Campagne théâtrale : de La Cité à L’Eau Vive

Au-delà de la belle soirée d’anniversaire du TNN et malgré les vicissitudes du coronavirus, l’actualité théâtrale de notre ville est toujours aussi riche. Je peux en témoigner avec deux spectacles grappillés sur mon emploi du temps bien chargé ce week-end.

LE SOUPERau théâtre de la Cité (trois mois après mon Maria et le kiosque à musique) de Jean-Claude Brisville avec Daniel et William Mesguich. Cette pièce désormais classique avec deux acteurs de ce calibre, c’est forcément un grand moment de théâtre. Ce le fut. Merci à l’équipe de la Cité et à Thierry Surace pour leur courage à  programmer de tels spectacles dans une petite salle (par la jauge). L’occasion pour moi de dialoguer avec Anne-Laure Mas, mon ancienne étudiante membre du staff de Miranda, sur la médiation culturelle, spécialité de la compagnie. Également le bonheur de voir à l’oeuvre  mon voisin Gaspard Bellet, le David Guetta des régisseurs.

PHÈDRE ET HIPPOLYTEau théâtre de l’Eau Vive (un mois après ma Caresse de Marlène) par la compagnie Hidraïssa managée par mon ami Fernand Gasiglia. Quel bonheur, grâce à la mise en scène sobre et la remarquable interprétation de Christelle Gasiglia (si humaine dans ce monde de demi-dieu) et de Frédéric Fialon (équilibriste virtuose écartelé entre deux rôles), de retrouver la langue si belle et si moderne de Racine quand il s’agit d’évoquer les tourments et la douleur du sentiment amoureux (sur ce thème Molière et Hugo peuvent se rhabiller !). Si on ajoute la pénétrante mais jamais envahissante musique originale, on peut dire que le spectacle est une parfaite réussite. Faire de la tragédie dans un aussi petit lieu c’était, dans ma mémoire, la spécialité d’Henri Legendre. Désormais se sera aussi celle d’Hidraïssa.

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans littérature-théâtre, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Campagne théâtrale : de La Cité à L’Eau Vive

  1. Christelle Gasiglia dit :

    Merci Patrick pour ce magnifique article et Merci de nous suivre sur 2 spectacles à un mois d’intervalle. C’est toujours un grand bonheur de vous voir. A très bientôt!

  2. Fernand Gasiglia dit :

    Notre première rencontre eut lieu à Grasse, côte à côte dans un salon du livre en dédicace, ami d’écriture. Puis ce fut facebook en tant qu’ami de réseau social. Ami du théâtre ensuite, toi en tant qu’auteur, moi en tant qu’acteur, ami de coeur en fait après toutes ces années passées à se rencontrer dans le culturel. Merci beaucoup pour ce message chaleureux que tu nous as adressé sur ton blog. Merci pour Christelle et Frédéric, les deux acteurs de « Phèdre et Hippolyte ». . Merci aussi pour Hidraïssa qui mérite un regard attentionné de la collectivité théâtrale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s