Docteur Antoine Mottard, ce héros…

La quasi totalité des Mottard sont originaires de la vallée de la Maurienne en Savoie.  C’est ainsi que les recherches généalogiques de René et Edith Mottard, mes parents, nous ont permis de retrouver notre ascendance jusqu’à un certain Blaise Mottard né en… 1649 dans un petit village qui domine la vallée, Albanne. 175 ans après, c’est un autre Blaise Mottard, né en 1824, qui décide de descendre dans la plaine puis de rejoindre la Bourgogne pour exercer le métier traditionnel des petits savoyards : ramoneur. Mais mon ancêtre ne sera pas le seul migrant de la Maurienne, j’en veux pour preuve la dizaine de Mottard d’Argentine qui sont désormais mes amis FB.

Mais beaucoup de Mottard sont restés sur place. Ainsi le bon Docteur Antoine Mottard dont on peut, en ces temps de pandémie, rappeler le parcours exemplaire. Né à Saint-Jean-de-Maurienne en 1806, il fait ses études de médecin à Turin avant de se rendre deux ans plus tard à Gênes où sévit une épidémie de choléra. De cette période date son  « Annuaire d’observation » dans lequel il prodigue conseils et mise en garde. Il sera récompensé par l’Académie de médecine. En 1854, l’épidémie de choléra touche sa chère vallée de la Maurienne causant 308 décès. Tout de suite le médecin a l’idée de regrouper les malades pour éviter la prolifération du virus en les cloisonnant dans de petites unités hospitalières. Maire de la ville en 1862, il mènera une vigoureuse politique pour l’assainissement et l’hygiène publique, commençant par la restauration des quartiers insalubres et se souciant de la potabilité de l’eau.

Pas de doute, cet Antoine Mottard était selon la terminologie à la mode un « héros ».

 

PS: un grand merci à Chantal et Lucien.

 

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans Société, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Docteur Antoine Mottard, ce héros…

  1. Dominique Dufour dit :

    Ma mère qui était née à Saint-Jean-de-Maurienne, avait connu un notaire qui portait ce patronyme. Assure-toi quand même que tous les porteurs de ce patronyme que tu as pour amis sont des Mauriennais et qu’aucun Tarin ne s’est glissé parmi eux. Ma grand-mère me disait toujours qu’il faut faire très attention à ces gens là.

  2. Bernard Gaignier dit :

    Dominique Dufour et elle avait bien raison ta grand mère.
    Moi pour en connaître des qui sévissent à Nice…..

  3. Valeria Mottard dit :

    Pero muchos Mottards se quedaron atrás. De ahí el buen doctor Antoine Mottard, cuyo ejemplar viaje podemos recordar en estos tiempos de pandemia. Nacido en Saint-Jean-de-Maurienne en 1806, estudió medicina en Turín antes de ir dos años después a Génova, donde se produjo una epidemia de cólera. A partir de este período data su « Directorio de Observación » en el que prodiga consejos y advertencias. Será premiado por la Academia de Medicina. En 1854, la epidemia de cólera azotó su querido valle de Maurienne, causando 308 muertes. Inmediatamente, el médico tuvo la idea de agrupar a los pacientes para evitar la proliferación del virus compartimentalizándolos en pequeñas unidades hospitalarias. Alcalde de la ciudad en 1862, dirigió una política vigorosa para el saneamiento y la higiene pública, comenzando con la restauración de barrios insalubres y preocupado por la potabilidad del agua. Sin duda, este Antoine Mottard era en terminología de moda un « héroe ». PD: muchas gracias a Chantal y Lucien.

  4. Hector Alejandro Pena dit :

    ellos vinieron todos juntos

  5. Valeria Mottard dit :

    Nos falta el nexo saber de dónde viene Jean Bauptiste Mottard , padre de Eugenio ese es el que llegó a América. Necesitamos esa info para seguir haciendo nuestra historia y enlazarla con la que nos aporta desde Francia Patrick Patrick Mottard

  6. jean-marie dit :

    Donc nos ancêtres étaient des compatriotes et appartenaient à la maison de SAVOIE dans une union volontaire renouvelable tous les 3 ans (le premier CDD territorial !) Qui donnait un accès à la mer aux savoyards et une union militaire face aux ambitions territoriales des provençaux et des Français dont déjà pas mal de parisiens (une obsession)…
    De ce passé commun jamais je qualifierai le Chant des Allobroges comme une comptine sympathique mais bien l’hymne de la Savoie de mes cousins dans l’histoire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s