Mes 50 séries préférées : de 19 à 17

Nouvelle avancée dans le classement à rebours avec la 2e série italienne, la 3e israélienne et la… 20e américaine !

19 – LA SERVANTE ÉCARLATE (Bruce Miller – MGM.tv – 2017-… – 3 saisons – 36 x 52 – USA)

Dès le premier épisode, j’ai été captivé par cette série adaptée du roman de Margaret Atwood.

Dans une société totalitaire (les USA d’un futur proche : les voitures sont encore des Toyotas Prius), la République de Gilead impose un fondamentalisme qui prône un retour aux valeurs traditionnelles pour faire face aux catastrophes écologiques et à un taux de natalité qui s’effondre, les femmes devenant stériles. Defred (Elisabeth Moss la superstar des séries déjà citée dans ce classement pour Top of the Lake), l’une des dernières femmes encore fertiles et servante de la maison d’un Commandant, appartient à la caste des femmes forcées à la servitude sexuelle pour faire des enfants. Dans cette société totalitaire terrifiante où chacun doit se méfier de l’autre, Defred jongle entre ses consoeurs, les commandants et leurs épouses frustrées et cruelles.

On est à la fois fasciné et terriblement angoissé par cet univers si loin si proche de nous (les féministes américaines défilent en tenue de « servantes écarlates » cf photo ci dessus). L’ esthétique de la réalisation élégante de Bruce Miller réussit paradoxalement à fragiliser encore un peu plus le spectateur. Et si certaines scènes sont à la limite du supportable (les « cérémonies » de fécondation, les lapidations, les accouchements collectifs…), l’humour est parfois au rendez-vous quand l’héroïne nous fait part en voix off de ce qu’elle pense vraiment dans ce monde de mensonge et d’oppression généralisés.

18 – GOMORRA (Roberto Saviano – Sky Italia – 2014-… – 5 saisons – 48 x 52 mn – Italie )

À Naples, deux clans s’opposent pour avoir la mainmise sur le différents trafics de la ville. L’histoire tourne aussi autour de l’initiation de Genny (remarquable Salvatore Esposito) le fils du parrain local qui peu à peu gagne ses galons de chef. Mais rapidement un conflit de génération va, en opposant jeunes et vieux, fragiliser sa situation.

Cette nouvelle série sur la mafia qui ne recule même pas devant le parricide a les accents d’une tragédie grecque enveloppée dans les rythmes entêtants d’une bande son qui résonnent en vous même après la fin de l’épisode. La scénario quasi documentaire est aussi une enquête très riche et très déprimante sur la ville de Naples , un peu sur la modèle de celle de Sur écoute consacrée par HBO à la ville de Baltimore ( 36 ème dans ce classement).

17 – LES SHTISEL (Ori Elon et Yohonatan Indursky – Prod.Isr – 2 saisons – 24 x 50 mn – Israël)

Cette série raconte la vie d’une famille de juifs Haredim vivant dans le quartier de Geula à Jérusalem (être passés il y a quelques années le temps d’une visite à Geula nous avait laissés effectivement un sentiment étrange). A travers la famille Shtisel, la série nous plonge dans la description de la communauté orthodoxe juive mais, à l’instar des mormons de Big Love (22e dans ce classement), le scénario met l’accent sur les relations amoureuses, les jalousies familiales et les aléas du monde des affaires dans cette communauté pourtant profondément religieuse (et donc, entre autres, anti-sioniste). Et au fil des épisodes, les Shtisel deviennent de moins en moins exotiques pour devenir de plus en plus humains et émouvants.

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans séries TV. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Mes 50 séries préférées : de 19 à 17

  1. Michelle Bottaro dit :

    La servante écarlate. Sans conteste la meilleure série pour moi…qui en regarde peu il est vrai… Societe terrifiante à la fois proche et lointaine de la notre , comme tu l’as dit Patrick. Plus que jamais la vision du totalitarisme nous parle, ici codifié et hiérarchisé. A voir aussi pour la détermination extraordinaire de l’héroïne (et malgré certaines scènes insoutenables …qu’on peut zapper )

  2. Laetitia Barbouteau dit :

    Elle est dans mon top 10 celle-ci !

  3. Isabelle Chrd dit :

    Sous son œil …
    Béni soit le fruit …

  4. Emmanuel dit :

    Gomorra, ce n’est pas la mafia mais la Camorra 😉

  5. PM dit :

    oui mais c’est « une mafia » !

  6. Maryse MC dit :

    18
    J adhère

  7. Marie Neige Martin dit :

    Moi c’est plus belle la vie ou rien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s