Le spectacle vivant niçois va vous étonner ! (1)

Malgré la pandémie, malgré la fermeture des théâtres, les acteurs niçois du spectacle vivant travaillent d’arrache-pied pour présenter dès que possible de nouvelles créations qui ont la particularité d’être souvent inattendues et originales. Comme si le contexte avait encouragé les compagnies à explorer de nouveaux territoires. N’en doutons pas, le spectacle vivant en circuit court va vous étonner !

Mes fonctions me permettent d’avoir une vision d’ensemble de ce foisonnement créatif. Comme j’ai coutume de dire : j’adore mon nouveau « métier » qui bien sûr n’en est pas un ! J’échange régulièrement avec les artistes, les techniciens, les responsables de salles, j’assiste à des sorties de résidence ou même à des répétitions. Sans parler des incontournables captations. Bref, je l’avoue, je suis dans une situation privilégiée.

Mais n’étant pas égoïste de nature, je propose aux fidèles lecteurs (et même aux autres) de ce blog de faire pour eux un tour d’horizon de la création niçoise en une dizaine de billets. Ce sera ma contribution pour vous faire patienter, spectateurs fidèles et affamés.

Auparavant, je vous rappelle les deux dernières magnifiques sorties de résidence auxquelles j’ai assisté ces dernières semaines et dont j’ai déjà parlé sur ce blog : TAF des Hommes de main de Joris Frigerio (billet du 23 janvier 2021) et La fille d’attente d’Antipodes de Lisie Philip (billet du 4 février 2021).

Pour ce premier opus une création poético-philosophique et une autre, psychologique et sociale.

ICARE par la Compagnie Disrupt

Mise en scène de la plus russe des niçoises (à moins que ce ne soit l’inverse) Valeriya Budankova. On se souvient tous de son élégant Karenine Anna (voir sur ce blog le billet du 15 novembre 2016). Les interprètes sont l’ancien étudiant en architecture Ralf Schutte et la danseuse Marie-Pierre Genovese qui m’avait fait l’amitié de danser dans une de mes pièces Baie des Songes avant d’en chorégraphier une autre La caresse de Marlène.

Il s’agit ni plus ni moins, à travers le mythe d’Icare, de nous interroger à l’aide de neuf tableaux poétiques et de questions faussement naïves sur notre destin d’humain. Sommes-nous seuls ? Sommes-nous gratuits ? Sommes-nous là ? etc. etc. Les décors que j’ai eu le privilège de voir (scénographie : Yves Guerut ) sont à la fois sobres et intrigants, propres à servir la pièce. Connaissant le travail de Valeriya et de Marie- Pierre, je suis vraiment impatient de m’immerger dans ce dédale métaphysique et qui sait de peut être y trouver de fondamentales réponses aux questions que je me pose, moi l’admirateur de Michelangelo Antonioni.

MONSTRE par la Compagnie un Poisson en Avril

Il s’agit d’une nouvelle création du couple Christophe Caissotti (auteur) – Émilie Pirdas (interprète-mise en scène-scénographie). J’ai déjà parlé du travail du premier (voir le billet du 16 décembre 2020 pour L’invité de Noël) ainsi que de celui de la deuxième (billet du 2 octobre 2020 pour La sorcière du placard à balais) sur ce blog.

Il s’agit d’un spectacle Jeune Public mais pas que…

Monstre est le portrait d’une jeune femme qui arrive dans une salle de classe et qui, ayant été victime de harcèlement au collège et au lycée, nous raconte son histoire. L’histoire des masques qu’elle s’est composés pour échapper aux autres avant de choisir le dernier : celui de monstre qui fera d’elle une harceleuse à son tour. Devenue zoologue, la jeune femme évoque en parallèle de sa propre histoire les techniques de chasse et les hiérarchies de dominance chez les animaux. On connait le talent d’Émilie lorsqu’il s’agit d’évoquer les tourments de l’enfance et de l’adolescence (Un nénuphar dans ma baignoire), on attend donc avec beaucoup d’intérêt et d’envie ce Monstre.

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans Spectacle vivant. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le spectacle vivant niçois va vous étonner ! (1)

  1. Sylvie Tumorticchi dit :

    Formidable article qui donne envie de voir, sentir et être émue ….vite vite que les théâtres opéras et autres lieux cultures ouvrent …je suis au delà du manque ! Merci Patrick pour ce relais qui fait du bien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s