Un remaniement dans l’esprit du 16 novembre…

Anick Girardin, D et P Mottard

Avec Annick Girardin, ministre de la Fonction Publique

« Cohérent » : à chaud, c’est le mot qui me vient à l’esprit après avoir pris connaissance du remaniement ministériel.

Le 16 novembre 2015 devant le Congrès, le Président de la République déclare devant le Congrès unanime que la France est en guerre avant de décliner un certain nombre de mesures concrètes accompagnées de dispositions plus symboliques comme la déchéance de la nationalité. Le Congrès applaudit debout et longuement le chef d’État, l’opinion publique approuve à la quasi unanimité.

C’est en se souvenant de ce moment historique qu’il faut apprécier le fait majeur de cette nouvelle séquence politique : les départs du gouvernement (même s’ils sont différents dans la forme) de Christiane Taubira et de Laurent Fabius : deux personnalités que j’ai eu la chance de côtoyer et que j’apprécie beaucoup.

Christiane Taubira, à un certain moment, a estimé être en désaccord avec certaines mesures annoncées le 16 novembre. Dès lors il était logique qu’elle quitte le gouvernement qui doit les appliquer.

Laurent Fabius, avec la réussite de la COP 21, a réussi à donner une véritable légitimité écologiste au quinquennat. Pour autant, sa position sur la Syrie n’en faisait pas le ministre idéal à partir du moment où l’ennemi principal était clairement défini comme étant Daesh et l’intégrisme islamiste.

Que les deux postes libérés aillent à des proches du Président n’est donc pas illogique. Il en va de même de l’ouverture en direction des Verts qui soutiennent l’état d’urgence (une façon aussi de renvoyer Duflot à ses outrances) et de la confirmation d’une solide représentation du Parti Radical de Gauche très mobilisé sur les thèmes de défense de la République et de la laïcité.

La composition d’un gouvernement ne fait pas une politique, mais reconnaissons que celle-ci est cohérente et fidèle à l’esprit du 16 novembre.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, PRG, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Un remaniement dans l’esprit du 16 novembre…

  1. Cosmos dit :

    Emmanuelle Cosse a trahi son parti et démissionne lâchement de la direction de celui-ci : Hollande ne pouvait mieux espérer pour affaiblir EELV.
    Quant à Barbara Pompili et Jean-Vincent Placé ce sont les pires opportunistes qui soient, ils utilisent l’écologie comme prétexte à leurs propres ambitions. Ils pourraient adhérer au PS sans problèmes.
    Je ne mentionne même pas M. Baylet votre Président.

    Je vous trouve bien dithyrambique, M. Mottard.

    Cohérence, vous avez dit cohérence ? http://www.marianne.net/remaniement-coherence-cruelles-archives-emmanuelle-cosse-100240102.html

  2. Emmanuel dit :

    J’espère que ton enthousiasme sera contagieux !

  3. Bernard Gaignier dit :

    Ça énerve parsos heuh…..cosmus heuh…..cosmos c’est bon signe

    • Cosmos dit :

      Si cela vous rassure de penser que la parole contestataire n’émane que d’une personne, grand bien vous fasse ! Mais ce n’est pas la réalité. Plutôt que de répondre sur le fond, vous esquivez.

  4. sylvette mariotti dit :

    j aime cette nouvelle composition et surtout Laurent Fabius qui est à mon avis l homme qu il faut à François Hollande (que j apprécie pour tout ce qu il a fait lors des évènements tragiques) le chomage n est pas la faute de notre Président il y en avait déjà du temps de Mr Sarkosy car du travail il y en a mais il faut aussi que les français aient envie de travailler même si cela ne correspond pas à leurs diplômes et surtout bien vouloi aller d en d autres régions qui manquent de personnel.

    • Cosmos dit :

      Les griefs que beaucoup ont à l’encontre de M. Hollande ne concernent pas seulement sa gestion calamiteuse du chômage. Il y a d’autres domaines où il a beaucoup déçu : mensonges sur sa république prétendue « exemplaire » (Cahuzac, Thévenoud et Placé qui ne payait pas ses contraventions), politiques catastrophiques dans l’Éducation nationale (réforme des rythmes scolaires, et réforme du collège), jeunesse qui devait être la « priorité » du quinquennat et qui ne voit rien venir…

    • Laurent Weppe dit :

      mensonges sur sa république prétendue « exemplaire » (Cahuzac, Thévenoud et Placé qui ne payait pas ses contraventions)

      Cahuzac s’est fait virer une fois pris la main dans le pot de confiture, Thévenoud a duré une semaine, Placé a fini par payer ses contraventions….

      Baylet, par contre… Bah, au moins grâce à lui, on peut dire que le Sud-Est n’a pas le monopole de l’impunité des dynasties quasi-mafieuses…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s