Heureux temps où nous aimions la marine sur les escaliers d’Odessa

C’était l’été 2006, nous retrouvions Odessa visitée jadis sous le joug soviétique…

Vingt-cinq ans après, quelle émotion de retrouver le célèbre escalier d’Odessa, celui du « cuirassé Potemkine », le film d’Eisenstein.

Au pied de l’insolite statue de l’arrière petit-neveu de Richelieu, premier Gouverneur de la ville, vêtu… d’une toge romaine (l’arrière-grand-tonton doit se retourner dans sa tombe), notre escalier est toujours aussi majestueux et manipulateur (plus large en bas qu’en haut, il apparait ainsi, grâce à un effet d’optique, plus grand qu’il ne l’est en réalité). Malgré la blessure infâme de l’hôtel pré-perestroika « Odessa » construit depuis notre dernière visite, au pied de l’escalier, dans son prolongement sur un quai du port, on imagine toujours la terreur de la mère mitraillée qui voit le landau de son bébé dévaler les marches.

Comment ne pas penser que tout cela n’était pas qu’un film, mais le début d’une belle histoire. Une belle histoire qui, rapidement, s’abimera dans la nuit stalinienne et les petits matins blêmes entre zero et infini.

Cette histoire est celle de l’émancipation des hommes. Jamais elle ne s’achèvera. A moins de nier ce tout, ce rien, qui fait de nous des humains. Et tant qu’il restera une lueur d’espoir, cela ne sera pas.

Sous le soleil d’Odessa, à l’instar de Jean Ferrat, je reste persuadé qu’un jour, peut-être plus proche qu’on ne le pense, plus jamais un « marin ne tirera sur un autre marin » . À ce prix, je veux croire ce matin que j’aime la marine… Potemkine !

Publicité

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans histoire, politique internationale, voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Heureux temps où nous aimions la marine sur les escaliers d’Odessa

  1. Daniel Moatti dit :

    Merci Patrick pour ces commentaires très mesurés sur la guerre russo/ukrainienne. Cela nous change des discours hystériques de nos médias qui ne veulent prendre en compte que les arguments d’un seul parti tout en diabolisant complètement l’autre. Il en a été de même avec les chercheurs, professeurs de médecine et médecins opposés à la vaccination obligatoire contre la Covid… Non seulement, ils n’ont pas eu le droit d’expliquer publiquement leurs points de vue, mais ils ont été sanctionnés. Amicalement Daniel Moatti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s