Last exit to Glasgow

Pour achever notre périple écossais dans une grande métropole, nous avions le choix entre Edimbourg et Glasgow. Si finalement nous avons choisi la seconde, c’est parce que dans ma pièce de théâtre « Sur un air de cithare », un personnage se désespère de voir son voisin dépressif car sa femme s’est enfuie à Edimbourg pour retrouver un joueur de curling. C’est donc en signe de solidarité que nous sommes à Glasgow plutôt que dans la ville de l’infidèle. Ce qui n’empêchera pas nos amis Assi et Jean de nous rejoindre, eux qui séjournent à Edimbourg, pour une soirée chaleureuse et… bien arrosée.

Cela dit une ville où dès notre arrivée un musicien de rue interpréte « Imagine » ne peut pas être tout à fait mauvaise. Une ville où un pur malt douze ans d’âge est proposé dans le pub The pot still à deux livres et demie non plus.

En fait Glasgow est une ville magnifique avec une architecture mixte mêlant le traditionnel et le contemporain audacieux avec une grande justesse. On peut toutefois regretter le recours parfois au façadisme que je réprouve ici comme à Nice. Le quartier des Congrès et des musées contemporains est très impressionnant. L’auditorium par exemple ressemble beaucoup à l’opéra de Sydney (spéciale dédicace à John et Robyn !). La cathédrale – une des deux ici à avoir résisté aux destructions de la Réforme – est gigantesque et le cimetière à l’italienne attenant étonnant (par sa conception et son entretien… à l’anglaise il semble valider une proposition du groupe radical de la mairie de Nice).

Gump quant à lui s’est régalé en sillonnant dès le lever du soleil les rues de la ville. Après la Taff à Cardiff, la Ness à Inverness, il a fait connaissance avec la large et débonnaire Clyde qui traverse la ville. C’était en quelque sorte Gumpy and Clyde !

Dès demain le retour sera amorcé plutôt paresseusement avec en vue des étapes bourguignonnes puis alpines. Ce n’est donc que dans quelques jours que je pourrai, après avoir franchi le Var, prononcer la formule rituelle : Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage… et a retrouvé la conduite à droite !

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Last exit to Glasgow

  1. Alain Magurno dit :

    2 livres un whisky !!!! On vous a pris pour des Anglais…. ou alors brexit et inflation aidant…. ou bien il était excellent . Bon retour. Ici la guerre des égos a repris. On a pas fini de rigoler ou se désespérer….

  2. bernard gaignier dit :

    Si je comprends bien tu n’as pas fait que sucer la glace…..go…..

  3. Gérard Corboli dit :

    Gumpy & Clyde…tu exagères

  4. Lisa Valente dit :

    Je vois que la vie est belle pour vous,bravo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s