Maria et le kiosque à musique : coup de coeur

maria - 1 (12)

C’est la deuxième fois que le journal Nice-Matin attribue à une de mes pièces de théâtre le label « Coup de coeur du week-end » (la première fois c’était pour la première version de « Sur un air de cithare » mis en scène par Henri Legendre). En fait, ce clin d’oeil sympathique qui s’appuyait sur une très bonne critique de Laure Bruyas est un peu la cerise sur le gâteau d’une première semaine parfaite avec quatre représentations devant des salles pleines, enthousiastes pendant le spectacle et élogieuses après. Et cela malgré l’attaque sournoise de microbes qui ont failli laisser sur le flan trois de nos comédiens .

Au milieu d’une équipe d’amis qui n’engendre pas la mélancolie, l’auteur est comblé. Tout d’abord, il convient de mentionner, comme beaucoup d’entre vous me l’ont dit, le travail d’orfèvre du metteur en scène pour adapter cette pièce que j’ai écrite dans un style cinématographique. Bernard Gaignier a relevé le défi et c’est avec amusement que je pense à son visage déconfit après ma première lecture (j’avais même perçu à l’époque dans le regard de cet ami ordinairement placide une lueur meurtrière). En fait, grâce à moi, il a dû être encore meilleur !

Les acteurs et actrices sont aussi au diapason. Le couple Lucile Fraimout – Joffrey Giovanetti au centre de l’intrigue fait souffler avec une grande fraîcheur les vents contradictoires d’une passion contrariée. Le couple des rescapés de la vie à l’heure du bilan Bernard Gaignier – Philippe Testori entraine les spectateurs dans les eaux mauvaises de leurs amertumes irrémédiables avec émotion. Le duo des parents Léotardi, Frédérique Grégoire – Didier Veschi (qui en plus de sa prestation mythique de chauffeur de salle a un double rôle dans la pièce : un stalinien sectaire et un pétainiste macho : match nul, balle au centre !) est d’une drôlerie irrésistible. Avec de nouveaux jeux de scène à chaque représentation ils démontrent qu’il n’y a pas de « petits rôles ». Celia Yhahemdi  (et son désormais célèbre « mamour ») et Elijah Serfaty-Cottalorda (expert en maniement de drapeau nord-coréen), par leur inventivité, démontrent qu’il n’y a pas de « tout petits rôles ». Quant à Cléo Fraimout (celle-là même dont j’ai célébré le baptême républicain il y a une douzaine d’années : voir mon billet du 30 juillet 2006 « Cléo de 5 à 6« ), elle chante avec une maîtrise étonnante aussi bien la guerre d’Espagne que les facéties de Ray Ventura.

Dans ce tour d’horizon à mi-parcours de l’aventure, je ne veux surtout pas oublier notre régisseur XXL Marc Concas à la fois concentré et propositionnel (3 idées à la minute) qui accepte d’ officier dans les deux mètres carrés du réduit technique de l’Eau Vive. Du coup, il se compare presqu’avec délectation à Thomas Pesquet et, joignant l’habit à la parole, a revêtu  (voir la photo) une superbe combinaison de la NASA.

Bon je résume : ce début de semaine va être terriblement long. Mais jeudi prochain, quel bonheur de retrouver Maria : elle m’aura terriblement manqué.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans littérature-théâtre, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Maria et le kiosque à musique : coup de coeur

  1. Emmanuel dit :

    Un succès bien mérité !

  2. Catherine Castoriano dit :

    Une super après-midi avec Maria et le Kiosque á Musique !!!

  3. Paule Mazé dit :

    À ne pas manquer , cette pièce vous embarque dans une époque où tout est possible !!! Magistralement jouée par des acteurs habités par leur personnage ! Allez y vous ne le regretterez pas !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s