Mon été à Nice, c’est aussi en septembre !

La programmation estivale en circuit court ne s’est pas arrêtée au dernier jour d’août. En effet on va pouvoir en septembre poursuivre notre exploration du spectacle vivant niçois. Ainsi cette semaine :

La blonde, la brune et la tueuse de Jean-Pierre Fouchy à l’auditorium de la Bibliothèque Nucera

Ce samedi, Jean-Pierre Fouchy a présenté sa traditionnelle et annuelle pièce historique. Avec un titre digne de Sergio Leone, elle nous explique le contexte politico-sexuel qui a conduit dans les années 20 à l’assassinat d’un certain Jean Boudet, homme politique aux dents très longues, qui voulait faire du Cros-de-Cagnes et ses pêcheurs une commune indépendante. Mais le pauvre sera victime des passions qu’il a suscitées. Le sous-titre de la pièce n’est-il pas « Pouvoir, sexe et poutine » ?

On retrouve la passion de Jean-Pierre pour cette petite histoire qu’il love volontiers dans les méandres de la Grande. La distribution mêle avec bonheur, pour cette lecture théâtralisée, actrices fétiches (Christine Baccot et Manon Ugo) et nouveaux venus (Louis-Aubry Longeray, Laurent Térèse) sous la houlette technique de la fidèle Isabelle Baud. Quant aux intermèdes musicaux, ils furent assurés par une chorale de haut niveau, véritables Muvrini nissarts !

De quoi terminer sur le bon mot de ma voisine de salle : nous n’avons pas « boudé » notre plaisir !

James Dean de Sébastien Wagner au théâtre Francis Gag

Ce samedi soir, c’est Bernard qui était notre envoyé spécial pour cette pièce écrite et jouée (rôle titre) par l’auteur et mis en scène par Benoit Tessier (également acteur). Marie Luce Rollin, Maxime Draj, Manon Marchal complétaient la distribution.

Pour cette avant-première du théâtre Francis Gag (la saison officielle sera présentée le 28 septembre), les spectateurs ont été comblés malgré les gestes barrières par cette histoire originale à la fois psychologique et onirique qui explore à sa façon le mythe de James Dean.

Le compte rendu de Bernard a été suffisamment élogieux pour que j’attende avec impatience la deuxième représentation.

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans culture, littérature-théâtre, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mon été à Nice, c’est aussi en septembre !

  1. Et si le cœur t’en dit nous jouons encore la reconstitution théâtralisée du coup de canon de midi tous les dimanches jusqu’au 27 septembre près de la terrasse Nietzsche à 11h40 précises ! Au plaisir de partager avec toi une histoire niçoise bien souvent méconnue derrière une légende digne de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours. A très bientôt. Amitiés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s