Nice 100 % Culture pour tous : la médiation culturelle partout

Pendant des années et des années, j’ai enseigné les Politiques Culturelles à l’Université avec une presque obsession, mes étudiants peuvent en témoigner : la culture qui fait de nos vies des aventures plus grandes que nous-mêmes, est un bien commun qui doit être partagé par le plus grand nombre. D’où la conviction profonde que toute politique culturelle publique doit être axée sur la question essentielle de la médiation, c’est à dire des publics. Elle doit être une machine à créer du désir.

Mais les politiques culturelles françaises, aussi remarquables qu’elles ont pu être, ont toujours de Malraux à Lang privilégié l’offre par rapport à la demande. Peu importe au final si ces politiques profitent toujours aux mêmes. D’où l’idée d’inverser la tendance et de faire de la médiation l’instrument de cette révolution.

En prolongeant la réflexion, j’ai toujours pensé que l’école devait être la matrice de cette politique (alors même que Malraux avait séparé, pour des raisons politiques mais aussi idéologiques, administration de la Culture et Éducation Nationale). Et si on s’en réfère aux spécialistes de la médiation, ce recours à l’école doit se faire chez les plus jeunes : primaires et même maternelles et crèches (clin d’oeil à l’Opéra Minuscule). Les actions dans les collèges et lycées sont utiles mais moins efficaces car l’essentiel est déjà joué.

Fort de ces considérations , c’est peu dire que le plan Nice 100% culture pour tous que le le Maire a présenté hier matin est la concrétisation d’une bonne partie de mes rêves de prof.

Ce plan porté par la ville avec le renfort de la DRAC et de l’Éducation Nationale (représentées au plus haut niveau hier) est inédit, original et surtout systématique. Des dispositifs de médiation culturelle existent déjà mais ils dépendent trop de l’enthousiasme et de la mobilisation d’enseignants exceptionnels. Il s’agit là de faire de l’exception la règle. Dès la rentrée 2021, 21 écoles, 246 classes et 5649 élèves vont être concernés. A la fin du mandat ce seront toutes les écoles. Que l’implication de Jean-Luc Gagliolo pour que ce projet puisse être présenté à temps en cette période difficile soit salué.

Cela dit si ce plan a pour objectif de susciter de nombreuses vocations que ce soit pour l’excellence ou les pratiques amateurs, je souhaite qu’il soit avant tout un facteur d’émancipation pour de nombreux petits Niçois, et cela pour toute leur vie.

Amis artistes du spectacle vivant sous toutes ses formes, votre responsabilité est grande ! Avec la collaboration des enseignants, il va falloir devenir de vrais médiateurs culturels, de vrais passeurs d’humanité. Je n’ai pas d’inquiétude car je sais que vous êtes nombreux à pratiquer déjà. Avec le plan municipal, vos pratiques vont devenir un véritable service public.

Dans les jours qui viennent, des appels à projet seront proposés, c’est que nous avons besoin de vous. Mais je n’ai pas de doute, vous serez au rendez-vous !

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s