Mes 50 villes préférées : médaille de bronze chez Cadel Evans et Nicole Kidman

 

3 – SYDNEY (Australie)

La capitale de La Nouvelle Galles du Sud (4 500 000 h) est une ville splendide avec sa baie presque fermée et parsemée d’îles qui rappelle San Francisco en moins exubérante et en plus hédoniste. Du Harbour Bridge tant de fois traversé à pied au célèbre opéra-coquillages (et le souvenir d’une superbe Carmen) en passant par les grès du plateau de Hornsry qui surplombe le nord du site, tout vibrionne dans nos coeurs d’amoureux de Sydney.

Mais avant tout, Sydney est la parfaite expression de l’art de vivre australien, elle en est même la quintessence : plus culturelle que Brisbane, moins sévère que Melbourne, elle résume à elle seule ce peuple d’Aussies, chaleureux, bon vivant et sportif. Que de souvenirs glanés lors de nos séjours.

Tout d’abord, des souvenirs sportifs – nous sommes en Australie – comme la traversée da la ville dans tous les sens à bicyclette avec l’ami John Monro (voir photo ci-dessus) ou comme les deux derniers kilomètres officiels du marathon olympique quelques semaines avant les jeux de 2000. Le sommet de ma carrière sportive dans la ville fut quand même la course Sydney – Bondi à laquelle la facétieuse Robyn n’avait pas manqué de m’inscrire : 14 km de bonheur pour joindre Hyde Park à la plage des surfeurs (en fait Bondi était pour moi quelques années auparavant le lieu de mon premier… brunch !). Environ 50 000e sur 80 000, l’honneur était sauf, ce qui avait peut-être engagé une petite formation symphonique à me jouer Aux Champs-Elysées de Joe Dassin sur le bord de la route à 3 km de l’arrivée et les amis à me louer à l’arrivée sur la plage (voir photo ci-dessous)

Dans un autre ordre d’idée, c’est à Sydney, quelques mois avant les municipales, que j’ai acheté le costume David Jones qui a failli me porter chance lors de ce tte campagne où je l’avais peu quitté.

Et si la ville, comme le continent, semble moins touchée que nous par le virus, n’oublions pas le martyr australien de cet hiver avec les gigantesques incendies qui n’ont pas épargné entre autres l’agglomération des Sydneysiders. Vivement la fin de cette année horribilis pour qu’on puisse boire une bonne bière Foster sur une terrasse des Rocks.

Spécial dédicace à mon amie Robyn, la meilleure cuisinière de l’hémisphère Sud. Et encore, comme je ne veux pas me faire des ennemis dans l’hémisphère nord où j’habite, je n’en dirai pas plus… (autre photo ci-dessous).

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans Mes villes du Monde, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Mes 50 villes préférées : médaille de bronze chez Cadel Evans et Nicole Kidman

  1. Sophie Mancel dit :

    Je ne connais pas encore l’Australie, c’est sur la liste de mes envies. Par contre j’ai loupé Jérusalem, ville qui m’a émue profondément. J’ai suivi le chemin de croix. Bien sûr plus rien à voir avec l’atmosphère de la crucifixion, mais songer aux événements qui se sont déroulés dans ces lieux ne peut pas laisser indifférent.

  2. Frédéric Rey dit :

    Très sympa Sydney en effet ! J’y vais maintenant une fois par an, j’ai de la famille là-bas. J’apprends à l’aimer. Les trajets en ferry sont magiques et j’adore le quartier de Newtown. Mais pour la culture, ma préférence reste Melbourne ! Combien de musées, de galeries, de pubs avec plein de groupes inventifs et puis cette merveilleuse bibliothèque aussi. Je ne sais pas si tu as eu le temps d’y aller, mais ça vaut vraiment le détour. L’Australie est une bonne surprise je trouve.
    1

  3. Patrick Mottard dit :

    oui Frédéric je connais Melbourne mais il y a longtemps il va falloir que j’y retourne !

  4. Bernard Gaignier dit :

    Je ne connais pas Sidney. Enfin la ville.
    Parce que sinon je connais Sidney Bechet. Que je revisite musicalement à chaque fois que je passe par les rues d’Antibes, rues que je traverse pour retrouver dans le port d’antibes mon petit bateau qui j’espère me conduira, dès que nous serons déconfinés, jusqu’à Saint Tropez.

    • John Monro dit :

      Merci Patrick.
      Nous vous accueillerons ici à tout moment. i’ll y a encore beaucoup à voir.
      Melbourne … boff!

  5. Antonin Colombo dit :

    Je ne connais pas du tout l’Australie, et je ne suis pas sûr de pouvoir y aller un jour. Enfin quand je dit que je ne connait pas, à travers tes récits de voyages j’ai l’impression d’en savoir et d’en connaitre beaucoup plus que certains croisiéristes et autres voyageurs de groupes organisés qui parfois ne font qu’effleurer les endroits qu’ils visitent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s