30. Sabine Venaruzzo dit :

    Merci à toi Patrick !

  31. Paul Mazé dit :

    superbe après midi ! que du bonheur pour au moins une semaine !!!! merci merci à ce trio de mes amis que j’adore ! bravo bravo

  32. Simone Beauchamp dit :

    Simone Beauchamp Un grand bravo à tous, auteur et comédiens. Un beau dimanche grâce à vous,

  33. Zelda Gzulit dit :

    Bravo Mr MOTTARD

  34. Iris Vidal dit :

    J ai beaucoup aime ! Merci a tous les trois !

  35. Richard Martinez dit :

    Bravo mes amis.

  36. Frédérique Grégoire dit :

    C’est toujours un plaisir !

  37. Jacques Gros dit :

    Bravo les trois artistes !!!

  38. Chantal Jamet dit :

    Bravo les amis

  39. ALB dit :

    Quel beau texte ! On ne s’en lasse jamais !
    Un grand bravo à l’auteur et aux artistes !!!
    Merci 😊

  40. Alex Alchy dit :

    C’est le triomphe de Patrick MOTTARD au Théâtre De l’Eau Vive. Ses propres mémoires à Nice et tout ce qui lui fut important y passe : la fac, la lutte, les stades, la fille, le déchirement des Balkans si proches, le 11 septembre, la Victoire, nuancée, de 81, la musique, et même un trafique de chronomètres… La pièce est plaisante et on est vite mis en confiance par les acteurs, mais aussi la patronne du théâtre dès son introduction très énergique de la pièce. Sabine Venaruzzo est pétillante. Tantôt musicienne et chanteuse, tantôt narratrice et actrice du dialogue interne que l’auteur rejoue avec les personnages du passé. Bernard Gaignier enfin, investit le rôle de l’auteur lui-même. Ce complice, très apprécié dans le théâtre de l’eau vive, s’était converti au théâtre il y a déjà longtemps pour ne plus jamais l’abandonner. Et l’on retrouve donc des fragments de Nice, ses rues, ses mouvements, ses cafés, la plage ou encore ses musiques populaires. Ce qui rappellera beaucoup de souvenirs à chacun d’une Nice qui ne peut oublier ni Catherine Ségurane ni cet ancien maire moustachu dont le nom un peu rebouteux m’échappe… Pour les amoureux du comté, c’est vraiment une pièce à voir. Auteur : Patrick Mottard Artistes : Bernard Gaignier, Sabine Venaruzzo Metteur en scène : Bernard Gaignier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s