Ma belle-mère est une star

Thérèse, ma belle-mère est une star. En 1943 c’est une jeune fille de dix-sept ans quand elle est sollicitée pour jouer dans un film. Et pas n’importe quel film : Le soleil a toujours raison  . Si la réputation du réalisateur Pierre Billon est modeste celle des principaux protagonistes de cette comédie dramatique est prestigieuse. La vedette du film n’est autre que Tino Rossi qui pour l’occasion chante pour la première fois un de ses hits les plus fameux : Le chant du Guardian.

Le reste de la distribution fait rêver : Charles Vanel (curieusement grimé d’ailleurs), Micheline Presle, Pierre Brasseur ainsi que des seconds rôles appréciés du cinema français comme Germaine Montero et Charles Blavette. Le scénario est de Jacques Prévert (mais oui…), la musique de Joseph Kosma (sous le pseudo de Jean Marion) et Alexandre Trauner lui-même a donné un coup de main pour les décors.

Dans un port de Méditerranée, le pêcheur Tonio (Tino himself) est fiancé à la sage Micheline (Presle) mais il est attiré par la belle gitane Georgia, femme d’un étrange éleveur dont le mas en pleine Camargue sera le théâtre de toutes les tentations.

L’histoire est forcément un peu cucul la praline – nous sommes sous le régime de censure de Vichy – mais le tout est regardable.

Quant à ma belle-mère, nous la voyons à l’écran dans deux scènes : un bal où elle danse devant Tino Rossi en train de chanter, une scène d’extérieur avec Pierre Brasseur. Familialement, ces deux (très modestes) scènes ont l’importance du baiser entre Scarlett et Red Butler dans Autant en emporte le vent. Non mais !

Cela dit cette remarquable prestation restera unique, Thérèse consacrant les décennies qui suivirent à élever ses quatre enfants : Anne-Marie, Michèle, Philippe et bien sûr Dominique. On peut peut-être compter sur celle-ci pour que le conseil municipal rebaptise un jour la Victorine : Studios Thérèse Boy. Mais franchement, je ne crois pas qu’elle le fera.

 

 

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans cinéma, Divers, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ma belle-mère est une star

  1. Le film est sorti en 1943. C’est à cette date qu’elle avait 17 ans. Mais il a été tourné un ou deux ans plus tôt : Thérèse pense qu’elle avait plutôt 15 ans au moment du tournage.

  2. Ping : Ma belle mère est une star : opus 2 | Le blog de Patrick Mottard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s