Premier tour de chauffe pour la Facel Vega

Premier tour de chauffe, premier filage, pour ma dernière pièce La Facel Vega et le Ruhl au Théâtre de l’Eau Vive sous la houlette de la metteur en scène Fabienne Colson.

Monsieur Bernard est un quinquagénaire niçois aisé et solitaire. Son unique passion consiste à acquérir et entretenir une collection de voitures vintage avec lesquelles il aime, le soir venu, rouler sur les avenues de la ville et les routes de la région.

Un jour, son fournisseur, un étrange Malais de Singapour, lui propose d’acheter une voiture mythique : une Facel Vega Excellence, voiture de prestige des années 60 dont il ne reste que quelques exemplaires dans le monde. Celle-ci va se révéler magique. Lors de sa première sortie avec le modèle, il tombe sur l’hôtel Ruhl ressuscité. Au fil des promenades et des rencontres, il retrouve peu à peu le Nice de son enfance.

Après plusieurs mois de cette plongée enchantée dans le Nice des sixties et de Miss Baie des Anges, son fournisseur lui propose un autre modèle : un concept car anticipant un véhicule commercial des années 2040. Espérant que celui-ci soit à nouveau la source d’aventures un peu folles, Monsieur Bernard ne résiste pas à la tentation, revend la Facel Vega et achète ce curieux véhicule. Pour le meilleur et pour le pire. En fait, ce sera surtout pour le pire.

 A partir de là, pour l’auteur, c’est le plaisir qui commence : voir Richard, Chantal, Sabrina, Valérie, Jean-Christophe, Michel, François, Émilie, Solène donner vie à ces personnages que j’ai fabriqué il y a plusieurs semaines avec du papier et un stylo à encre. Un plaisir marbré de quelques émotions quand metteur en scène et interprètes m’obligent à sortir de ma zone de confort en allant au delà où en deçà de mes intentions d’auteur. Mais c’est ce qui fait le charme de ces soirées studieuses et parfois fiévreuses où de toute façon on est toujours en retard sur le planning.

C’est ainsi que la Facel Vega de Patrick Mottard devient celle de l’équipe de l’Eau Vive. Une Facel Vega qui on l’espère sortira sans masque aux alentours de la mi-octobre.

 

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans culture, littérature-théâtre, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s