Les caméléons du vaccin

Que les choses soient claires, le début de la campagne de vaccination est un échec et même un fiasco. Avoir par faiblesse donné des gages aux anti-vaccins en laissant supposer que leur prudence était légitime et même scientifiquement fondée était une erreur majeure qui n’a fait qu’augmenter le sentiment de défiance dans la population. Sans oublier le « comité citoyen » pour couronner le tout .

Mais que dire de l’attitude des oppositions, de l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par les partis soit disant « de gouvernement » : une armée hétéroclite de caméléons.

Dans un premier temps, ces responsables politiques pourtant presque tous persuadés de la nécessité du vaccin se sont bien gardés de saluer et de promouvoir la campagne de vaccination afin de ménager une opinion publique considérée comme une future réserve électorale. Le silence fut assourdissant.

La seule manifestation des oppositions a au contraire consisté à défendre les anti-vaccins sur la question du passeport sanitaire, celui ci étant considéré comme une atteinte majeure à la liberté. En fait cela a consisté à élever le droit de contaminer les autres au rang de droit de l’Homme. Le gouvernement, une fois de plus, a cédé en moins d’une journée.

Mais le meilleur restait à venir. Constatant que partout – absolument partout – dans le monde, le vaccin est célébré comme LE remède et que les premiers millions de vaccinations se sont déroulés sans incident notable, les oppositions se sont mises à anticiper un probable retournement de l’opinion devant l’évidence. Du coup, changement de couleurs chez nos caméléons : on squatte les plateaux télés pour stigmatiser le retard pris par la France en matière de vaccination.

Le pouvoir actuel n’aura pas à l’évidence l’oscar de la meilleure gouvernance mais avec de telles oppositions en face de lui il n’a pas vraiment à s’inquiéter pour son avenir électoral.

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans politique nationale, Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les caméléons du vaccin

  1. Daniel Moatti dit :

    Cher Patrick,
    Je profite de ton blog pour te souhaiter ainsi qu’à ton épouse une belle année 2021, en espérant qu’elle soit moins contrainte que la précédente.
    Pour en revenir au fiasco de la vaccination contre la Covid, il ne faut pas incriminer les Français qui, en général, ont été exemplaires en ces circonstances difficiles, appliquant sans baragouiner les consignes gouvernementales. L’échec actuel n’est que le résultat, non pas d’une controverse politique entre le gouvernement et les oppositions, mais de la défiance légitime d’une grande part de la population exaspérée par les reculs des autorités gouvernementales et « indépendantes » face aux experts des grands groupes pharmaceutiques et de l’agro-alimentaire imposant leurs diktats. Faut-il rappeler les scandales du sang contaminé, du médiator, de l’amiante, du glyphosate, de tabac et des particules ultrafines liées à la pollution ? Faut-il rappeler que bien des experts nommés étaient liés par des conflits d’intérêts soigneusement tus avec ces grands groupes. Comment avoir confiance dans un vaccin qui n’a pas été évalué sur les personnes allergiques, les personnes âgées et les jeunes enfants dans les groupes testés lors des évaluations cliniques préalables à la vaccination de masse. Comment avoir confiance dans un gouvernement qui a laissé nos frontières ouvertes alors que les autres pays européens se barricadaient, qui a permis la tenue de fêtes dans nos banlieues, qui a annoncé avec ses experts pendant des mois que les masques étaient inutiles. Comment croire en la parole des scientifiques alors qu’ils s’écharpent sur les plateaux télévisés et que plusieurs Professeurs de médecine réputés, dont un prix Nobel, mettent en garde contre un vaccin qui serait bâclé ?
    Je t’avoue ma circonspection, mes doutes et mon incompréhension face à cette situation non contrôlée, laissant le dernier mot au Président l’OMS, « L’histoire nous dit que ce ne sera pas la dernière pandémie et les épidémies sont une réalité de la vie […] La pandémie a mis en évidence les liens intimes entre la santé des humains, des animaux et de la planète » M. Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, le 26 décembre 2020.
    Amicalement
    Daniel Moatti

  2. Daniel Moatti dit :

    Cher Patrick,
    suite de mon précédent commentaire qui n’est qu’une simple réflexion personnelle exposant mes doutes face à une situation fuyante où les polémiques sont trop nombreuses, trop virulentes, où la tentation de céder à l’émotion reste trop forte. Il est temps de revenir à la raison et de réfléchir à ce que représente l’arrivée de cette pandémie au coeur de notre civilisation technologique et mondialisée.
    amicalement
    Daniel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s