Spectacle vivant niçois : le marathon du week-end (2e partie)

Ce week-end de Prom’classic, j’ai poursuivi avec bonheur mon marathon « Spectacle vivant niçois ».

WOYZECK (Les élèves du cycle 3 du Conservatoire de Nice)

Samedi en fin d’après midi, au 109, j’ai répondu à l’invitation du professeur Olivier Baert qui présentait la sortie de résidence de ses élèves de cycle 3. Il s’agissait d’un mini spectacle déjà très abouti réalisé, mis en scène et joué par de jeunes comédiens autour de la pièce (inachevée) de Büchner : Woyzeck. La maîtrise des techniques scéniques et dramatiques m’a tellement impressionné que j’ai suggéré aux participants de faire « tourner » ce qui n’était qu’un exercice de style mais qui mérite de rencontrer le grand public. Bravo donc à Olivier et, en ce qui concerne les jeunes, à Laure Sauret et Robin Delval qui ont non seulement assuré la mise en scène mais aussi joué avec talent.

UN TEMPS DE CHIEN (La Compagnie Aérienne)

Dans la foulée, quel bonheur de retrouver le cosy petit théâtre du Bocal dirigé avec passion et convivialité par Magali Doveri et sa maman. Au programme du soir, une pièce de Brigitte Duc jouée par une compagnie de Vence, La Compagnie Aérienne. Un temps de chien raconte l’histoire de trois femmes au passé douloureux et au quotidien navrant qui se retrouvent dans un bistro de hasard un jour de pluie. Ce sera l’occasion de faire un triple bilan et de peut-être prendre un nouveau départ. L’histoire ne brille pas par son originalité mais les dialogues drôles et vachards en diable sont servis par une très belle distribution. Marie-Jo Gonzales en fausse cynique et Océane Verger en fausse naïve donnent à leurs personnages une profondeur qui va au-delà de la caricature qu’elles auraient pu se contenter de servir. Raphaël Boyes (qui a aussi assuré la mise en scène) est un modérateur efficace et crédible. Anne Le Forestier quant à elle, est une actrice incroyable. Sa générosité, son abattage, ses délires m’ont rappelé l’égérie de Pedro Almodovar, Rosy De Palma (avec toutefois un physique… plus conventionnel). Le type d’actrice pour laquelle un auteur aurait envie d’écrire des rôles.

VOLAGES (Compagnie Mademoiselle)

La compagnie de Sophie Chiara nous a donné rendez-vous au théâtre de la Cité ce dimanche en fin d’après-midi. Exactement deux mois après La caresse de Marlène jouée dans les mêmes conditions au même endroit.

Volages, la pièce naturellement mise en scène (avec talent) par Sophie est en fait un ensemble de deux mini comédies à l’accent terriblement almodovarien (encore !). Il y a bien eu des westerns-spaghetti, il peut bien y avoir des comédies-chorizo. Des comédies douces amères sur le couple, l’amour et l’adultère.

C’est enjoué, enlevé, énervé. On s’amuse devant les retournement de situation et les pirouettes pirandéliennes du scénario. Les comédiens sont très bons et – pour moi c’est fondamental – semblent s’amuser sur scène. Une mention pour Isabelle Bourgeais et Corinne Meyer et pas seulement parce que la première est une spectatrice régulière de mes propres pièces et que la seconde a joué dans deux de mes textes (et j’attends avec impatience la troisième car Corinne a un super tempérament d’actrice).

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article a été publié dans Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Spectacle vivant niçois : le marathon du week-end (2e partie)

  1. Corinne Meyer dit :

    Merci Patrick pour ces beaux mots
    Qui nous motivent et nous donnent envie de continuer cette belle aventure théâtrale

  2. Chiaraviglio dit :

    Merci au marathonien d’avoir fini sa course avec mes oies sauvages ! Une mention spéciale pour la « comédie-chorizo », belle trouvaille ! Au plaisir de vous lire, Sophie Chiara.

  3. Anne Le Forestier dit :

    Cela fait plaisir pour la dernière au Bocal ! Merci à Patrick Mottard pour ces mots et à Magali Doveri pour ton accueil tellement chaleureux !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s