Macron : la fin du Nouveau Monde

Marianne

Ce qui frappe quand on observe la crise actuelle, c’est l’extrême solitude du Président de la République. C’est que celui-ci paye le péché originel de son quinquennat. Après le 2e tour des Présidentielles, il a fait la même erreur que Chirac en 2002 en pensant que ceux qui avaient simplement voté contre l’extrême droite étaient acquis à sa cause.

Ainsi, au lieu de rassembler, il a clivé avec sa construction idéologique hasardeuse du Nouveau Monde. Cela a commencé par la désastreuse séquence des législatives où, surfant sur la démobilisation des battus du premier tour, il a sciemment fait battre les élus de terrain par les membres de son fan-club (et on peut s’apercevoir chaque jour sur les chaînes d’information continue de l’extrême faiblesse de cette représentation). Puis, ce fut la glorification de la Société Civile et le mépris des corps intermédiaires, l’humiliation scénarisée des syndicats (y compris la bienveillante CFDT) et la ringardisation des élus locaux.

Ainsi, la solitude du Président au milieu de son Nouveau Monde, n’est pas le fruit du hasard mais le produit d’un mode de gouvernement qui a rendu inaudibles les mesures et réformes politiques – bonnes et/ou mauvaises. Il se retrouve donc seul face aux extrêmes et à un mouvement comme les gilets jaunes encore plus « Nouveau Monde » que lui.

Il faut pourtant sortir de la crise et comme il n’y a pas (encore) d’alternance politique possible, c’est de sa responsabilité de faire appel au plus vite à l’ensemble des partis de gouvernement, des élus locaux et des corps intermédiaires pour faire avec humilité ce qu’il n’a pas su faire après son élection : une forme d’Union Nationale au moins provisoire.

Les timides propositions faites ce « jour d’après » seront-elles suffisantes ? Mettre en avant un Premier Ministre qu’on a démonétisé pendant 18 mois ne me semble pas être la meilleure méthode, tout juste un fusible très provisoire. Il faut qu’Emmanuel Macron monte directement au créneau en prenant la mesure de cette crise inédite et en faisant les alliances et les concessions nécessaires. Avant qu’il ne soit trop tard.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans politique nationale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Macron : la fin du Nouveau Monde

  1. Johanna Garner dit :

    Inadmissible cette violence gratuite; aucun respect du patrimoine

  2. Laurent Guilbert dit :

    Ce n’est pas bien pour le symbole, mais pour ce cas précis, ce n’est qu’une statuette en plâtre.

  3. Dominique Dufour dit :

    Mais dans un sens LREM est une espèce d’Union entre les deux formations qui ont dirigé ce pays depuis trente ans.

  4. Remi Boggio dit :

    Les gilets jaunes, nouveau monde ? Le repli sur soi et la défense des intérêts individues font partie des plus vieux comportements humains. La logique des gilets jaunes, c est la logique des lotissements : je consomme de l espace public,donc j ai le droit de brûler du carburant. On paye 40 ans d urbanisme merdique post années 60… Y a rien de nouveau la dedans, juste des kilomètres inutiles…

  5. Alain Magurno dit :

    Le « macronisme » ou comment faire le lit du RN. Nous assistons à une paupérisation grandissante des populations , inadmissible et incompréhensible pour la majorité des classes les plus fragiles et/ou moyennes. L’ Etat continu à faillir à La Republique…..a

  6. Daniel MoattI dit :

    Bonjour Patrick,
    Je ne partage pas ton analyse. Macron est et reste le symbole de l’échec d’un politique lancée par le 1er ministre Raymond Barre en 1976, reprise par Mitterrand à partir 1984 jusqu’en 1995, abandonnée par Jacques Chirac devant l’immense révolte de la fonction publique, reprise ensuite par Sarkosy, Hollande et Macron. Faire payer par les modestes le scandaleux enrichissement d’une toute petite minorité et de la grande finance.
    La preuve :
    – la suppression de l’Impôt sur la Fortune ;
    – L’obscurité du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu et le fait que les retraités seront prélevés un mois avant les autres salariés, sans que l’information passe ;
    – Le comble, la taxation du diesel pour les véhicule, alors que tous les gouvernements avaient favorisé ce carburant, pour soutenir nos constructeurs spécialistes des moteurs diesel. En attendant, rien sur les fiouls lourds et allégés (3500 et 1500 fois plus polluants que le diesel des véhicules terrestres) utilisés par les navires !!!
    – En attendant Bernard Arnault gagne trois millions d’euros par jours. Rien que pour l’année 2017, 30 milliards d’euros ont augmenté sa fortune personnelle… Quelle en sera l’imposition ?
    – Quand un député LREM s’en prend violemment à un « Gilet Jaune » parce que ce dernier lui dit « qu’il est privilégié », il suffit de comparer les situations :
    · pour l’un, généralement 1200 euros de revenu salarial, constamment compressé et prélevé,
    · pour l’autre, 7209,74 euros d’indemnité + gratuités des voyages en train entre la circonscription du Député et Paris, plus plusieurs voyages mensuels en avion gratuits sur ce même trajets, gratuité du téléphone etc…
    Cette confrontation est un signe, celui de la déconnexion des élus face à la souffrance du peuple qui ne croit plus en aucun homme politique, droite, gauche, macroniste ou extrême-droite et extrême gauche. Ce désespoir qui s’accroît d’année en année depuis 40 ans risque maintenant de basculer dans une violence de plus en plus forte. N’oublions pas que notre jeunesse est sacrifiée, 87% des emplois créés sont des emplois précaires (C.D.D), après le désespoir, la haine…
    Aux responsables politiques et économiques d’ouvrir les yeux et de ne pas oublier que le peuple avait très majoritairement voté en 2005, non contre l’Europe, mais contre une Constitution qui faisait la part trop belle aux grandes industries et aux secrets des affaires commerciales. La désindustrialisation du pays, les compétences et savoirs-faires transférés dans les pays émergeants, les scandales liées aux conflits d’intérêts, les lobbies du monde pharmaceutique prouvent bien le bon sens de ce Non et les conséquences désastreuses de l’autisme du monde politique.
    Il ne s’agit plus de jeux politiques, mais de sortir par le haut, par exemple en imposant aux élus un mandat impératif et l’obligation de consulter la population par référendum d’initiative populaire au niveau national comme local. Les Suisses et les Belges appliquent ce système toujours banni ou trop contenu dans des règles impossibles à réaliser chez nous.
    Amicalement
    Daniel Moatti

