Le PRG et les retraites

Nous étions ce mercredi au siège parisien du PRG pour le Comité Exécutif de novembre et écouter le discours combatif de Guillaume Lacroix, avoir la confirmation de la nomination de Dominique comme Secrétaire Nationale à la Justice et approuver un texte important sur la réforme des retraites.

C’est avec cette position réformatrice et en exigeant clarté et justice sociale de la part du gouvernement que les radicaux aborderont la journée du 5 décembre. En voici le texte intégral :

POUR UNE SUSPENSION DE LA RÉFORME DES RETRAITES ET UNE NÉGOCIATION D’ENSEMBLE SUR LE TRAVAIL EN FRANCE

Considérant que le système de retraite est un principe fondamental indissociable du pacte social et républicain français ;

Considérant que toute réforme des retraites doit tendre vers la sauvegarde des droits acquis, le progrès social et la correction des inégalités ;

Considérant que le PRG a toujours défendu le principe d’une retraite par points pour mieux tenir compte de la réalité du travail des salariés, pour corriger les inégalités notamment liées à la réalité salariale et de vie professionnelle des femmes et des aidants familiaux, pour amortir les conséquences liées aux crises économiques et cycliques ;

Considérant qu’une retraite par points ne saurait justifier une baisse des montants perçus par les salariés, que la valeur du point devra être garantie et son augmentation soumise annuellement à la négociation entre syndicats et patronat ; 

Considérant que l’instauration d’une retraite par points ne peut être dissociée du travail exercé, des conditions de travail et de la pénibilité ;

Considérant qu’aucune réforme juste ne peut être mise en oeuvre sans une négociation d’ensemble sur le travail dont la retraite est l’ultime étape ;

Considérant que l’uberisation des emplois, la multiplication des petits boulots non salariés, le recours important à l’intérim doivent être régulés  avant toute réforme des retraites ;

Considérant que les parcours professionnels, les conditions de travail, les salaires  et la réintégration du collectif dans l’entreprise doivent être discutés avant de décider des modalités de retraites en conséquence ;

Considérant qu’une réforme des retraites ne sera aboutie que si elle garantit une pension plancher égale au SMIC pour une carrière complète ;

Considérant enfin que l’état d’urgence républicaine dans lequel se trouve notre pays impose de ne pas ajouter de la violence sociale aux Français, de créer un espace de dialogue représentatif en lieu et place d’un rapport de force préjudiciable à tous, de protéger le pays d’un blocage général évitable ;

Le PRG réuni en comité exécutif le 27 novembre 2019 : 

  • demande au gouvernement de suspendre le projet de réforme des retraites et d’ouvrir avec les organisations syndicales une négociation d’ensemble sur le travail en France ;
  • décide, en l’état du débat, de se joindre à la manifestation du 5 décembre ;
  • décide de participer au meeting de la gauche sur les retraites du 11 décembre à Saint Denis.

Mais, même avec un météo médiocre, comment résister à une petite ballade automnale avant et après la réunion : on peut être Radical et romantique !

 

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans politique nationale, social. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s