Mes 50 séries préférées : de 16 à 15

On progresse dans le classement inversé : aujourd’hui deux séries françaises exceptionnelles ( d’autant plus remarquables que la France n’est pas, loin de là, le pays des séries …) .

16 – LE BUREAU DES LÉGENDES ( Eric Rochant – Canal + – 5 saisons – 50 x 52 mn – 2015.2019 – France )

Le bureau des légendes’est incontestablement une réussite qu’on peut mettre au niveau des productions HBO.

Il est vrai que j’avais un préjugé favorable dans la mesure où elle a été imaginée et créée par Eric Rochant qui prolonge ainsi l’immersion dans le monde des services secrets qu’il avait entamé dans son très impressionnant long métrage de 1994 : « Les patriotes » (un film qui avait été marqué par les débuts d’une actrice importante que j’apprécie beaucoup, Sandrine Kiberlain).

Mais là où « Les patriotes » évoquait l’action du Mossad, « Le bureau des légendes » nous offre une immersion au sein de notre nationale DGSE. Nous vibrons avec ces femmes et ces hommes qui deviennent quelqu’un d’autre (on dit qu’ils sont « sous légende ») au point de s’oublier eux-mêmes… En réalité pas tout à fait, car le héros (Mathieu Kassovitz, juste et sobre, tout en émotion contenue) a une (belle) histoire d’amour interdite avec une universitaire syrienne.

La série nous fait vivre au rythme géopolitique de ce monde qui change si vite : le rapprochement Syrie-USA contre l’EI , les sinuosités du régime algérien, le jeu trouble des Russes, l’importance diplomatique grandissante de l’Iran…

La réalisation est à la fois d’une précision documentaire et d’une grande efficacité dramatique (je traduis : on apprend plein de choses et on ne s’emmerde pas une minute ! ). Le casting est parfait mais, avec Kassovitz, on peut décerner deux mentions spéciales à Jean-Pierre Darroussin, qui arrive à donner beaucoup d’humanité à son rôle de responsable des services secrets, et à Sara Giraudeau – la fille de – en jeune femme faussement fragile.

Une série, et c’est à son honneur, qui rend hommage avec pudeur à ces fonctionnaires de l’ombre qui sacrifient leur vie personnelle quand ce n’est pas leur vie tout court pour protéger des citoyens qui ne sauront jamais ce qu’on a fait pour assurer leur sécurité.

. Si vous n’êtes pas encore convaincus, il me reste un argument imparable : l’inénarrable Véronique Genest-Julie Lescaut a affirmé sur son compte Twitter n’avoir pas aimé la série après une demi-heure du premier épisode !

15 – UN VILLAGE FRANÇAIS ( Frédéric Krivine , Philippe Triboit, Emmanuel Daucé – FR3 – 7 saisons – 72 x 52 mn – 2009-2017 – France)


Un village français
, réalisé par Philippe Triboit et écrit par Frédéric Krivine, est la chronique de Villeneuve – petite sous-préfecture imaginaire censée être située dans le Jura – pendant l’Occupation.

Loin de l’imagerie sulpicienne de nombreuses œuvres sur la Résistance, loin de l’ambiguïté du Lacombe Lucien de Louis Malle, la série raconte avec simplicité l’histoire d’hommes et de femmes confrontés à la violence de l’Histoire : Daniel Loucher (Robin Renucci), le maire fataliste, Hortense, sa femme adultère, Marcel, son frère communiste, Schwartz, l’industriel qui rachète son entreprise à Crémieux, le juif résistant, Marie Germain, l’agricultrice chef de réseau, Servier, le sous-préfet aux ordres de Vichy, Marchetti, l’inquiétant chef de la police, Jules Bériot, le directeur d’école…Quelles que soient leurs origines géographiques, leurs opinions politiques, leur religion, leur histoire personnelle (la série est supervisée par une psychanalyste), ils font tous, à un moment ou à un autre, l’expérience de la liberté. Dans le bruit et la fureur, ils doivent décider s’ils veulent être des salauds ou pas

.Et, bien au chaud dans le confort de nos générations sans guerre, on se sent devant eux bien petits, coincés que nous sommes dans nos vies étriquées mais si confortables, où nous avons finalement si peu à faire l’expérience de notre liberté.

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Mes 50 séries préférées : de 16 à 15

  1. Karène Valesy dit :

    Je confirme pour le bureau des légendes

  2. Bernard Gaignier dit :

    Là je n’ai même pas envie de faire la promotion funesienne habituelle…
    Je partage tout à fait l’avis de Patrick sur ces 2 séries avec une sympathie toute particulière pour un village français qui est une vraie leçon d’histoire et d’humanité avec une mention particulière pour Robin Renucci et Audrey Fleurot…

  3. Isabelle Chrd dit :

    Le bureau des légendes

  4. Ôd'île Scimietta dit :

    Le Bureau des légendes

  5. Anik Angelozzi Kaigl dit :

    Oui pour les deux

  6. Dominique Boy-Mottard dit :

    Oui pour les deux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s