  7. Sylvette Defrance dit :

    Tout à fait d’accord avec ton analyse…Patrick…

  8. Moatti Daniel dit :

    Bonjour Patrick,
    Version corrigée, c’est un brouillon qui est malencontreusement parti précédemment avec beaucoup trop de coquilles 😉
    Je ne partage pas ton analyse. Macron est et reste le symbole de l’échec d’une politique lancée par le 1er ministre Raymond Barre en 1976, reprise par Mitterrand à partir 1984 jusqu’en 1995, abandonnée par Jacques Chirac devant l’immense révolte de la fonction publique, reprise ensuite par Sarkozy, Hollande et Macron. Faire payer par les modestes le scandaleux enrichissement d’une toute petite minorité et de la grande finance.
    La preuve :
    – la suppression de l’Impôt sur la Fortune (ISF) ;
    – L’obscurité du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu et le fait que les retraités seront prélevés un mois avant les autres salariés, sans que l’information passe par les médias ;
    – Le comble, la taxation du diesel pour les véhicules, alors que tous les gouvernements avaient favorisé ce carburant, pour soutenir nos constructeurs spécialistes des moteurs diesel. En attendant, rien sur les fiouls lourds et allégés, 3500 et 1500 fois plus polluants que le diesel des véhicules terrestres utilisés par les navires !!!
    – En attendant Bernard Arnault gagne trois millions d’euros par jours. Rien que pour l’année 2017, 30 milliards d’euros ont augmenté sa fortune personnelle… Quelle en sera l’imposition ?
    – Quand un député LREM s’en prend violemment à un « Gilet Jaune » parce que ce dernier lui dit « qu’il est privilégié », il suffit de comparer les situations :
    · pour l’un, généralement 1200 euros de revenu salarial, constamment compressé et prélevé,
    · pour l’autre, 7209,74 euros d’indemnité + gratuités des voyages en train entre la circonscription du Député et Paris, plus plusieurs voyages mensuels gratuits en avion sur ce même trajets, gratuité du téléphone etc…
    Cette confrontation est un signe, celui de la déconnexion des élus face à la souffrance du peuple qui ne croit plus en aucun homme politique, droite, gauche, macroniste ou extrême-droite et extrême gauche. Ce désespoir qui s’accroît d’année en année depuis 40 ans risque maintenant de basculer dans une violence de plus en plus forte. N’oublions pas que notre jeunesse est sacrifiée, 87% des emplois créés sont des emplois précaires (C.D.D), après le désespoir, la haine !!!
    Aux responsables politiques et économiques d’ouvrir les yeux et de ne pas oublier que le peuple avait très majoritairement voté en 2005, non contre l’Europe, mais contre une Constitution qui faisait la part trop belle aux grandes industries et aux secrets des affaires commerciales. La désindustrialisation du pays, les compétences et savoirs-faires transférés dans les pays émergeants, les scandales liés aux conflits d’intérêts, les lobbies du monde pharmaceutique prouvent bien le bon sens de ce Non et les conséquences désastreuses de l’autisme du monde politique.
    Il ne s’agit plus de jeux politiques, mais de sortir par le haut, par exemple en imposant aux élus un mandat impératif et l’obligation de consulter la population par référendum d’initiative populaire au niveau national comme au niveau local. Les Suisses et les Belges appliquent avec bonheur, ce système toujours banni chez nous ou trop contenu par des règles impossibles à réaliser.

  9. Chris06 dit :

    La solitude de Macron a certes été renforcée par ses stupidités (protection de Benalla, suffisance affichée, autisme actuel) mais elle vient aussi des conditions de son arrivée au pouvoir. Rappelons nous que Hollande avait, à travers une manœuvre douteuse via le Parquet financier, neutralisé le candidat LR (et comme par hasard, Fillon n’est toujours jugé 2 ans plus tard, malgré l’urgence de sa mise en examen). Quel crédit a un président dont l’élection est le résultat d’une tricherie incroyable?

  10. Chris06 dit :

    La solitude de Macron a certes été renforcée par ses stupidités récentes (protection de Benalla, suffisance affichée, autisme …) mais elle vient premièrement des conditions de son élection. Rappelons que Hollande avait, à travers une manœuvre douteuse, via le Parquet financier, neutralisé le candidat LR (et comme par hasard, Fillon n’est toujours jugé 2 ans plus tard, malgré l’urgence de sa mise en examen). Quel crédit peut avoir un président dont l’élection est le résultat d’une tricherie incroyable?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s