Le parti d’en rire : j’adhère !

Coucou les revoilou !

En juin dernier, j’avais eu l’honneur d’assister à la générale du nouveau spectacle musical (mais pas que…) de la compagnie « Une petite voix m’a dit  » dirigée artistiquement par Sabine Venaruzzo.

Deuxième volet de la saga des Barbues (allusion au groupe vocal d’avant-guerre dont un certain nombre d’oeuvres sont reprises) qui, depuis de nombreuses années, tourne dans toute la France, j’avais été conquis par le ton d’un spectacle qui mêle avec maestria  l’humour absurde à la Pierre Dac avec un engagement plus contemporain. (Voir mon billet du 30 juin 2018 sur ce blog)

Ce samedi, dans le cadre du théâtre Francis Gag et du festival « Femmes en scène » dirigé avec obstination et talent par Françoise Nahon, j’ai pris, accompagné cette fois par des amis et une conseillère municipale, beaucoup de plaisir à revoir « Le parti d’en rire ». Le spectacle en quelques mois a gagné en maturité (je ne sais pas si c’est le terme adéquat car il est toujours aussi fou !). La bande à Venaruzzo est au top. Sabine elle-même fait une nouvelle fois la démonstration qu’elle n’est pas une chanteuse qui joue ou une actrice qui chante mais bel et bien une comédienne-chanteuse. À parité. Caroline Fay est de plus en plus déjantée et drôle, j’aimerais pouvoir me repasser quelques scènes en boucle. Danielle Bonito, quant à elle, est capable de chanter des textes triviaux avec une classe et une sensibilité qui nous ont fait vibrer. Quant à Dominique Glory, la pianiste, son rôle a pris de l’ampleur et c’est une bonne idée car elle enrichit le groupe avec son personnage décalé. La mise en scène de Jean-Jacques Minazio est plus resserrée, le texte supervisé par Marie-Hélène Clément moins elliptique et les variations musicales autour des thèmes classiques du directeur musical Benjamin Laurent encore plus irrésistibles.

Tout cela au service des Barbues qui arrivent à nous plonger dans l’univers loufoque de Pierre Dac tout en nous rappelant que le monde va pas si bien que ça : des prêtres pédophiles au médiator en passant par le machisme et la terreur imposée par les barbus… les vrais!

Donc, vous avez compris le message, ne ratez pas les prochains rendez-vous : le 30 juin au festival de musique de Vence, les 23, 24 et 25 juillet au festival d’Avignon, aux Estivales (deux dates à venir) puis ce sera Beaulieu en octobre et Paris en novembre.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans culture, littérature-théâtre, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le parti d’en rire : j’adhère !

  1. Sabine Venaruzzo dit :

    Mille mercis pour ton billet !!!!

  2. Laurent Flipo dit :

    Tu pourras nous faire un petit rappel lors de leurs prochain passage dans le coin pour que l’on ne les zappe pas cette fois ? 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s