Municipales : pour que ça bouge à Nice !

Depuis des mois, nous sommes un certain nombre à considérer qu’il n’y pas à Nice que des électeurs de droite (des droites ?), de l’extrême droite ou de la République en Marche.

Il y a un socle potentiel de 20% de citoyens qui ne se reconnaissent pas dans ces familles politiques. Et 20% c’est important dans un contexte où les listes risquent d’être nombreuses. C’est aussi un bon point de départ à une époque où les dynamiques électorales peuvent être fulgurantes (dans les deux sens il est vrai !).

Pour cela, il faudra  à cette mouvance qui s’inscrit majoritairement à gauche une plate forme programmatique susceptible de provoquer l’adhésion d’électeurs blasés par le supposé conservatisme électoral.

Ce projet devra d’abord s’appuyer sur une donnée fondamentale mais jamais évoquée pendant les campagnes électorales : la spécificité d’un scrutin qui est à la fois municipal et métropolitain. La métropole a de plus en plus de compétences mais sa politique générale ne fait l’objet d’aucun vrai débat. Un véritable projet devra en toute transparence faire des propositions niçoises mais aussi métropolitaines.

Mais c’est bien sûr l’environnement qui devra être l’alpha et l’oméga du projet. D’abord pour des raisons d’urgence climatique mais aussi parce que l’horizon de l’avenir de la planète même décliné localement est susceptible d’enrayer l’abstentionnisme des jeunes (comme prof j’étais impressionné cette année de voir mes étudiants s’intéresser à un combat collectif pour la première fois depuis au moins deux décennies). Il ne faudra pas faire de l’écologie une course à l’échalote avec les autres listes mais bel et bien un ensemble de propositions radicales quitte à risquer une certaine forme d’impopularité chez ceux qui considèrent que l’urgence n’est pas si urgente que cela.

Le social ou plus simplement la justice devra aussi être au coeur de ce projet (ce n’est pas le point fort des forces politiques que j’ai cité en préambule). Nous avons une ville à géométrie variable avec un centre privilégié, des quartiers traditionnels de moins en moins bien traité en matière de qualité de vie et des quartiers périphériques qui n’appartiennent pas vraiment à la cité. Il conviendra de redonner une cohérence à l’ensemble avec une ville réconciliée.

Enfin, la République devra être l’horizon indépassable du projet en faisant les propositions nécessaires pour qu’aucune partie de la ville ne reste une zone de non-droit. La solidarité  indispensable apportée aux quartiers en difficulté doit avoir pour conséquence leur intégration dans l’espace commun.

Bien sûr, pour occuper cet espace politique, pour valoriser ce projet novateur, il faudra nécessairement un rassemblement politique large. Ce seront des femmes et des hommes issus notamment du monde associatif (humanitaire, laïque, comités de quartier désireux de s’affranchir de la tutelle municipale, culture, social, sport…). Mais ce seront aussi des formations politiques traditionnelles EELV, PS, PRG, PC… ou plus récentes comme Place Publique ou Nouvelle Donne.Pourquoi ne pas aussi des macronistes de gauche qui vont bien finir par se dire que le fameux curseur élyséen penche décidément de plus en plus à droite.

Un espace, un programme, une liste: reste à traiter la question toujours importante de la tête de liste.

En ce qui me concerne et malgré un certain nombre de sollicitations, j’ai décidé de ne pas être tête de liste car il me semble que le rassemblement sera d’autant plus fort qu’il sera accompagné d’un renouvellement à sa tête… Je compte bien entendu jouer tout mon rôle dans cette campagne mais  dans le cadre d’un passage de témoin entre générations.

Dans cette optique, ayant l’habitude de ne pas pratiquer la langue de bois, je suis persuadé que Xavier Garcia a le profil. Il incarne une nouvelle génération, il est très expérimenté et surtout il a un profil de rassembleur qui ne lui est contesté par personne. Bien sûr la dualité Mairie-Métropole incite à proposer un ticket si on veut être cohérent par rapport à la démarche de la liste. Dans cette optique une personnalité d’EELV donnerait une grande cohérence à l’attelage. Pourquoi pas Juliette Chesnel qui a une incontestable légitimité en matière d’écologie politique ?

Un espace, un programme, une liste, un ticket : en finalisant tout cela rapidement nous pouvons créer la surprise. Ainsi à la célèbre question de Sacha Guitry « Quoi de neuf ? » on ne répondra pas « Molière »mais « La Gauche environnementale, sociale et républicaine niçoise ! »

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans politique locale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Municipales : pour que ça bouge à Nice !

  1. Sabrina Saa dit :

    Superbe article, tout en créant un peu de tristesse (je ne dévoile pas tout), et beaucoup d’espérance.
    Parfaite la chute ! .

  2. Fabien Castejon dit :

    Fabien Castejon Un beau scenario pour le theatre de la vie Niçoise, esperons que la mise en scène soit tout autant efficace 😉

  3. Patrice Benoit dit :

    Reste à savoir si Garcia tuera le pére 😅

  4. Gérard Corboli dit :

    Enfin !
    Merci Patrick pour cette analyse et ces propositions. On ne peut se résigner à l’engourdissement du cerveau de certains car on peut réagir pour changer cet état-là. Bien sur Ecologie et Climat doivent être au cœur de nos préoccupations, sans oublier le vivre ensemble, la solidarité et le respect de nos libertés.
    Comme tu le sais, je me suis déjà entretenu avec Xavier, sur ce sujet et suis bien d’accord avec toi. Il est expérimenté et sera le rassembleur que l’on attend à Nice. D’ailleurs, il est reconnu comme tel dans les différentes composantes de la gauche niçoise, du moins au niveau des militants.
    J’espère que ta prise de position va faire bouger les lignes. A l’instar d’autres villes où la base se mobilise, on peut sortir de la magouille Estrosi/Ciotti, éviter le « Estrosi contre le RN » et offrir une alternative démocratique aux Niçois. Pour cela, il faut mettre de côté les problèmes d’égo et réunir, tous ceux qui le souhaitent, sans exclusive.

