Un dernier repas crève-coeur au restaurant Les Palmiers

Au bout du Vallon des Fleurs, le restaurant Les Palmiers est une institution. Depuis des décennies, nous sommes nombreux à avoir pratiqué cet établissement où l’excellence gastronomique était magnifiée par une sorte de convivialité que je qualifierais presque de patrimoniale.

Nous avons tous fêté des anniversaires en 0, des mariages, des événements sportifs, associatifs ou politiques… ou simplement fréquenté en petits comités les légendaires buffets d’entrées ou de desserts. Voire esquissé un petit tango ou une dernière valse.

Ce samedi n’était pas un jour comme les autres car à partir de demain Monsieur et Madame Bigotti, les infatigables et si prévenants patrons des lieux, ont décidé de prendre une retraite bien méritée. Cet événement finalement prévisible aurait pu être simplement tristounet pour tous ceux qui ont apprécié la chaleur humaine… et la cuisine de Georges et Gisèle. En fait si ce dernier repas est devenu un véritable crève-coeur c’est que Les Palmiers vont disparaître, aucun successeur n’ayant été trouvé.

Pendant ce repas pas comme les autres, il ne restait donc plus qu’à faire fonctionner la machine à souvenirs, exercice dont on sort rarement indemne.

Pour ma part j’avais en tête deux souvenirs encore récents :

Les 90 ans d’Edith, ma mère. Jusqu’à sa mort trois années plus tard, elle a eu une vie très active, mais ce dimanche dans la douceur de l’atmosphère des Palmiers fut peut être le dernier grand rendez-vous avec son monde puisque famille et amis même éloignés avait fait le déplacement.

En 2005, la fête que nous avions organisé à la suite de la formidable élection de Dominique dans le 7e canton contre un candidat qui était un des hommes forts de la municipalité d’alors. Une candidate de gauche triomphant après annulation du premier scrutin dans le plus conservateur des cantons niçois, une foule joyeuse et très diverse avait fêté l’événement dans cette ambiance fraternelle qui était si souvent de mise aux Palmiers.

Cela dit, cher lecteur de ce blog, vous avez certainement des souvenirs de ce genre concernant Les Palmiers. Lesquels ?

Sur ce thème, on peut voir le billet de Dominique Boy-Mottard

Nice Matin 02/08/2021

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans coups de coeur, Divers, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Un dernier repas crève-coeur au restaurant Les Palmiers

  1. Cécile Leresteux dit :

    Les 90 ans de mon amour de tatan Édith

  2. Maguy Boshnakyan-Georgian dit :

    Tellement de souvenirs…

  3. Fabienne Riganelli dit :

    Mes parents y ont fêté leur 50 ans de mariage et c’était devenu un peu leur cantine, snifff

  4. Bernard Gaignier dit :

    Bernard Gaignier
    Pour moi ce lieu est une synthèse de ce que fut ma vie.
    Sur le plan professionnel j’y ai eu de nombreuses réunions suivies de repas
    Sur le plan syndical et mutualistes de nombreuses assemblées générales
    Sur le plan politique nous en avons partagé beaucoup
    Sur le plan philosophique les repas du mercredi
    Sur le plan familial des anniversaires
    Sur le plan amical nous en avons aussi partagé.
    Il n’y a que sur le plan théâtral que j’en ai aucun.
    Nous y avons vieilli ensemble.

  5. Claude Grange dit :

    Je ne suis passé que deux fois dans cet endroit… et deux fois où vous y étiez. J’imagine le coup de blues… Je vous embrasse.

  6. Christine Ribes dit :

    Encore un bel hommage pour ce lieux culte

  7. Sauveur Bertone dit :

    Un joli souvenir !

  8. Laurence Porcu-Lalane dit :

    Une institution tourne une page de vie. C est triste.

  9. Bertrand Gonthier dit :

    Notre patrimoine s en va

  10. Josiane Migliori Delor dit :

    TRISTE EN EFFET!!!!

  11. Nathalie Sanchis dit :

    Mariage de mon parrain en 1988

  12. Alain Ginouvier dit :

    Je ne sais pas pourquoi ils ferment mais merci à eux pour tous les moments de convivialité et de bonheurs qu’ils nous ont permis de vivre

  13. Jean-Pierre Gastaud dit :

    Dommage !

  14. Arlette Salicis dit :

    Quel dommage ! Finis les mariages et les repas associatifs, etc…

  15. Valerie Garcia dit :

    un dîner entre amis où nous avons fini par danser avec la noce qui avait réservé, les soirées du club des supporters de l’OGCN, ou tout simplement un petit café de temps en temps quand j’habitais Nice Nord. Sous les Palmiers la nostalgie

  16. Maryse MC dit :

    Tant de bons souvenirs

  17. Faouzia Maali dit :

    Je ne peux revoir ce lieu sans penser a notre cher et regrette Jose Boeto

  18. René Poésy dit :

    A cette soirée des 50 ans de Dominique Boy Mottard où tu m’avais gentiment invité où nous chantions les « portes du pénitencier  » est gravée en moi à jamais cher Patrick Mottard

  19. FAUQ Martine dit :

    Les 80 ans de ma mère, disparue depuis, des assemblées de mutuelle ou de syndicat. Une institution niçoise qui disparaît, comme Chez Simon à St Antoine Ginestière il y a quelques années déjà.

  20. Jean Cagnazzo dit :

    « O temps suspends ton vol et vous heures propices laissez-nous savourer les rapides délices des plus beaux de nos jours »………………………………………………

  21. Emmanuel dit :

    Une petite pensée émue pour José !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s