Fall movies : de Manhattan à Gotham (1)

Automne cinématographique aux couleurs américaines avec, entre autres, deux grands films.

UN JOUR DE PLUIE À NEW-YORK (Woody Allen – USA)

Un couple d’étudiants de Nouvelle Angleterre profite d’une opportunité universitaire pour passer un week end en amoureux à Manhattan. Le destin et une météo capricieuse vont mettre à mal ce beau projet.

Retour aux sources pour Woody par cette comédie sentimentale purement New-Yorkaise et ses personnages typiquement alleniens. Avec le jazz omniprésent et malgré la pluie, c’est charmant, joyeux, un brin psy et – dans la tradition des scenarii du maître – bourré de quiproquos savoureux.

C’est dans une salle du Mercury que nous avons vu ce film que nous avions manqué lors de sa sortie. L’occasion de rappeler le rôle de service public que joue, pour les cinéphiles, le cinéma de la place Garibaldi géré par le Conseil Départemental.

JOKER (Todd Phillips – USA)

C’est mollement installés dans les fauteuils articulés de la salle Dolby du Pathé Gare du Sud que nous avons vu le film-événement de Todd Phillips. Le moins qu’on puisse dire est que celui-ci a bien mérité son Lion d’Or à Venise.

Dans une histoire originale, on suit la transformation d’Arthur Flock, un clown sans talent moqué et humilié par la vie, en Joker, le tueur psychopathe qui deviendra le plus grand ennemi de Batman.

Même si l’histoire se déroule à Gotham City, la ville symbole du super-héros, nous ne sommes plus dans l’univers de la BD mais bel et bien embarqués dans un thriller à la fois psychologique et politique où le Joker, magistralement interprété par Joaquin Phoenix, quitte son destin de méchant de Comics pour devenir le témoin d’une société autodestructrice. Une sorte d’icône pour gilets jaunes.

Du coup, les médias en prennent pour leur grade avec en particulier le personnage démoniaque joué par le grand Robert De Niro. Un grand film qui peut réconcilier les fans de Batman avec ceux qui précisément détestent ce genre cinématographique.

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Fall movies : de Manhattan à Gotham (1)

  1. Alex Rizzoli dit :

    Personnellement, je ne connais pas grand chose de Batman et je n’ai lu aucune BD ni vu aucun des films qui sont sortis sur ce « super héros ». alors pourquoi pas JOKER !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s