Coronavirus : les politiques à la hauteur

La crise du coronavirus est avant tout sanitaire mais sa gestion politique est extrêmement importante. Les responsables ont-ils été à la hauteur ? Je pense qu’on peut répondre globalement oui.

En ce qui concerne le Président, le Premier Ministre et le gouvernement, il y a eu un véritable souci de transparence accompagné de décisions équilibrées approuvées par une grande majorité de français même si – nous sommes en France ! – certains les considéraient comme insuffisantes et d’autres comme exagérées. En fait la ligne du gouvernement n’était pas sans contradictions mais celles-ci reflétaient nos propres hésitations vis-à-vis d’une situation inédite.

Avec en point d’orgue la question de savoir s’il fallait maintenir ou non les élections. Chacun aura son avis sur cette question mais ayons l’honnêteté de reconnaitre que nous avons parfois changé du tout au tout en 24 heures.

Par ailleurs, on peut créditer le gouvernement d’un engagement sans faille et même spectaculaire dans sa prise en compte des conséquences sociales de la crise ainsi que dans sa détermination à amortir par anticipation le choc économique qui va résulter de ce printemps calamiteux. Cette double résolution portera ses fruits à moyen terme et sera à mettre au crédit des décideurs d’aujourd’hui.

L’opposition quant à elle n’a pas abusé de la situation et à plutôt joué le consensus national. Quelques effets de menton sur la question des frontières (l’illusion traditionnelle du nuage de Tchernobyl s’arrêtant à Vintimille), quelques rappels – salutaires d’ailleurs – sur les insuffisances du service public de la santé, une indignation légitime sur la gestion cavalière du 49.3 et un début de polémique quand le gouvernement semblait hésiter sur la tenue des élections… mais ce fut à peu près tout.

Et depuis dimanche, le comportement de la classe politique est digne et responsable. A l’image de Yannick Janot demandant le premier la suppression du deuxième tour alors même que son parti venait d’obtenir des résultats flatteurs au premier. Un comportement qui tranche d’ailleurs avec celui de son représentant niçois qui n’a pas cessé (débat France 3, Radio Emotion) de minimiser la situation.

Mais, à l’image d’un Mélenchon particulièrement mesuré et coopératif, on peut dire que les politiques, « ces pelés, ces galeux », ont fait face à la crise avec dignité et responsabilité.  Comme disait la mère d’un Empereur : « pourvu que ça dure ! ».

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans politique locale, politique nationale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Coronavirus : les politiques à la hauteur

  1. Mathieu dit :

    On dirait qu’on peut encore faire preuve d’unité républicaine, c’est rassurant. Mais par ailleurs cet épisode pourra être l’occasion de faire un peu de tri (sans violence bien sûr). Lorsqu’on entend des mots sortir de la bouche de certains politiques, on s’aperçoit qu’il est urgent de ne plus les faire venir sur les plateaux télé. Je pense à Morano qui arrose des germes de complotisme sur un plateau de service public à heure de grande écoute…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s