Retour à Vic, República Catalana

Revenir à Vic, petite ville du nord de la Catalogne, à la Bruel, dix ans après, avait une forte charge émotionnelle. En effet, comment ne pas se souvenir que la première visite avait tourné autour d’une petite mésaventure reprise il y a deux saisons dans ma sixième pièce de théâtre « Travel anecdotes ». Une histoire somme toute banale de frein à main mal serré (Pour les détails voir le blog de « l’historienne » Dominique Boy-Mottard à la date du 27 février 2009) mais qui, passée au filtre du talent de Frédérique Grégoire-Concas et Bernard Gaignier, fut le passage de la pièce où chaque soir le public riait le plus.

Bingo ! La machine à remonter le temps a fonctionné et nous avons retrouvé le lieu de l’aventure : la rue en pente légère, la place réservée, les containers- poubelles… notre masochisme n’ira quand même pas jusque’à rendre une visite de courtoisie à la maréchaussée !

Par contre, depuis la décennie précédente, l’atmosphère a beaucoup changée à Vic. C’est qu’ici nous sommes dans l’Osona une des régions de Catalogne les plus acquises à l’Indépendance. D’où les balcons décorés de drapeaux et surchargés de slogans. D’où les noms de rues siglés « República catalana ». D’où l’immense toile exigeant la libération des prisonniers politiques flottant comme une provocation sur la place Mayor.

Dans une telle ambiance, je ne me suis pas risqué à rappeler que les deux TD de mes étudiants LEA L3 ont voté, après débat, à la majorité des deux tiers contre l’indépendance de la Catalogne (il est vrai que la plupart apprennent le… castillan !). C’eut été une inutile provocation même si je peux mettre en avant ma qualité de supporter inconditionnel du Barça.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans Travel anecdotes, voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Retour à Vic, República Catalana

  1. Depuis la mésaventure de 2009, la municipalité a planté un arbre pour éviter qu’un véhicule en stationnement dont on aurait oublié de serrer le frein à main (ça peut arriver, ça ???) ne vienne terminer sa course sur la place réservée aux handicapés avant d’être embarqué à la fourrière !

  2. Bernard Gaignier dit :

    En fait je n’y ai jamais cru à ton histoire mais on a fait semblant

  3. alaind dit :

    Les Ibers sont rudes…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s