Le spectacle vivant niçois va vous étonner (2)

Comme un essaim de jonquilles préparant sa floraison sous le froid manteau de l’hiver, les créateurs et artistes du Spectacle Vivant Niçois anticipent l’après Covid. Après ICARE et MONSTRE présentés sur ce blog le 20 mars, voilà deux autres projets qui se transformeront le moment venu en récompense pour spectateurs fidèles et… patients.

FRIDA KAHLO, MA RÉALITÉ par la compagnie Start 361

Ce spectacle très attendu de et avec Bénédicte Allard campe l’univers et retrace la vie tumultueuse de la sulfureuse peintre mexicaine Frida Kahlo, « Le portrait d’une femme qui se livre sans filtre au travers de ses peintures ». L’approche est d’autant plus originale que la pièce est en quelque sorte le prolongement artistique des travaux de la brillante universitaire que fut Benedicte. La mise en scène et la création musicale seront assurées par une valeur sûre : Clement Althaus (dont je garde l’excellent souvenir d’un concert place Garibaldi dans le cadre de notre Été à Nice). Autre gage de sérieux et de professionnalisme, la chargée de production du spectacle est Vanessa Anheim Cristofari. Je suis d’autant plus impatient de voir Frida Kahlo que le personnage – probablement grâce au film avec Salma Hayek – est devenue une icône dans mes amphis.

PANDORE par La compagnie des cent causes

Pandore est une pièce de l’auteure niçoise Sophie Satti, mise en scène par Christophe Turgie qui reste sur un beau succès avec La belle Otero pendant la fête des Théâtres.

Le sujet ne peut pas nous laisser indifférents puisqu’à partir d’un drame familial, il s’agit d’explorer les méandres de nos responsabilités. « Les deux personnages se renvoient sans cesse et s’échangent les visages de la victime et du bourreau et l’on ne sait plus mesurer les responsabilités de chacun ».

Fred Dagmey assiste Christophe pour ce qui semble être une belle rencontre de théâtre. On attend beaucoup du duo Jennifer Maria – Adrian Tourn aux CV artistiques très fournis y compris du côté de la télévision (Jennifer notamment a joué dans ce qui est devenu pour moi un TOC quotidien plutôt agréable, Un si grand soleil sur la 2).

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans Spectacle vivant. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s