Radicaux de Gauche : raison avec un mois d’avance

Lors de la présentation de nos voeux il y a un mois, j’avais fait part de ma volonté de quitter le Mouvement Radical, social et libéral (MRSL). S’il y a plus d’un an j’avais approuvé avec enthousiasme la fusion du PRG avec le Parti Radical Valoisien pour que les valeurs de laïcité, de justice sociale, de promotion des territoires et de fédéralisme européen soient présentes dans le débat post-présidentielles, la déception fut rapidement au rendez-vous. À aucun moment, la nouvelle formation n’a pesé au cours d’une période pourtant riche en événements. Pire, la fusion paritaire se transformait rapidement en OPA des Valoisiens sur un PRG mal défendu par ses anciens dirigeants à l’exception du très actif Guillaume Lacroix.

C’est ainsi qu’en janvier j’ai acté ce douloureux constat en signifiant mon intention de quitter le MRSL. Et je dois dire que  pratiquement l’ensemble des ex-PRG 06 – une seule exception – étaient d’accord avec cette décision. Et c’est assez naturellement que nous nous sommes tournés vers la structure nationale dite « Les radicaux de gauche » dirigée par Stéphane Saint-André et Virginie Rozière. Même si nous avions l’intention de prendre des initiatives surtout au niveau local, continuer à promouvoir les valeurs radicales au sein d’une structure nationale était important pour nous.

Mais aujourd’hui c’est l’ensemble des radicaux de gauche qui étaient restés dans le MRSL qui ont décidé  nationalement de suivre l’exemple du 06 et Guillaume Lacroix, devenu enfin  responsable en titre du groupe, veut reconstituer le PRG. On peut donc espérer un rassemblement rapide des deux formations qui s’affirment comme radicales et de gauche et surtout une rupture avec les pratiques de l’ancien PRG. Il faut que cette renaissance soit l’occasion d’inventer enfin ce radicalisme du XXIe siècle qui a son mot à dire dans le vaste débat sur le renouvellement des idées et des pratiques politiques.

Affaire à suivre.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Radicaux de Gauche : raison avec un mois d’avance

  1. Gérard Corboli dit :

    Content que cette aventure prenne fin et qu’une nouvelle redémarre …
    Enfin de l’espoir

  2. David Charpentier dit :

    D’accord avec toi : Il faut refonder le PRG

  3. Sébastien Desille dit :

    Alors il fallait refuser la fusion. Navré mais là c’est pire que la girouette.

  4. Paul DUBRULE dit :

    C’est pas la girouette qui tourne , c’est le vent .
    Dutronc chantait aussi l’Opportuniste qui retourne sa veste….toujours du bon côté !

  5. Lionel Duchatel dit :

    Tous mes vœux sont avec le PRG pour une recomposition. Bravo de cette décision. Pour ma part, j’étais parti du PRG au moment de la fusion avec le parti Valoisien, refusant de passer à droite (car cela revenait à cela ! Et c’était pour moi une trahison du PRG).
    En ce qui concerne le PRG, j’attends avec impatience de voir qu’elle ligne politique il aura à l’avenir (soutien à Macron ou pas, quelles relations avec la France insoumise, etc …)

Répondre à David Charpentier Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s