  5. Michel Hassan dit :

    Gérard Corboli exactement… c’est la chance que la gauche n’a pas su saisir en 2001… y arrivera t’elle en 2019 ?… espérons le !…

  6. Boby De Tiaret dit :

    En même temps les electeurs de gauche se font rares! Si c’est pour s’amuser avec la FI, non merci.

  7. Odile Menozzi dit :

    Quel dommage que ce ne soit pas toi qui te présente 😕

  8. Patrice Benoit dit :

    Attendons un sondage entre Allemand , Garcia, Mottard qui sort en tête 😉

  9. Eugène Sassone dit :

    J’aurais préféré dernière vous Patrick.

  10. Jean-Claude Junin dit :

    Courage cousin !

  11. Michel Hassan dit :

    Que va devenir Patrick Allemand dans ce cas… il sera le dernier de la liste

  12. Fabien Castejon dit :

    Une tête de liste relativement plus jeune en rassembleur secondée par une écologiste reconnue me semble être un bon ticket et une décision sage au regard du besoin de renouvellement exprimé dans les urnes lors des dernières élections. Des personnalités plus expérimentées et reconnues à ce jour en soutien direct serait évidemment un plus.

  13. Jura Jura dit :

    Il ferait mieux de prendre sa retraite Monsieur Allemand

  14. Martine Fauq dit :

    Je n’ai pas du tout aimé la déclaration de PA dans NM. Je pense qu’il est comme les arapèdes, accroché à son ambition. La place aux jeunes équipes, il s’en moque.

  15. Eric Gauthier dit :

    Un discours qui exprime la sagesse…. comme toujours, cher Patrick

  16. Emmanuel dit :

    Si il y a une candidature naturelle à gauche, c’est celle de Patrick Mottard ! La revanche de 2001 ?

  17. Paris dit :

    A 45 ans , X. Garcia éternel sergent de P. Allemand devrait sortir de son rôle de dauphin du susnommé à moins de vouloir s’échouer sur la plage!

  18. Antonin COLOMBO dit :

    A mes yeux, un scénario raisonnablement bon est posé sur la table.
    A l’intérieur de celui-ci est évoqué une idée de casting qui colle à la fois à l’air du temps politique, mais surtout à la demande grandissante et de plus en plus insistante d’une majorité de citoyens, et notamment l’appel à la raison et au rassemblement responsable de la part de ces citoyens aux divers prétendants pour les prochaines échéances électorales.
    Sans compter la demande quasi universelle de ces populations à un plus grand respect et protection de notre environnement.
    En face de cela, que vois-je en tant que simple citoyen? Diverses réactions de personnalités politiques qui me donnent le sentiment de les voirs piqués dans leur égo, prêtes à enfourcher leur monture pour, tel un Don Quichotte des temps modernes, aller combattre l’ennemi de toujours afin de continuer à alimenter cette gueguerre « MOTTARD – ALLEMAND » ou autres.
    Guéguerre qui, visiblement, n’existe que dans leur imaginaire restreint à cette question existentielle, car si j’ai bien lu le post de Patrick, et l’article diffusé dans NM, soit 2 relectures, nul part je n’ai vu qu’il faisait acte de candidature.
    Donc, si j’ai bien tout compris, d’un côté on propose un rassemblement de forces vives pouvant entrainer une éventuelle dynamique avec la mise en avant des personnalités autres que l’auteur du post, et ça, ça fait quand même avancer le « Schmilblik », de l’autre, deux autres personnalités de la vie locale qui grimpent sur leur ergots, tout en affutant leurs lames, afin d’aller faire barrage de leur corps et de leurs convictions contre l’auteur de ce post qui propose de rester en retrait.
    La politique comporte parfois des réactions mystérieuses et incomprises pour les citoyen lambda.
    A moins que ce ne soit les citoyens lambda qui restent un mystère incompris de la part de certaines personnalités politiques.

    Antonin

  19. Cosmos dit :

    Le renouvellement… par le Parti Socialiste… C’est fort de café. Vous êtes infiniment plus légitime que M. Garcia. Je ne partage pas toutes vos idées, mais vous avez une constance et une intelligence que n’ont pas ceux que vous citez. Maints citoyens vous apprécient. Réfléchissez encore.

  20. une admiratrice anonyme dit :

    Bonsoir monsieur Mottard,

    Lors de ma consultation chez le medecin, ce dernier m’a dit que l’homme politique le plus intègre et le plus honnête de Nice et bien…c’était vous ;
    je ne partage pas votre analyse sur Xavier Garcia, je pense tout simplement que votre épouse ferait une excellente tête de liste, elle a de l’experience comme élue après avoir été conseillère générale elle a été l’opposante d’estrosi comme conseillère municipale ; excusez moi mais après avoir assistée à certain conseils municipaux, votre épouse se démarquait de patrick allemand ;

    je voudrais adhérer à Gauche Autrement, mon medecin m’a vraiment convaincue de rejoindre vos troupes ;

    cordialement

    l

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s