Mes 50 séries préférées : de 25 à 23

Après Bruno Dumont, Agnieska Holland et Jane Campion, c’est au tour des frères Coen et de Paolo Sorrentino d’entrer dans la danse. C’est la preuve que le monde des séries longtemps considéré comme marginal intéresse de plus en plus les grands réalisateurs de cinéma.

25 – THE YOUNG POPE – THE NEW POPE (Paolo Sorrentino – HBO – 2016-2020 – 2 saisons – 19 épisodes de 55 mn – Italie)

Il s’agit déjà de la cinquième production HBO de notre classement.

Malgré une jeunesse tourmentée, Lenny Belardo, qui entretient un rapport ambigu avec la foi et Dieu, devient Pie XIII, un pape surprenant et insaisissable, à la fois réactionnaire et post-moderne (The Young Pope).

Pie XIII étant dans le coma depuis neuf mois, un nouveau pape est élu. Mais fantasque celui ci est rapidement éliminé au profit de l’anglais John Brannox d’autant moins enthousiaste que l’ombre de Pie XIII plane toujours (The New Pope)

Servi par une distribution XXL (Jude Law et John Malkovich), Paolo Sorrentino nous plonge dans les secrets du Vatican tout en nous faisant partager la vie de personnages énigmatiques qui ne sont jamais où on les attend. Au fil des deux saisons, nous voilà embarqué dans une sorte de labyrinthe métaphysique où les questions trouvent peu de réponses. Fascinant.

24 – PEAKY BLINDERS (Steven Knight – BBC – Depuis 2013 – 5 saisons – 30 épisodes de 60 mn – Grande Bretagne)

Il s’agit de le deuxième série anglaise de ce classement (BBC). Après la Grande Guerre à laquelle ils ont participé activement, une famille de criminels, le gang des Peaky Blinders (du nom des casquettes à visière truffées de redoutables lames de rasoir qu’ils portent) a la mainmise sur Birmingham. Ayant volé un stock d’armes militaires, ils sont poursuivi par le redoutable flic Campbell (Sam Neill déjà vu ici dans Les Tudors). Les cinq saisons parcourent l’entre-deux-guerres en évoquant aussi bien la montée du communisme et la question sociale que le combat de l’IRA et de la question nationale irlandaise. Le traumatisme des soldats après la guerre est également très bien rendu. La reconstitution très soignée est particulièrement réaliste et les nombreux rebondissements rendent l’histoire et l’Histoire passionnantes.

Par ailleurs, la série offre un utile contrepoint à Dowton Abbey citée dans ce classement en 28e position et qui, sur la même période dans le même pays, participe d’un autre monde : l’Angleterre d’en bas contre l’Angleterre d’en haut. Didactique.

23 – FARGO (Joël et Ethan Coen – FX – Depuis 2014 – 3 saisons – 30 épisodes de 48 mn – USA)

Si comme moi (c’était à l’ouverture du Festival de Cannes 1996) vous avez aimé le film Fargo des frères Coen, vous allez adorer les trois saisons de la série éponyme réalisée par les mêmes auteurs.

Trois enquêtes policières indépendantes dans les paysages hivernaux et ô combien cinégéniques du Minnesota et des Dakotas (des Etats pour lesquels nous avons une tendresse particulière lors de nos voyages aux USA). A chaque fois, on assiste à l’affrontements d’affreux criminels avec la police locale modeste, scrupuleuse… et finalement efficace. Quelques témoins hurluberlus corsent généralement le tout. C’est du pur Coen avec un humour décalé qui ne nuit pas à l’intérêt d’enquêtes pittoresques mais passionnantes. Quelques acteurs célèbres comme Kirsten Dunst ou Ewan McGregor (dans une double composition) pimentent le tout. Jouissif.

 

 

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans séries TV. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Mes 50 séries préférées : de 25 à 23

  1. Catherine Lauverjon dit :

    En ce moment sur Arte il y a une série passionnante  » The killing  » tous les Jeudi soir , série danoise/norvegienne avec Sorel Mailing ( qui interpretait le pasteur dans La serie Au nom du père )

  2. Antonin Colombo dit :

    Fargo, excellent film que j’ai beaucoup aimé et revu au moins 2 fois. Je ne savait pas qu’une série en a été tirée. A voir donc à l’occasion. Alors que l’autre série, celle dont son gardien du temple, Bernard Gaignier, nous rappelle à juste titre qu’elle seule vaut le coup d’être vue, cette fameuse série donc, tout le monde la connaît sans que certains ne l’ai même jamais vue ou ai connaissance de son existence.

  3. Michelle Bottaro dit :

    « The young pope », une réussite. Paolo Sorrentino parle de l’Italie comme personne. Il en fallait bien un après les grands Fellini , Visconti et d’autres disparus !
    Quitte à faire un hors -sujet je cite l’éblouissant « La Grande Bellezza  » de lui également où une « Sainte  » fait encore mieux que le Pape…

  4. Tataner dit :

    Si vous aimez Peaky Blinders, je vous conseille Boardwalk Empire
    Les deux premières saisons sont colossales.

  5. Vanessa Arheim Cristofari dit :

    Peaky blinders… Shakespeare et Nick Cave dans une même série !!

  6. Catherine Lauvrrjon dit :

    Fargo le film des frères Coen j’avais beaucoup aimé, je ne connais pas la série par contre….
    Thé Young pope excellent !!!
    La troisième série connais pas..

  7. Bernard Gaignier dit :

    Alors comment vous dire. Des 3 je n’en ai vu qu’une thé young pope et je me suis régalé à la regarder.
    Maintenant évidemment rien ne vaut le pape de Saint Tropez c’est a dire la superbe série des gendarmes

  8. Thomas Bertinotti dit :

    Bernard Gaignier j’ai passé quelques jours à St Tropez récemment, j’ai pensé à vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s