Tous à Matisse et à Terra Amata : deux expos exceptionnelles !

Deux directions, deux styles, et la même inventivité exigeante pour présenter des expositions qui subliment les collections permanentes en nous permettant de rêver plus haut !

Musée Matisse : Pierre Matisse, un marchand d’art à New York

Claudine Grammont, spécialiste reconnue et administratrice engagée, a fait en quelques années du musée Matisse, un des plus importants lieux culturels de notre cité. C’est qu’elle a mis sa connaissance du milieu de l’Art et ses réseaux au service de l’établissement dont elle a la charge. Un enthousiasme intact – malgré les difficultés – en prime.

Elle m’a fait le plaisir de me présenter elle-même cette exposition mémorable qu’est Pierre Matisse, un marchand d’art à New York. L’opportunité d’apprendre que le fils du grand Matisse a renoncé à la création pour se dévouer, à travers l’activité dès les années 30 de sa célèbre galerie new-yorkaise, à la promotion de la peinture française en Amérique du Nord. Et surtout le plaisir d’admirer de nombreuses oeuvres évoquant cette épopée marchande et artistique. L’exposition nous réserve ainsi de nombreuses surprises. À vous de les découvrir. Disons sans révéler l’essentiel que les amateurs comme moi de Balthus et de Miro seront comblés.

Terra Amata : Maintenant, l’origine

Bertrand Roussel a la particularité d’être à la tête de deux établissements majeurs de notre ville : le musée d’Archéologie de Nice Cimiez et le musée de préhistoire de Terra Amata. Dans les deux lieux, face au conservatisme, il s’efforce d’ouvrir la culture scientifique à la création contemporaine. À Cimiez, cela a donné la superbe expo Sosno (visible jusqu’à la fin de l’année), à Terra Amata c’est donc Maintenant, l’origine de l’artiste Martin Miguel. Nous avons eu la chance de pouvoir bénéficier d’une médiation par l’artiste lui-même.

Un artiste singulier qui utilise des formes issues des figurations animales de l’art pariétal préhistorique en s’appuyant sur des matériaux comme le béton qui en fait, c’est son originalité, n’existe pas encore quand le dessin est construit. La salle principale qui permet d’exposer une vingtaine d’oeuvres est une fête pour les yeux car on peut embrasser formes et couleurs d’un seul regard. Bravo à Bertrand pour avoir eu l’intuition de cette rencontre entre de le passé lointain de nos ancêtres de la grotte et l’obsession contemporaine de l’artiste Martin.

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans Arts plastiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tous à Matisse et à Terra Amata : deux expos exceptionnelles !

  1. Ping : Les musées de Nice attisent le désir des nouveaux publics | Le blog de Patrick Mottard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s