Mes 50 séries préférées : de 31 à 29

Cette semaine deux américaines et une australienne mais avec implication anglaise, par le sujet pour l’une, et le financement pour une  autre.

31 – LES TUDORS (Michael Hirst – Showtime  – 2007-2010 – 4 saisons – 38 épisodes de 52 mn – USA)

La série raconte la vie d’Henri VIII, roi d’Angleterre, son règne et ses mariages successifs. Avec la volonté d’insister sur les origines politiques, religieuses et psychologiques de ce pan d’Histoire plus européenne qu’anglaise au final. Une Europe sous l’influence de quatre géants : les rois de France et d’Angleterre, l’Empereur et le Pape. Henri VIII étant le plus faible, il va beaucoup subir afin de s’imposer.

Dans des décors minutieusement reconstitués, pratiques et comportements de la société et des personnages de cette saga si particulière permettent de s’immerger  totalement dans ce monde à la fois si lointain et si proche de nous. Même si on la connait de loin, cette histoire est passionnante et ménage de nombreux coup de théâtre.

Un reproche toutefois qui m’empêche de classer plus avant la série de Michael Hirst : l’histoire est romancée et librement adaptée de la vérité historique. C’est dommage car en respectant l’Histoire, l’histoire des Tudors n’en aurait pas été moins spectaculaire. Du coup, nous aurions eu à la fois du spectaculaire et de la pédagogie. C’est un reproche qu’on peut faire à de nombreuses séries historiques. Ainsi l’excellente mais frustrante série de Canal+ Versailles (3 saisons 2015-2018).

30 – THE SHIELD (Shawn Ryan – FX – 2002-2008 – 7 saisons – 88 épisodes de 45 mn – USA)

Vic Mackey, inspecteur de police de Los Angeles, est le chef d’une brigade de choc qui utilise pour combattre le crime des méthodes peu conventionnelles (brutalité, corruption et même meurtre) mais très efficaces. Souvent hors du cadre légal, il se trouve en situation difficile vis à vis de sa hiérarchie, des autorités et même de sa femme.

Cette série haletante et passionnante est aussi un véritable documentaire sur ce que peut être cette police américaine qui – l’actualité l’a démontré – peut sortir de l’Etat de Droit avec une relative facilité. The shield n’épargne pas les pouvoirs politiques locaux qui entretiennent des rapports de connivence avec cette police. Cela dit, les délinquants et les gangs ne sortent pas du monde des bisounours et l’ensemble est d’une grande violence.

Canal+ avec sa série Braquo (4 saisons 2009-2016) a essayé d’appliquer le concept à la France. Cela donne pour moi un résultat décevant avec un scénario peu crédible dans le contexte républicain français.

29 – TOP OF THE LAKE (Jane Campion – BBC Two – 2013-2014  – 2 saisons – 12 épisodes de 60 mn – Australie)

La deuxième série australienne de ce classement est aussi la troisième a avoir été réalisée par une cinéaste de renommée : Jane Campion succède dans ce top 50 (avec un Top… of the Lake) à Bruno Dumont et Agiezska Holland.

Une jeune inspectrice enquête sur la disparition d’une fillette de 12 ans dans une petite cité lacustre du sud de la Nouvelle Zélande ou elle a vécu elle-même une terrible épreuve dans sa jeunesse. Il faut voir cette série même si la seconde saison n’a pas la force de la première.

Tout d’abord pour la mise en scène fiévreuse (un comble dans ces paysages glacés) de la réalisatrice de la leçon de piano. Ensuite pour l’interprétation habitée de la star incontestée des séries (on la retrouvera dans ce classement), Elisabeth Moss. Enfin pour les paysages et la gueules des autochtones de cette Nouvelle-Zélande si méconnue.

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans séries TV, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Mes 50 séries préférées : de 31 à 29

  1. Michelle Bottaro dit :

    Ah oui ! . Mille fois oui pour Les Tudor ! Les Tudor j’adoooore ! Un roi despotique et sanguinaire, ( Joachim Phoenix, plus séduisant que l’original ) des épouses influentes et menacées ( 6 ou 7 comme Barbe bleue, on tremble avec elles !!!) Et la grande histoire de la Cour d’Angleterre sous Henri VIII, ses courtisans, ses luttes pour le pouvoir et ses traîtres….et ce pauvre Thomas More vu sous un jour inhabituel. Une fresque historique captivante ! 👏

  2. Catherine Lauverjon dit :

    Sophie Chiara Viglio Oui une super bonne série qui passait sur Arte, j’ai vu tous les épisodes, excellent !

  3. Sophie Chiara Viglio dit :

    Je suis « out « aussi sur les séries, mais je suis tombée sur »Borgen », une série visible sur arte en replay : Géniale !

  4. Yves Hajos dit :

    En ce moment je regarde Crown. Très intéressant. De bons acteurs.

  5. Sylvie Tumorticchi dit :

    Cher Patrick, « les Tudors « j’ai beaucoup aimé assez captivante…beau choix …bien aimé « Reign » …

  6. Thierry Manceau dit :

    les TUDORS, j’adore, dans les series historiques j’aime également ROME,Meme si elle ne fait que deux saisons

  7. jean-marie dit :

    Les tudors à part que dans la réalité Henri VIII tenait plus physiquement d’un harry weinstein champion du féminicide (seule solution au divorce pour l’époque) que d’un jeune premier c’est assez bien résumé
    the shield supérieur et de loin à the wire (disponible à la médiathèque)
    top of the lake faisant partie des séries qui nous disent quelque chose mais on n’est pas sûr de les avoir vu (disponible à la médiathèque)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s