La chaîne des mariages

Ce matin j’ai assisté au mariage de Kira et Alexandre célébré en mairie de Nice par Dominique. J’avais toutes les raisons d’être là car, si Kira est l’étudiante de celle qui aujourd’hui était son officier d’Etat Civil, elle fut la mienne pendant deux ans.

C’était en une semaine le troisième mariage de la Présidente du groupe Radical et divers gauche confirmant en cela ce que m’avaient dit les services, à savoir qu’elle était la conseillère municipale de l’opposition la plus demandée pour les mariages (il y a en effet deux types de mariages ceux effectués par un conseiller de la majorité « de service » ce jour-là et ceux où les futurs époux demandent un élu en particulier, c’est dans cette deuxième catégorie que Dominique excelle !). On peut comprendre les raisons de ce succès.

Elle arrive en effet à conjuguer une proximité empreinte de légèreté sur la forme avec une rigueur républicaine sans faille sur le fond donnant à la cérémonie une élégance joyeuse mais toujours bordée d’une certaine solennité : très exactement que souhaitent les mariés et leurs familles toujours très enthousiastes après le mariage.

Ce matin ce fut encore le cas devant les proches de Kira venus de la lointaine Russie et l’attachante et sympathique famille d’Alexandre. Il est vrai que je m’autorise une certaine expertise pour juger ce type de séquences ayant pour ma part célébré plus de 150 mariages en mairie de Nice. Et, comme l’esprit dans lequel j’officiais était le même que celui de celle qui m’a succédé, je suis de très près les prestations de celle-ci. Et c’est un peu comme si, à deux, nous avions fabriqué, maillon après maillon, une chaîne magique qui, de couple en couple, progresse joyeusement dans la mémoire de la ville et de la République.

En guise d’illustration, la conclusion du discours de Dominique en l’honneur de Kira et Alexandre :
À propos de famille, et avec plus de sérieux, permettez-moi d’évoquer pour terminer ce petit discours, le romancier compatriote de Kira, Léon Tolstoï. Son grand roman, Anna Karenine commence par une phrase célèbre : « Toutes les familles heureuses se ressemblent, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon ».
Je vais devoir contredire le grand Tolstoï : votre famille ne ressemblera à aucune autre et pourtant, je n’en doute pas, elle sera une famille heureuse à sa façon. À votre façon.
Bonne chance à tous les deux !

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans coups de coeur, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La chaîne des mariages

  1. Marie-Paule Dimet dit :

    Très belle robe de la mariée

  2. Olivier Bonucci dit :

    Impressionant

  3. Karim Bouda dit :

    Tout mes vœux de bonheur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s